18 juillet 2024 | 01:04
Vous etes ici:  / Libre opinion / Quand l’équipe de Laurent Vastel accusait l’opposition de vouloir faire payer le stationnement !

Quand l’équipe de Laurent Vastel accusait l’opposition de vouloir faire payer le stationnement !

En fin de campagne électorale, tout est permis ! Y compris d’accuser les autres de vouloir faire ce qu’on a l’intention, inavouée, de mettre en place…

Ainsi, à quelques jours de la fin de la campagne des municipales, en juin 2020, les amis du candidat Vastel avaient diffusé à des milliers d’exemplaires un tract accusant l’équipe de Gilles Mergy de vouloir supprimer 30 à 50% des places de stationnement et d’imposer un péage dissuasif partout.

*****

Quelle ne fut pas ma stupeur de lire dans le compte-rendu du dernier Conseil de quartier du centre-ville, publié le 18 mai par Les Nouvelles de Fontenay-aux-Roses (à lire ici), les phrases suivantes :

  • « Pierre Henri CONSTANT présente les raisons pour lesquelles devrait être mis en place ce stationnement résidentiel : …»
  • « Il indique aussi que, quelle que soit la solution choisie, les Fontenaisiens auront à payer un forfait annuel pour obtenir leur carte de résident. »

Ainsi, ce qui était une accusation sans preuve destinée à faire perdre des voix à l’opposition devient donc un projet de la majorité…

« Étonnant, non ? » se serait exclamé Pierre Desproges.

Ou « C’est toi qui l’as dit, c’est toi qui le fais », comme on dit dans les cours d’écoles…

*****

On peut également lire ces propos de l’élu, rapportés dans le compte-rendu :

  • « Les Fontenaisiens sont très attachés à la place de stationnement dans la rue devant leur domicile. Or cela devient de plus en plus impossible. »
    « toutes les communes avoisinantes sont aujourd’hui en parking payant et leurs habitants ou leurs artisans se replient sur Fontenay pour des stationnements longue durée. »

Jolie défausse sur les municipalités voisines, qui apprécieront…

*****

La suite est du même calibre :

  • « Il indique aussi que le forfait post-stationnement peut maintenant être encaissé par la commune, … »

Diable ! Non contents d’augmenter de 30% le taux de la taxe foncière et d’engranger les futures recettes des péages de stationnement, voilà qu’ils comptent sur les amendes pour financer leur projet. Tout est permis !

*****

Je ne peux résister à une dernière perle :

  • « Autre exemple : Le parking de la rue Robert Marchand, à côté du RER, est régulièrement saturé par les usagers du RER »

J’avais compris qu’il était justement là pour ça : permettre aux automobilistes de stationner près d’une gare plutôt que d’encombrer/polluer Paris et la proche banlieue…

*****

Pour conclure, je dirais que la majorité municipale est très inconstante dans ses prises de position sur ce sujet. Mais ne dit t’on pas que « seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis » ? À moins que la mauvaise foi n’en fasse changer trop souvent ?

Michel Giraud

En complément, vous pouvez lire ici le compte-rendu du Comité Thématique sur le Stationnement résidentiel du 13 mai 2023. La discussion est ouverte sur les modalités d’application, sachant que ce sera de toute façon payant pour les fontenaisiens…

2 RÉPONSES

  • La question de la gestion de l’espace public et de la place de la voiture par rapport aux modes de transport actifs comme le vélo est un sujet majeur. Nous avions fait pendant la campagne 2020 des propositions visant à réduire progressivement la part modale de la voiture. L’équipe de laurent Vastel avait déformé volontairement notre projet en diffusant ce tract inexact trois jours avant le second tour des municipales afin de faire peur aux Fontenaisiens. Mais au travers de ce tract et de sa communication à l’époque, la majorité municipale actuelle avait pris des engagements sur la gratuité du stationnement par exemple. A son habitude, elle oublie ses promesses de l’époque et affirme exactement le contraire de son discours électoral de l’époque . A force d’être trompés que ce soit sur la hausse de la fiscalité ou la politique de gestion de l’espace public, les habitants de notre commune commencent à découvrir le véritable visage du maire et de sa garde rapprochée. Le 22 juin prochain, le maire et sa garde rapprochée ont d’ailleurs prévu une humiliation publique de Mme Gagnard, actuellement maire adjointe, en lui retirant son mandat. Qu’a t-elle fait pour mériter un tel sort : juste exprimer des réserves sur la hausse massive des impôts qui était contraire aux promesses électorales de son équipe.

  • Je suis content que la mairie rende enfin le stationnement automobile payant, ce qui est nécessaire pour libérer l’espace pour plusieurs raisons:
    1) D’abord pour libérer l’espace : si se stationner est gratuit, pourquoi garer sa voiture dans son garage alors qu’on peut l’utiliser pour autre chose ?
    2) Ensuite car c’est juste : une seule place de stationnement coûte environ 600€/an d’impôts (il faut la créer, surveiller, nettoyer, éclairer, administrer, réparer…). Pourquoi encourager ce mode de transport alors que 1 ménage sur 2 à l’intérieur de l’A86 n’a pas de voiture et que 3 déplacements sur 4 dans Fontenay se font autrement qu’en voiture ?
    3) La crise énergétique, financière et climatique nous oblige à développer les alternatives à la voiture, ce qui est impossible si le stationnement reste gratuit. Personne ne va marcher sur des trottoirs rikikis ou faire du vélo sur des routes dangereuses, si l’espace est uniquement utilisé pour stationner des voitures au lieu de trottoirs confortables, de la végétation, des bancs et des pistes cyclables.
    Source: https://twitter.com/FARaVelo/status/1119653164754534400

    Je regrette en revanche que Laurent Vastel ait manipulé l’opinion publique en accusant l’équipe de Gilles Mergy de vouloir faire payer le stationnement, alors que 1) c’est une mesure nécessaire pour faire évoluer nos habitudes et 2) il le fait lui-même.

    Quoi qu’il arrive, notre ville est obligée de réduire la place de la voiture pour augmenter la place des mobilités actives et de la végétation pour répondre aux défis de demain tout en augmentant notre qualité de vie. Ce qui ne pose pas de problème, car quand on prend le temps pour s’écouter, TOUT LE MONDE veut vivre dans une ville où les rues sont apaisées, vertes et pleines de gens qui marchent et se déplacent autrement qu’en voiture, au lieu de rues hostiles et encombrées où il faut avoir peur de traverser comme actuellement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )