28 février 2024 | 19:19
Vous etes ici:  / Libre opinion / Réouverture de la vestiboutique de la Croix-Rouge

Réouverture de la vestiboutique de la Croix-Rouge

La vestiboutique de la Croix-Rouge ouverte le 1er Décembre 2018 au centre commercial Scarron, avait fermé ses portes fin juillet 2022, de façon rapide et nous avions déploré cette fermeture, sans ménagement pour les bénévoles et entrainant un réel manque pour les habitants. Cf https://fontenay.eelv.fr/la-croix-rouge-de-fontenay-maltraitee/

Lors du premier conseil municipal après cette fermeture, le 3 octobre 2023, nous avons posé la question suivante : « Pouvez-vous nous donner les raisons qui ont amené à la fermeture brutale de la vesti-boutique de la Croix Rouge ? Enfin, pouvez-vous nous informer du lieu où elle sera réinstallée et sa date de réouverture ? »

Le maire avait indiqué qu’il s’agissait d’un bail précaire avec le bailleur social Toit et Joie qui a souhaité récupérer le local avec un préavis d’un mois, pour une compagnie qui devait faire l’animation du quartier Scarron. La demande du bailleur est arrivée le 6 juillet avec une fin de bail le 31 août. Il avait indiqué que la mairie a permis que le stock soit entreposé à la crèche Fleurie et la disponibilité d’un nouveau local de 250 m2, situé Avenue Lombart, appartenant à promoteur immobilier qui accepterait de le louer, quelques mois, avant le début du projet.

Lors du conseil municipal du lundi 12 décembre 2022 devait être abordée la subvention exceptionnelle accordée à la Croix-Rouge / Vestiboutique. Cette délibération a été reportée, car le bail précaire n’avait toujours pas été signé. Jean-Yves Sommier a souligné que Gabriela Reigada avait pourtant indiqué en CA du CCAS que le bail avait été signé et que dans le Fontenay mag de novembre, il avait été indiqué que les habitants allaient pouvoir faire des achats de fin d’année à la Croix Rouge.

Le bail a enfin été signé et la vestiboutique n’a pu ouvrir ses portes que le samedi 13 avril 2023, soit presque 10 mois après cette fermeture non anticipée.

Nous y sommes allés, pour saluer les bénévoles. Les locaux sont clairs et permettent de bien sectoriser les habits enfants, femmes, hommes et brocante. Le local est donc plus agréable pour tous ; en revanche, c’est encore une solution précaire puisque le propriétaire, promoteur immobilier a signé un bail de quelques mois, juste avant de commencer son projet. Nous demandons donc aux élus de la majorité d’anticiper cette nouvelle fermeture dont la date est connue pour ne pas à nouveau empêcher les habitants d’avoir recours à des achats de vêtements à bas prix, surtout dans le contexte économique actuel.

Astrid Brobecker et Maxime Messier,
conseillers municipaux EELV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )