27 novembre 2020 | 06:01
Vous etes ici:  / Urbanisme / Si je comprends bien l’affaire du conservatoire Soubise…

Si je comprends bien l’affaire du conservatoire Soubise…

Messieurs Abou Mansour et Marteau,
Si je comprends bien le fil des événements que vous décrivez concernant le conservatoire Soubise:
1/ L. Vastel après vous avoir reçu avec M. Faye, vous avait écrit qu’il avait l’usage du conservatoire jusqu’à ‘en 2020 , donc pas de vente et si ça bougeait il vous en parlerait. (Vous aviez aussi indiqué à l’époque que M. Bigret son adjoint vous avait reçu et écrit la même chose).
2/ Il décide de vendre sans vous en parler. 2 reniements d’un coup: il vend et il ne vous en parle pas
3/ Devant vos réactions et je suppose protestations, il tient une réunion publique en septembre 2016 pour rassurer tout son monde en annonçant une copropriété qui « contrôlera » les évolutions de l’acheteur. (Je ne suis pas sûr que ça vous rassure car vous êtes contre la vente mais au moins, il contrôle).
4/ Il annonce à votre conseil de quartier (public, je suppose) que ce n’est plus une copropriété mais que ses juristes ont trouvé la formule miracle pour « contrôler » ce que fera l’acheteur. 3 eme changement donc.
5/ Quelques jours plus tard, il publie son texte du conseil du 20 décembre (donc doc public) et vous découvrez que la fameuse formule qui doit contrôler l’acheteur, c’est en fait que chacun fera ce qu’il veut de son lot sans en parler à personne ! 4 ème changement. (Et chapeau les juristes, vous m’en gardez un au cas où…).
Si je résume cette affaire de conservatoire : 4 engagements du maire non tenus et surtout à chaque fois l’inverse de ce sur quoi il s’engage!

Et cerise sur le gâteau (ou plutot, comme on dit dans son métier, prothèse sur fémur) : le dernier reniement où il s’engage en public lors de  votre conseil de quartier alors qu’il connait le texte du conseil municipal (le fameux article 7) qui dit exactement l’inverse.
En gros, c’est bien ça?
Si oui, comment on pourrait appeler ça sans diffamer…? Une capacité et une rapidité d’évolution hors du commun? Ou peut être un maniement du bistouri hors norme?

Mais une suggestion:  attendez un peu, il change tellement d’avis qu’a un moment donné il va revenir à la situation initiale, non?

Bon courage quand même, mais j’imagine que ça doit être un peu démoralisant.
Amical soutien à vous 2.
Jean Guy Croland

3 RÉPONSES

  • Messieurs,

    Je me pose la question suivante :

    – qui est l’acheteur de cette partie du conservatoire ?

    Avec mes remerciements.

  • Selon les informations données par le Maire, il s’agit de la socièté DT PROJECTS.
    Voilà ce que l’on trouve sur le net concernant cette société:
    DT PROJECTS société à responsabilité limitée est active depuis 10 ans.
    Établie à FONTENAY AUX ROSES (92260), 18 rue Raymond Croland, elle est spécialisée dans le secteur des activités des sociétés holding. Son effectif est compris entre 1 et 2 salariés.
    Sur l’année 2016 elle réalise un chiffre d’affaires de 1 794 300,00 €.
    Le total du bilan a diminué de 2,46 % entre 2015 et 2016.
    Societe.com recense 1 établissement actif et le dernier événement notable de cette entreprise date du 15-07-2015.
    Yannick DELAS, est gérant de l’entreprise DT PROJECTS.
    Mais il faut ajouter que le maire précise à DT PROJECTS ou à toute autre socièté détenue par DT PROJECTS et/ou à ses associés.
    Donc , en fait on ne sait pas trop à qui on vend.
    Daniel Marteau pour le bureau de l’association Conservatoire Soubise

  • Elisabeth Geiger

    Il s’agirait d’un data Center. Cependant, on trouve d’autres infos sur le gérant. Qui officie sur le secteur immobilier.
    https://dirigeants.bfmtv.com/Yannick-DELAS-408596/
    Quel intérêt de vendre un patrimoine à une entreprise qui ne créera pas d’emploi ?
    S’il s’agissait de louer les espaces communs à d’autres entrepreneurs ou artisans, la mairie aurait pu s’en charger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )