28 février 2024 | 17:30
Vous etes ici:  / Libre opinion / Un espace public désormais interdit d’accès à Fontenay ?

Un espace public désormais interdit d’accès à Fontenay ?

Le terrain de rugby vient d’être entièrement fermé et grillagé. Il était pourtant largement utilisé par les habitants et les enfants au-delà du club de rugby : jogging, jeux de ballon, détente, etc…
Pourquoi l’avoir fermé ? Les joueurs du club n’étaient jamais entravés dans leurs entraînements et leurs matchs.
Quand va-t-on rendre cet espace public aux habitants ?

Maxime Messier,
conseiller municipal écologiste.

5 RÉPONSES

  • Cette privatisation du terrain à quelques pratiquants de l’ASF est bien triste. A l’origine c’était une plaine de jeux ouverte à tous.
    Jusqu’à la fermeture, le terrain était très occupé les soirs et les we par des familles avec de jeunes enfants et d’autres sportifs. C’est d’autant plus dommageable que le parc Sainte Barbe sera fermé, apparemment plus d’un an, pour travaux. Alors j’entends ceux nous expliquer qu’il y a les pelouses de la coulée verte. Vraiment ? Il ne me semble pas que cela compense. J’entends aussi les pratiquants du rugby nous dire que les déjections canines n’avaient rien à faire sur ce terrain et ils ont parfaitement raison. Mais d’autres solutions auraient été possibles : par exemple les maires du littoral, qui ne peuvent pas fermer les plages, ont des outils intéressants pour lutter contre ces incivilités (prévention auprès des maîtres, verbalisation…).
    Pourquoi n’avoir pas envisagé d’autres solutions et surtout le dialogue et la concertation plutôt que de priver une très grande partie des fontenaisiens de cet espace vert ? En dialoguant on trouve toujours des solutions satisfaisantes pour le plus grand nombre.

  • Je partage pleinement votre analyse. Les demandes des adhérents de la section rugby sont légitimes car ce n’est pas possible pour eux de jouer sur un terrain sur lequel se trouvent des déjections canines. En même temps, priver de manière brutale les habitants de notre ville d’une aire de jeux et de promenade alors que celles ci se raréfient est choquant. La gestion d’une collectivité suppose par construction de devoir arbitrer entre des demandes partiellement au moins contradictoires. Ce processus d’arbitrage peut reposer sur une décision discrétionnaire du maire et de sa majorité ou être le fruit d’un dialogue apaisé et respectueux entre toutes les parties prenantes. La deuxième approche est la plus respectueuse des habitants et la plus efficace sur le long terme. Il faut juste la volonté politique de le faire. Malheureusement, le maire et son équipe considèrent qu’avoir été élus avec 53% des voix des Fontenaisiens leur donnent tous les droits et notamment celui de pas écouter les avis alternatifs qu’émettent des élus de l’opposition ou des citoyens de la ville. C’est vraiment dommage.
    Gilles Mergy

  • Oui il est toujours regrettable de voir des installations fermées au public, je comprends très bien l’incompréhension des Fontenaisiens.
    Mais il faut aussi comprendre certaines choses : outre les déjections canines le terrain subit aussi des dégradations, trous fait par le grattage des chiens, barbecues sauvages, motocross, etc.
    Beaucoup de personnes râlent sur cette fermeture, mais quand il s’agit d’aller voir et de demander aux personnes qui dégradent le terrain de sortir il n’y a plus personne.
    La proximité avec la ville de Bagneux n’aide en rien, beaucoup d’incivilités viennent des personnes de Bagneux qui sont de passage et c’est la ville de Fontenay qui subit.
    Il n’est jamais sympa de voir un espace public restreint mais la liberté a un prix. Faire n’importe quoi ce n’est pas être libre.

  • Et voilà moi qui faisais régulièrement une dizaine de tours du terrain de rugby avant de poursuivre ma petite marche, j’en suis privée. Néanmoins, je peux encore faire des pas pour contourner les engins de chantier les travaux importants commencés aux Sorrières.
    LEs Blagis, les Potiers, les Sorrieres, des quartiers sacrifiés. Grosse envie de faire les cartons. Et pourtant je réside à Fontenay depuis 1965 et j’aime Fontenay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )