27 novembre 2020 | 06:34
Vous etes ici:  / Libre opinion / Conseils de lecture confinée : grands auteurs qui ont traversé la Grande Guerre

Conseils de lecture confinée : grands auteurs qui ont traversé la Grande Guerre

Puisque nous venons de commémorer le 11 novembre et la fin de la Grande Guerre, je vous propose trois romans écrits par trois auteurs qui ont vécu la Grande Guerre, en ressortant marqués physiquement et/ou psychologiquement.

Ces trois auteurs ont écrit des textes remarquables sur la guerre, mais j’ai volontairement choisi des histoires  plus légères, éloignées des tranchées.

  • Pour commencer, honneur à Maurice Genevoix, qui vient d’entrer au Panthéon, avec Raboliot, aux Éditions Grasset : l’histoire d’un chasseur et braconnier solognot, épris de liberté, qui se moque des règles et des institutions. Evidemment, la bonne société mettra tout en œuvre pour le provoquer sa chute. Un chef d’œuvre accessible à tous. Existe en version numérique chez le même éditeur.
  • Ensuite, Le vieil homme et la mer, de Ernest Hemingway, chez Folio/Gallimard : Santiago, un vieux pêcheur cubain qui peine à gagner de quoi survivre, décide de partir à la pêche au gros, en haute mer. La chance lui sourit, mais le retour sera un épuisant combat. Un roman  très court (150 pages), mais un des plus grands livres de la littérature américaine. Existe en version numérique chez le même éditeur.
  • Enfin, L’or – La merveilleuse histoire du général Johann August Suter,  de Blaise Cendras, aux Éditions Flammarion : Le général Suter quitte son pays en 1834 pour rejoindre le Nouveau Monde. Il s’installe en Californie, s’empare d’un immense domaine et bâtit un empire. Mais un jour on découvre de l’or sur ses terres. Ce sera le début de sa chute. Un roman épique sur le rêve américain au 19ème siècle, que j’ai lu pour les besoins de ce billet et que j’ai beaucoup aimé. Existe en version numérique chez Folio/Gallimard. Vous pouvez lire ma chronique de ce roman ici.

Je vous rappelle que pendant le confinement, vous pouvez commander tous ces livres à la librairie Les pêcheurs d’étoiles.

Bonne lecture à tous.

Michel Giraud

3 RÉPONSES

  • Je poursuis la bonne idée de Michel Giraud et vous propose à mon tour des lectures qui m’ont fait du bien :

    – Noces suivi de l’été d’Albert Camus (folio)une suite de nouvelles qu’il considérait comme des essais qui sont des moments de bonheur intense. C’est un Camus jouisseur qui nous parle de chaleur, de la Méditerranée, des odeurs de jasmin, du bonheur de vivre : indispensable en cas de baisse de moral.
    – à l’opposé, Un feu sur la mer, mémoires d’un gardien de phare de Louis Cozan (éd Les iliennes). Le confinement il sait ce que c’est et sa vie difficile est passionnante.
    – Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez (éd du Seuil). C’est l’histoire d’une famille dans un village colombien sur plusieurs générations, c’est foisonnant, excessif, remarquablement écrit et l’on oublie tout ce qui nous entoure.

    Sophie Cauden

  • QUILLIET colette

    merci pour vos conseils de lecture,c’est très sympa,la propriétaire de la librairie “pêcheurs d’étoiles”accepterait-ellede faire une chronique dans le blog?

  • Conseils de lecture confinée : Des livres juste pour se distraire.
    Peut-être daté, « les chroniques de San Francisco »  de Armistead Maupin.
    Du Québec, une grande saga familiale, « le goût du bonheur » (3 tomes) Marie Laberge
    Pour rire un peu, Joseph Connoly
    Pour se faire (trop ?) peur, du Québec aussi, Patrick Sénécal, par exemple « le vide ».
    Bravo pour l’initiative !
    (Hors sujet mais je ne résiste pas, musique , Elton John « Live in Australia with the Melbourne Symphony Orchestra)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )