17 février 2020 | 10:22
Vous etes ici:  / Urbanisme / Consternant ! (compte rendu succinct de l’AG extraordinaire du Conservatoire Soubise

Consternant ! (compte rendu succinct de l’AG extraordinaire du Conservatoire Soubise

Adhérente de l’association Conservatoire Soubise je n’ai pas pu me rendre à l’AG exceptionnelle d’hier soir, 1er juin 2016, mais je viens d’en avoir un résumé.

Je rappelle pour les non adhérents que l’association du conservatoire Soubise s’est réunie deux fois à la Mairie, dont la dernière il y a trois mois en présence de M. Bigret. Les réunions étaient constructives et rassurantes puisqu’il était clairement exprimé qu’il n’y avait pas de projet de vente du Conservatoire.

Lors de la réunion d’hier soir, en présence de 4 maires adjoints dont 3 sont adhérents à l’association on apprend que :

– M. Bigret a piloté avec le maire cette opération secrète, précipitée et en contradiction complète avec les engagements de campagne des 4 candidats qui étaient clairs sur ce sujet et prétendaient vouloir conserver le Conservatoire, actif immobilier de la Ville,

– qu’il y a largement plus de 50% de chance que cela se réalise, que la vente se ferait non pas dans quelques mois mais dans quelques semaines,

– qu’il ne reste plus qu’à vérifier la solidité financière des acquéreurs,

– qu’on ne sait pas quels sont ces acquéreurs ( un fontenaisien , mais qui ?)

– qu’on ne sait pas si il y a eu appel à candidature ?

Et pour couronner le tout l’adjointe au maire en charge de la culture dit ( sans rire) ne pas comprendre la position de l’association devant  «  l’excellence de  ce projet en total accord avec les idées de l’association ». !!!

A la question de l’association de savoir si il est encore possible de faire quelque chose, la réponse est « ben …… »

On peut comprendre que pour se sortir d’un tel déni de démocratie participative, d’un tel mépris des associations et des habitants, le maire ne puisse que manier le mensonge : « la majorité des membres du bureau de l’association sont des soutiens de l’ancienne municipalité ».

Le Maire a fait un procès d’intention à l’association  en demandant la vérification des statuts, la soupçonnant d’illégalité. Puis un second procès, d’exclusion cette fois en refusant toute concertation avec les représentants de l’association.

Il aurait été tellement facile de prendre un tout petit peu de temps pour poursuivre avec l’association un dialogue engagé depuis 5 ans. D’autant que cette dernière a  acquis pas mal de compétences et d’idées.

Pourquoi cette volonté de passer seul, en force et dans l’urgence ? Tout cela n’est pas très clair.

J’ajouterai enfin qu’une pétition est en cours. Cette dernière, au-delà du fait qu’elle est à l’initiative de l’association  Conservatoire Soubise a pour but d’empêcher, si cela est possible la vente d’une partie (c’est ce que l’on nous dit mais comment en être certain ?) du Conservatoire mais au-delà de cela de conserver le patrimoine de notre Ville de Fontenay-aux-Roses, donc le patrimoine des Fontenaisien(ne)s.

Françoise LETANG

 

 

 

2 RÉPONSES

  • Concrètement l’association du Conservatoire Soubise existe depuis 5 ans à peu près, à l’époque M. Buchet voulait vendre une partie du Conservatoire, personnellement j’étais contre cette idée mais il y avait un paramètre important au centre de ce sujet, le retard du paiement des taxes dues par le CEA n’avait pas encore été recouvré. Ceci pouvait encore expliquer cela.

    Ledit règlement étant reçu (sans toutefois que nous sachions de manière très claire ce qu’il reste aujourd’hui de cette somme ?) la vente d’une partie du patrimoine de Fontenay-aux-Roses, qu’il s’agisse ou non du Conversatoire Soubise ne me semble pas justifiée par un besoin financier.

    Lorsque la majorité annonce que la remise en état du Conservatoire Soubise s’élève à 1,5 millions d’euros, elle ne dit pas qu’il s’agit d’une fourchette haute dans l’hypothèse où le bâtiment reste ouvert au public (ce qui impose des contraintes supplémentaires) dans son intégralité.

    Les réunions de l’association avec la Mairie laissait effectivement entrevoir la possibilité de la transformation du bâtiment en hôtel d’entreprises mais il n’était nullement question de la Vente du Patrimoine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )