9 août 2020 | 04:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / « Continuer autrement » : le slogan qu’il fallait oser de L. Vastel

« Continuer autrement » : le slogan qu’il fallait oser de L. Vastel

Ayant payé une blinde pour faire réfléchir une palanquée de communicants , Laurent le Premier nous propose finalement de « Continuer autrement » .

Laurent le Magnifique nous la fait grave dans l’oxymore.

Au moins il reconnait avec ce beau slogan que depuis 6 ans il pédale dur dans le couscous mais qu’on va continuer pareil sauf qu’il va rajouter le bouillon et les pois chiche.

Ça valait le coup de s’y mettre à plusieurs pour en arriver là. Et surtout les payer…

Un amie de ma grand mère tient d’une source qui se dit être habilitée à s’autoriser à dire ce qu’elle a entendu, que Laurent le Grand aurait préalablement proposé « Changer pareil ».

Hou là là ! 

Erreur grossière de débutant de l’édile de FaR, immédiatement claqué par son petit peuple de thuriféraires .

Car alors il aurait insinué que depuis 6 ans il était noyé dans pastis mais qu’il allait rajouter un volume d’eau pour couler encore un peu plus. 

« Laurent maintenant tu te tais  , on s’en occupe » hurlent les premiers de communication du fond de la salle.

Penaud il est allé s’assoir dépité sur un banc , triturant nerveusement le masque qui l’ a rendu célèbre le mois dernier sur TF1. C’est là qu’un photographe nous l’a immortalisé après lui avoir demandé, malgré l’affront, d’esquisser ce beau et large sourire qui ravit une partie de son conseil municipal …

Le brain storming se poursuivant dans la salle, c’est au milieu d’ un silence assourdissant ( amis de l’oxymore, bonjour), qu’une ancienne adjointe se piquant de culture d’urbanisme de rue et de phrases ampoulées si non lumineuses ( hilarant) , se permet un : « Se mouvoir à l’arrêt ».

Immédiatement piétinée par la foule hurlante de communicants belliqueux , elle se serait retirée de la politique et aurait décidé de passer la prochaine mandature au pied d’une statue qu’elle n’a pas réussi a caser à Laurent Le Soleil en 6 ans. 

Mais voilà que dans une « volonté de partage, d’ouverture et de temporalité »  comme elle en a rebattu les esgourdes pendant 6 ans à ce qui restait des comités d’habitant,  toujours soucieuse de vouloir asséner une bonne idée à mettre au crédit de Larem pour tenter de sauver de la honte Laurent les Lumières , voilà l’adjointe qui chuchote:  « Avancer en reculant », ça l’ferait pas ça ?

Le silence tombe sur la salle comme l’amiante sur les Blagis, les jets d’eau place de l’église et les marronniers sur la place de Gaulle.

Ramenée fissa à son Ephad, elle aurait parait-il repris un confinement volontaire sans masque.

Je vous passe les propositions des 3 ou 4 anciens PS en transit à Larem  avant de voir d’où va venir le beau temps  : « Avancer immobile », « S’ arrêter en mouvement » et même un improbable « Aller le dos tourné vers l’avant ».

Non, y’a pas photo « Continuer autrement » moi je dis que ça le fait.

Jean Guy Croland , inventeur de slogans tous plus pourris les uns que les autres 

3 RÉPONSES

  • Que dire de cet article ?
    Une fois encore Monsieur Croland, je ris de bon coeur en vous lisant.
    Mais au fond, vous êtes un homme terriblement dangereux : nous sommes nombreu(x.ses) à nous délecter de votre prose et à partir de la semaine prochaine vous n’aurez plus, j’espère, l’occasion de nous régaler de vos chroniques.
    Alors, certains électeurs ne risquent-ils pas de voter L Vastel seulement pour pouvoir continuer de vous lire ?
    Bien cordialement.

  • Continuer autrement est surtout l’aveu caractérisé d’avoir fait fausse route depuis 6 ans. Alors merci pour ce slogan qui sonne comme un au revoir. Faire autrement avec les mêmes, ça ne marche pas. Donc faut les changer si on veut du autrement… donc votons Gilles Mergy

  • M. Croland, je viens de relire votre article, c’est un morceau d’anthologie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )