14 avril 2024 | 23:38
Vous etes ici:  / Libre opinion / Culture : toujours pas de subvention départementale pour le Théatre des Sources

Culture : toujours pas de subvention départementale pour le Théatre des Sources

Lors du conseil départemental du vendredi 17 février 2023, ont été votées les subventions, au titre de l’année 2023, à vingt-quatre équipements structurants d’intérêt départemental, pour un montant total de 4 590 330 € (théâtres et lieux de diffusion, festivals, musiques actuelles, arts visuels).

Lors du conseil d’administration du théâtre des sources en date du 31 janvier 2023, Muriel Galante-Guilleminot m’avait apostrophée en me disant que je pourrais aider sur les subventions demandées au CD.. Or, pendant 4 ans, aucun dossier de subvention pour le Théâtre des sources n’a été déposé : (https://wordpress.com/post/astridbrobecker.fr/3957).

Je rappelle aussi que Laurent Vastel, malgré le rendez-vous à ma demande en aout 2021, afin de pouvoir porter ensemble des dossiers au CD, a toujours refusé de m’associer aux dossiers et l’a d’ailleurs explicitement indiqué dans sa tribune d’octobre 2021 

Lors de la signature du contrat de développement ville-département en date du 7 février 2023, suite à un échange avec le Président, Muriel Galante-Guilleminot, adjointe au maire de Fontenay-aux-Roses, chargée de la culture, fleurissement, patrimoine, esthétique urbaine, qui a indiqué que Laurent Vastel allait prendre rendez-vous avec Jeanne Bécart, le Président m’a invitée à lui envoyer une note sur le théâtre, ce que j’ai fait.

Un dossier a été déposé pour l’année 2023 et je savais déjà officieusement via la délibération (reçue 15 jours avant l’assemblée délibérante, non encore votée) que la demande n’avait pas été retenue malgré le projet et l’équipe autour d’Alexandra Bic, sa directrice. A ce stade, plus rien n’était possible de faire.

Comme vous pouvez le voir, le département soutien de nombreuses structures et festivals :

Parmi les lieux et structures subventionnés :

  • 959 500 € à l’association Les Gémeaux, scène nationale, sise à Sceaux, pour un budget prévisionnel de 3 660 981 €. 
  • 802 630 € à la société́ à responsabilité́ limitée (SARL) Nanterre Amandiers, centre dramatique national, sis à Nanterre – dont une fraction exceptionnelle de 100 000 € est allouée pour accompagner la saison hors les murs pendant la durée des travaux –, pour un budget de 7 797 711 € HT. 
  • 657 500€ à l’association Théâtre 71 de Malakoff, scène nationale, sise à Malakoff, pour un budget prévisionnel de 2 713 000 €. 
  • 520 000 € à l’association Théâtre Firmin Gémier – La Piscine – pôle national du cirque, sise à Châtenay-Malabry/Antony, pour un budget prévisionnel de 4 629 985 €. 
  • 450 000 € à la société́ coopérative de production (SCOP) Théâtre de Gennevilliers (T2G), centre dramatique national, sise à Gennevilliers, pour un budget prévisionnel de 3 110 000 € HT.
  • 391 700 € à la société́ d’économie mixte (SEM) Théâtre de Suresnes-Jean Vilar, sise à Suresnes, pour un budget prévisionnel de 3 352 020 €. 
  • 144 000 € à la société́ publique locale TCC (Théâtre de Chatillon et Clamart), sise à Clamart, pour un budget prévisionnel de 4 126 000 €. 
  • 100 000 € à l’association Le Plus Petit Cirque du Monde, sise à Bagneux, pour un budget prévisionnel de 2 040 565 €. 
  • 90 000 € à la commune de Nanterre pour la Maison de la musique, sise à Nanterre, pour un budget prévisionnel de 1 889 080 € HT. 
  • 80 000 € à l’association Le Studio, sise à Asnières-sur-Seine, pour un budget prévisionnel de 1 458 846 € HT. 
  • 62 000 € à la commune de Vanves pour le théâtre de cette ville, sis à Vanves, pour un budget prévisionnel de 1 482 500 €. 
  • 55 000 € à l’association L’Avant-Seine, sise à Colombes, pour un budget prévisionnel de 2 167 800 € HT. 
  • 36 000 € à la commune de Meudon pour le centre d’art et de culture et l’Espace Doisneau, sis à Meudon, pour un budget prévisionnel de 2 113 768 €. 
  • 25 000 € à l’association Ensemble TM+, sise à Nanterre, pour un budget prévisionnel de 546 734 €. 
  • 20 000 € à l’association Culture loisirs animations de la ville d’Issy-les-Moulineaux (CLAVIM), pour un budget prévisionnel de 12 545 189 €. 

Pour les festivals : 

  • 30 000 € à l’association MARTO, sise à Clamart, pour un budget prévisionnel de 198 120 €. 
  • 25 000 € à l’association Deuxième Groupe d’intervention, sise à Malakoff pour le projet Territoire 92, pour un budget prévisionnel de 57 000 €. 
  •  15 000 € à l’association Le Temps de Vivre, sise à Colombes, pour Rumeurs Urbaines, pour un budget prévisionnel de 476 354 € HT. 

Pour les structures de musiques actuelles :

  • 41 000 € à l’association Réseau des musiques actuelles en Ile-de-France (RIF), sise à Paris, pour un budget prévisionnel de 978 362 €. 
  • 30 000 € à l’association Le Tamanoir, sise à Gennevilliers, pour un budget prévisionnel de 635 000 €. 
  • 18 000 € à l’association MJC de la Vallée, sise à Chaville, pour un budget prévisionnel de 1 095 907 €. 

Pour les structures œuvrant dans le domaine des arts visuels :

  • 18 000 € à la commune de Gennevilliers, pour l’École des beaux-arts – Galerie Edouard Manet, pour un budget prévisionnel de 705 320 €. 
  • 10 000 € à la commune de Malakoff, pour la Maison des Arts, pour un budget prévisionnel de 363 955 €. 
  • 10 000€ à la commune de Nanterre, pour l’espace d’art La Terrasse, pour un budget prévisionnel de 348 031 €. 

On voit bien qu’il y a de nombreux théâtres et des festivals qui bénéficient du soutien financier du département. Le Théâtre des sources était subventionné par le département jusqu’en 2018, à hauteur de 55 000 euros en 2016, 35 200 euros en 2017, 28 000 euros en 2018 et plus depuis.

Muriel Galante-Guilleminot a annoncé le 7 février 2023 au Président Siffredi, que Laurent Vastel allait rencontrer Jeanne Bécart. Je regrette que cela n’ait pas été fait au dernier semestre 2022, pour appuyer cette demande de subvention, pour le théâtre ou pour les deux festivals Scinétic ou Flow. J’espère qu’Alexandra Bic, directrice du théâtre, sera présente à cet entretien pour présenter le projet et les actions culturelles inhérentes, qui méritent grandement le soutien de notre département.

Astrid Brobecker,
Conseillère municipale EELV de Fontenay-aux-Roses
Conseillère départementale des Hauts-de-Seine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )