1 novembre 2020 | 02:44
Vous etes ici:  / Libre opinion / Des premières failles dans la majorité municipale 

Des premières failles dans la majorité municipale 

Le déroulement du conseil municipal du 16 octobre fut particulièrement instructif.
Tout d’abord, sur plusieurs délibérations, les élu.e.s du groupe de Michel Faye se sont désolidarisés de la majorité municipale en s’abstenant, en refusant de prendre part au vote voire en votant contre.
C’est ainsi que sur la demande de protection fonctionnelle exprimée par le Maire (pour lui permettre de faire financer sur le budget municipal son action en justice contre ce blog citoyen), les 5 élus du groupe “Faye” ont voté contre au même titre que l’ensemble des élus de l’opposition.
Plus intéressant encore : le résultat du vote à bulletins secrets (demandé par Mme Sommier) sur la désignation de JM Durand comme adjoint de quartier. Il n’a obtenu que 18 voix pour (26 élus de la majorité municipale étaient présents ou représentés), 11 voix contre et 5 votes en faveur d’autres élus de la majorité (MM Aubrun, Ribatto…). Le groupe de Michel Faye ne comportant que 5 élus, cela veut dire que 3 autres élus se sont désolidarisés de la majorité municipale.
Enfin, si le Maire est apparu crispé mais qu’il est resté globalement courtois dans ses réponses aux interventions des élus de l’opposition, il a fortement élevé le ton contre Michel Faye alors que ce dernier ne faisait que regretter vivement qu’une lettre personnelle soit publiée sur un blog d’une association dont le vice président n’est autre que le premier maire adjoint…
Toutes ces tensions sont de nature à fragiliser une équipe municipale qui ne s’était constituée que par opposition à Pascal Buchet et qui manifestement ne partage plus les mêmes valeurs face à la fuite en avant de certains d’entre eux. La question désormais n’est plus de savoir si des failles vont apparaitre mais si elles vont se transformer en fractures profondes.
Gilles Mergy
Conseiller municipal

3 RÉPONSES

  • Si je ne me trompe pas, le conseil compte 27 élus de la majorité dont le maire et 8 élus de l’opposition.
    Il y a donc un fantôme au conseil, puisque seuls 26 élus de la majorité ont participé au vote?
    Par ailleurs comme vous l’indiquez 11 votes contre + 5 votes non efficaces = 16 votes en défaveur du candidat soutenu par la maire qui n’en a obtenu que 18.
    Si je ne me trompe pas non plus, il suffit d’1 “basculement” ou d’une prise de conscience pour que nous nous retrouvions dans une situation délicate.
    Le maire a-t-il voix prépondérante en cas d’égalité des suffrages? Si oui, il va peut-être en avoir besoin d’ici peu. A suivre …
    Mais, quel dommage pour Fontenay d’en arriver là !!!

  • Oui, il y a en effet un élu de la majorité municipale qui a complètement disparu mais qui continue à percevoir son indemnité…
    Non, le Maire n’a pas de voix prépondérante mais c’est lui qui fixe l’ordre du jour de la séance, c’est lui qui décide par un acte réglementaire (donc sans besoin de le motiver car ce n’est pas une sanction) de retirer les délégations d’un adjoint. Il reste donc le maître des horloges. Mais son absence de respect des valeurs fondamentales comme la liberté d’expression, son son sens de la concertation à minima et son bilan médiocre (à part les travaux dans les écoles aucun investissement utile pour les fontenisiens mais 1 million d’euros dépensés sur la place de l’Eglise) commencent à inquiéter une partie de ses équipes. C’est la première fois depuis 3 ans 1/2 qu’il y a autant de défections au sein de sa majorité composite.
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal

  • J’ajoute que seuls les votes exprimés comptent et donc une délibération peut être votée si une majorité de contre n est pas exprimée par exemple en cas d abstention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )