16 septembre 2019 | 17:07
Vous etes ici:  / Libre opinion / « Des rues laissées à l’abandon ? »

« Des rues laissées à l’abandon ? »

J’ai eu récemment l’occasion d’expliquer à un élu municipal que, si l’impôt est solidaire (il est normal que les plus riches paient pour les plus pauvres), il est profondément injuste que ceux qui paient ne voient jamais aucun retour. J’avais cité comme exemple ma rue, dont les habitants étaient considérés (à tort !) comme un électorat définitivement perdu par un ancien maire, et sont sans doute vus comme des électeurs définitivement acquis par son successeur (à tort là encore). Le résultat est que, depuis près de 15 ans que j’y habite, j’ai pu vivre plusieurs vagues de travaux sur les réseaux enterrés, mais aucun chantier de rénovation de la voirie et des trottoirs.
Cela a conduit quelques uns de mes voisins à adresser le message ci-dessous à l’élu en charge, il y a quelques jours :

 » Bonjour Monsieur Eric DENEUVE

 En tant que Responsable de la voirie à Fontenay aux Roses , je vous écris de la part de quelques habitants de la rue Maurice Philippot , ici en copie.

Les travaux VEOLIA sont finis depuis le mois de juin mais la rue et les trottoirs sont dans un état lamentable, avec une rue affaissée, des parties non bien raccordées , des couleurs différentes – voir photos ci jointes

Nous avons consulté le planning des travaux dans la ville : Il y a des travaux surtout en centre ville , notre rue n’est pas mentionnée.

Nous vous demandons de contacter la maitrise d’oeuvre pour remettre en état la rue et les trottoirs de la Rue Maurice Philippot en 2019,  car nous avons l’impression de marcher dans une rue du tiers monde.

Pour des personnes avec des cannes / béquilles les trottoirs sont impraticables.

 Nous vous remercions d’avance « 

L’une des personnes concernées a complété de la façon suivante :

 » Bonjour,

Je me permets d’intervenir aussi car nous avons constaté que cette année la rue Maurice Philippot n’a pas non plus été nettoyée des mauvais herbes sur les trottoirs.
Serait-il possible de prévoir aussi deux dos d’âne pour ralentir la circulation ? Les voitures vont de plus en plus à une vitesse folle car c’est un rectiligne…..
Merci beaucoup pour l’intérêt à cette demande. 

Bien à vous « 

Cela m’avait conduit à proposer que chaque rue de la ville soit visité par un élu (maire ou adjoint ou conseiller délégué) au moins une fois par an, avec rencontre des habitants.

Je compléterai avec une seconde proposition : chaque année, la mairie publiera un bilan indiquant de façon détaillée comment ont été utilisés les impôts, y compris la répartition du personnel.
Michel Giraud

2 RÉPONSES

  • Je partage pleinement cette analyse.
    Une des caractéristiques de l’action du Maire actuel en matière de d’entretien et rénovation de la voirie est d’avoir hyperconcentré les travaux au niveau du seul centre ville. Sur le centre ville, il a aussi multiplié les projets un peu « bling bling » et inadaptés (bassin devant la mairie, minéralisation de l’espace public…). Les autres quartiers sont malheureusement laissés à l’abandon.
    Une des grandes orientations de notre futur projet municipal sera de rétablir une réelle équité dans l’action municipale et de porter la même attention à tous les quartiers de la ville et tous les Fontenaisiens.
    Gilles Mergy

  • Cette mandature, pas plus que les précédentes, n’a pris le problème de la voirie à bras-le-corps.
    Nous avons parcouru cet été les rues de la ville, en particulier celles que le maire a transférées au Territoire, dont la rue Philippot ; les élus associatifs et citoyens, dont nous faisons partie, avaient voté contre ce transfert, qui éloigne le centre de décision, et peut être pris comme excuse « C’est pas nous, c’est le Territoire ».
    Pour agir, il faudra donc en 2020 un élu qui travaille concrètement avec le Territoire, comme conseiller territorial pleinement investi dans cette mission. Il faudra aussi que les fontenaisiens soient régulièrement mis au courant via le F-Mag, le site de la Ville etc, la Ville ayant à charge de consulter les habitants et de présenter les besoins, les moyens, les arbitrages.

    Suzanne Bourdet et Michel Faye, conseillers municipaux Associatifs et Citoyens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )