19 avril 2024 | 08:39
Vous etes ici:  / Libre opinion / Droit de réponse du Maire de la Ville de Fontenay-aux-Roses

Droit de réponse du Maire de la Ville de Fontenay-aux-Roses

Le Maire de la Commune de Fontenay-aux-Roses entend apporter les précisions suivantes suite à la diffusion d’un article intitulé « la Ville de Fontenay-aux-Roses ne respecterait-elle pas le RGPD ? » et publié le 18 janvier 2024 sous la signature de membres de l’opposition du conseil municipal.

Il y est prétendu que la Ville aurait adressé une invitation pour les cérémonies des voeux de quartier sur l’adresse mail des fontenaisiens, et aurait commis une violation des règles relatives au RGPD en utilisant les données personnelles.

D’une part, la Commune respecte strictement le RGPD, et la Commune a mis en place une politique de confidentialité, librement accessible à l’adresse suivante : https://www.fontenay-aux-roses.fr/politique-de-confidentialite/

D’autre part, la Commune n’a pas utilisé de données personnelles dans le but évoqué par l’article, et n’a d’ailleurs pas adressé d’invitations non sollicitées sur les adresses mails des fontenaisiens.

Le courrier d’invitation aux cérémonies des voeux a directement été distribué dans les boîtes aux lettres.
En outre, il est évoqué par les mêmes auteurs, sur les réseaux sociaux, que ces cérémonies auraient coûté la somme de 10.000 €.

C’est encore une information totalement fausse. A l’avenir, le Maire entend rappeler que la diffusion publique de fausses informations pourrait donner lieu à des poursuites.

2 RÉPONSES

  • Par l’intermédiaire de l’Avocat de la mairie de Fontenay-aux-Roses, Laurent Vastel affirme aux membres de l’opposition du Conseil Municipal que les cérémonies des vœux avec galettes et boissons n’ont pas couté la somme de 10.000 euros.

    Il a vraisemblablement raison.

    Ces cérémonies n’ont peut-être couté que 9.500 € ou bien ont couté beaucoup plus cher…

    Il est bien dommage que l’Avocat ne précise dans ce droit de réponse du Maire ni les montants ni qui a financé ces cérémonies, la municipalité ou les comptes de campagne du maire-candidat.

    La transparence envers les citoyens pour apaiser le débat démocratique n’est une nouvelle fois pas au rendez-vous.

    A l’avenir, Monsieur le maire, dialoguer régulièrement et sans amertume avec tous les conseillers de l’opposition, cela vous évitera de perdre du temps et l’argent des contribuables pour engager des poursuites.

  • Avant de nous faire envoyer un courrier comminatoire en recommandé par son avocat, le Maire aurait pu nous contacter Jean-François Bresse (Les Nouvelles de Fontenay), Michel Giraud (Osez Fontenay) et moi (Ateliers Fontenaisiens) pour nous demander de lui accorder un “droit de réponse”. Nous aurions bien évidemment accepté. Il ne l’a pas fait car il refuse tout dialogue.Il est vrai aussi qu’il n’a quant à lui jamais accepté de publier dans le Magazine municipal le moindre droit de réponse demandé par une ou un élu de l’opposition.
    “Faites ce que je dis pas ce que je fais” semble être sa devise.
    Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )