18 octobre 2018 | 07:21
Vous etes ici:  / Culture / Démocratie Participative / Enfin c’est clair

Enfin c’est clair

Dans le Mag de juin en page 23 dans la rubrique « Parole à la majorité », la majorité  municipale écrit à propos du théâtre et du cinéma  : « En effet, plutôt que de réfléchir à la reconstruction d’un équipement qui fonctionne bien mais qui il est vrai à besoin de travaux…».

Avec la première partie de cette phrase, enfin c’est clair,  on nous indique bien que pour le maire et sa majorité municipale ce n’est même pas la peine de réfléchir à la proposition alternative au projet d’immeuble sur la place de Gaulle élaborée par groupe de Fontenaisiens.

C’est une conception de la participation des habitants à l’évolution de leur ville, la démocratie participative, qui, comme l’écrivait L. Vastel dans le précédent numéro du Mag , est « une démocratie participative spécifique à Fontenay ». C’est vrai c’est très spécifique :  pas de temps à perdre à réfléchir à ce que proposent les Fontenaisiens : il y a les élus qui savent , les Fontenaisiens eux ne sont pas élus donc ne savent pas.  Pas de temps à perdre avec eux.

C’est d’autant plus étonnant que L. Vastel nous a répété à plusieurs reprises avoir étudié dans le détail notre proposition.

Remarquez que l’on se doutait un peu que ça ne devait pas être l’entière vérité quand on l’a entendu parler ( L. Vastel puis C. Bigret puis J.M. Durand puis D. Lafon puis, …) du coût pour la municipalité de notre projet : 15 puis 17 et même 20 M€ en réunion publique. 

Et nous avons été définitivement convaincu que ce n’était pas du tout la vérité quand on a lu le chiffrage sur lequel s’était basé L. Vastel et ses adjoints pour asséner ces chiffres totalement farfelus : un chiffrage émanant du service technique surcotant toutes les dépenses et en oubliant toutes les recettes ! Voilà sur quoi l’équipe municipale a basé sa critique, sans avoir perdu de temps « à réfléchir ».

Pour la deuxième partie, c’est la méthode Coué : répétons nous que le cinéma et le théâtre fonctionnent bien, et on finira par y croire nous même et, si on s’y prend bien, les Fontenaisiens avec.

Il ne faut vraiment pas aller souvent au théâtre pour arriver à croire à cela. Je vous renvoie ici au dernier commentaire dans ce blog de Bernard Welter, « un ami du théâtre » qui connait le sujet.

Et puis de quoi parle-t-on ? 

De remettre de l’argent dans un bâtiment qui a pris de l’âge (plus de 30 ans) et qui le gardera quoique l’on fasse, sauf à le refaire complètement.

Certes on peut vivre avec.

Mais « ne pas vouloir réfléchir à la reconstruction », c’est se priver d’une remarquable opportunité de libérer un terrain dans un endroit bien mieux adapté à un immeuble d’habitation que la place de Gaulle, qui intéresse beaucoup les promoteurs, c’est se priver d’effectuer une complète remise aux normes absolument nécessaire (et pas uniquement pour le monte charge),  et cela pour faire un grand bond en avant dans l’offre culturelle de la ville, dans l’animation de la place coeur de ville et dans le même temps répondre favorablement à plus de 700 Fontenaisiens qui en moins de 3 semaines ont exprimé un soutien fort à cette idée.  Refuser de tenir compte de l’expression de 700 Fontenaisiens, quand, au même moment pour justifier la folie le maire s’appuie sur 400 Fontenaisiens (qui en plus de 2 mois 1/2, dans une «étonnante» consultation sans aucun contrôle ont dit apprécier une « folie » sur la place) pour décréter que 60% des Fontenaisiens soutiennent le projet municipal (cf L. Vastel au dernier Conseil Municipal),  doit faire partie de cette  « Démocratie participative spécifique à Fontenay », chère à L. Vastel.

Cette opportunité ne se représentera plus à Fontenay si l’idée de l’immeuble de fond de place de Gaulle est validée. 

Opportunité rare, pour un coût très limité et tout à fait supportable par le Territoire et la Ville, si l’on ôte bien sûr, la mauvaise foi avec laquelle la contestation de notre chiffrage a été faite.

Mais cette réflexion, L. Vastel et l’équipe municipale majoritaire la refuse.

Pourquoi ? Pour une raison simple, je crois. 

La campagne municipale ne va pas tarder à démarrer.  Il faut pouvoir montrer rapidement que Fontenay a changé puisqu’il est bien difficile de s’appuyer sur des réalisations concrètes.

Alors on se dépêche de faire une nouvelle façade du cinéma et du théâtre, en dépensant 0,5 M€ cette année (et en fermant le site pendant 9 mois, nous irons à pied au Théâtre de Chatillon pendant ce temps, ce n’est qu’a 15 minutes!) et une nouvelle dépense de plus de 3M€ dans 1 an 1/2. 

Et après le cosmétique de la place de l’église qui n’a strictement rien apporté en terme d’évolution stylistique (certes des dalles neuves,  mais une conception aberrante des jets d’eau, la disparition des arbres et celle de la statue), on reste ici dans le cosmétique et uniquement dans le cosmétique (la mise aux normes du monte charge peut se traiter isolément) au détriment de l’intérêt des Fontenaisiens.

Du cosmétique qui tombera donc à point nommé pour alimenter l’autosatisfaction de l’actuelle majorité municipale au lancement de la campagne électorale.

Pour finir, on peut lire sous la plume de la majorité municipale dans le même article du Mag : « Nous nous élevons donc contre cette opposition qui est systématiquement dans l’immobilisme et le rejet des projets ». 

Je ne sais pas si c’est exact ou pas pour ce qui est de l’opposition, à eux de répondre, mais je voudrais faire remarquer ici avec force que les Fontenaisiens aussi peuvent s’élever contre «l’immobilisme» de cette majorité municipale qui rejette à priori, sans y réfléchir ni en discuter, toute idée nouvelle ou tout projet alternatif comme elle l’a fait hier sur le dossier de l’ancien conservatoire (qui reste d’ailleurs toujours aussi pertinent) et comme elle le fait aujourd’hui sur le projet alternatif de la place de Gaulle.

Cosmétique pour servir un intérêt politique particulier ou investissement raisonnable pour l’intérêt général des Fontenaisiens ?

Il faut que les Fontenaisiens prennent position. Et vite avant que l’irréversible ne soit commis.

Daniel Marteau

1 RÉPONSE

  • Merci et bravo pour cet article.

    Je peux également rassurer les Fontenaisiens, l’opposition municipale n’est ni dans l’immobilisme ni dans le rejet des projets.

    La preuve en est que nous votons pour la plupart des délibérations présentées par l’actuelle municipalité au Conseil municipal. La plupart sont d’ailleurs la poursuite des actions que nous avions menées ou initiées et peu de projets nouveaux arrivent…

    Mais il est vrai que nous ne voulons pas surdensifier en bétonnant la commune ou refusons de gaspiller l’argent des impôts des Fontenaisiens en refaisant ce qui n’est pas indispensable ou prioritaire.

    Je pense aussi et surtout ce qui nous différencie et ce qui est le plus contestable dans la méthode de l’actuelle municipalité est d’être particulièrement sourde à ce que les Fontenaisiens expriment en projets ou en avis.

    Il faudra redonner la parole aux Fontenaisiens et les écouter.

    A très vite,

    Pascal Buchet
    Maire honoraire de Fontenay-aux-Roses

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )