19 octobre 2019 | 04:44
Vous etes ici:  / Coup de gueule / Libre opinion / Est-ce la fin des classes de découverte à Fontenay ?

Est-ce la fin des classes de découverte à Fontenay ?

Lors de la remise des livres de prix qu’on remettait aux enfants de CM2 pour leur prochaine entrée au collège, ils étaient unanimes pour nous dire que les classes de découverte étaient leur meilleur souvenir de leur scolarité à Fontenay. Nous en avions fait une vraie priorité budgétaire avec 100.000 € consacrés chaque année afin de permettre à chaque enfant de partir au moins une fois en classe de découverte (de quoi financer une dizaine de classes de découverte par an). La seule réserve était que les enseignant soient volontaires ce qui peut expliquer que quelques enfants n’aient pu partir.

Aujourd’hui, qu’en est il ? Non seulement les crédits prévus sont en chute libre à 30.000 € soit une baisse de 70 %, mais cette année il n’y aura aucune classe de découverte.

La nouvelle municipalité explique aux parents qu’elle doit payer  les NAP (pourtant totalement subventionnées par l’Etat et la CAF) et pour ce faire a amputé les crédits des classes de découverte… elle préfère des projets auto-gérés (auto-financés !) ou des activités d’une seule journée… Et faute d’assumer ce choix, la municipalité fait porter le chapeau à d’autres comme toujours, cette fois-ci sur l’Education nationale. L’Inspection de l’Education nationale dément et s’offusque que la municipalité se défausse ainsi de son choix budgétaire.

Après la fin de la Musique à l’école pour tous, du Contrat éducatif local, du Programme de réussite éducative, malgré la hausse incroyable des tarifs scolaires (+ 42 % pour les cantines par exemple) et la hausse de 10 % de la taxe d’habitation 2016, c’est un nouveau mauvais coups pour les enfants de la ville et leurs familles !

Fontenay n’est décidément plus la ville pour les enfants.

Pascal BUCHET

Maire honoraire

7 RÉPONSES

  • Louis-Marie Hamel

    Une orientation et une régression qui n’ont malheureusement rien d’anodin, sachant quels enfants en souffriront le plus. Consternant. D’autant plus préoccupant que la responsable des enseignements a participé longtemps aux activités d’une association de parents d’élèves qui agissait pour faire exactement le contraire. Une bien curieuse et désolante évolution.

  • Véronique Fontaine Bordenave

    Et hop, la désinformation sévit à nouveau, à moins qu’elle n’ait en fait jamais cessé …
    Il conviendrait de vérifier vos sources et/ou de ne pas « naviguer en sous-marin » car cette magouille-là n’a pas abouti !
    C’est vilain de mal se comporter et d’essayer de monter des cabales pour dresser les uns contre les autres.
    – N’avez-vous donc rien de mieux à faire que de vouloir de façon récurrente démolir ce que les autres construisent, lentement mais sûrement ?
    – N’avez-vous donc rien de mieux à faire que de diffamer ceux qui oeuvrent pour les fontenaisiens ?
    – N’avez-vous donc rien de mieux à faire que de dénigrer ce que les autres construisent différemment de vous avec les subsides que laisse au peuple VOTRE majorité Monsieur Buchet ?

    Cessez d’affirmer que les NAP sont totalement subventionnées par l’état et la CAF.
    C’est faux et si vous ne le savez pas, si vous continuez à l’écrire et à le dire, c’est preuve que vous ne connaissez pas les dossiers que vous avez eus à gérer pendant toutes ces longues années !!

    Parlons scolaire.

    La musique à l’école n’était pas « figée dans le marbre » et donc elle évolue dans sa forme et son contenu. Nous l’avons restructurée et introduit d’autres intervenants musique sur les NAP. Cela a été expliqué publiquement en conseil municipal.
    Comme le déclare Monsieur WUILLAMIER, Directeur académique des services de l’éducation nationale des Hauts-de Seine, nos enseignants sont formés pour enseigner la musique et le sport … Pourquoi vouloir les empêcher de faire leur métier, le métier pour lequel ils sont payés ?
    C’est méprisant de vouloir faire croire aux parents qu’ils ne sont pas capables d’enseigner à leurs enfants !

    Quant à la fin du contrat éducatif local et du programme de réussite éducative, c’est l’Etat donc VOTRE majorité qui les ont supprimés Monsieur Buchet et c’est en combattante que Suzanne Bourdet, notre adjointe aux affaires scolaires et périscolaires a pu récupérer la somme de 2 x 30 000 euros soit 60 000 euros en juillet 2015, quand tout le monde était en vacances et que normalement personne ne devait venir récupérer les sous qui auraient alors été perdus pour notre commune.
    Qui dit mieux ?

    S’agissant des tarifs scolaires, vous savez pertinemment que vous avez bien joué lors de votre ultime mandat en commençant par les augmenter considérablement, puis en les baissant l’année suivante mais en gardant au passage un bonus et au final en enfumant tout le monde !
    J’étais parent d’élève à ce moment-là et j’ai connu la hausse puis la baisse et j’ai personnellement constaté le tour de passe-passe.
    J’en profite donc pour rappeler que Fontenay-aux-Roses est la seule commune des Hauts de Seine qui a les mêmes tarifs qu’en 2012. C’est exceptionnel quand même !

    Pour finir, il y a 6 CLASSES DE DECOUVERTE et cela s’est fait en concertation avec Madame l’Inspectrice, les services éducation nationale et municipal travaillant en étroite collaboration.
    Quelle est la personne qui dément et s’offusque ?

    Je finirai en commentant la première phrase de votre article :  » Lors de la remise des livres de prix qu’on remettait aux enfants de CM2 pour leur prochaine entrée au collège, ils étaient unanimes pour nous dire que les classes de découverte étaient leur meilleur souvenir de leur scolarité à Fontenay ».
    Mère de 4 enfants, je suis heureuse que ces 4 enfants aient autre chose comme meilleur souvenir de leur scolarité à Fontenay qu’une classe de découverte qu’ils auraient pu faire, qu’ils aient le souvenir d’enseignants intéressants voire captivants, de personnels dévoués et qu’ils aient surtout eu du plaisir à apprendre plein de choses pour leur permettre de grandir harmonieusement.

    Enfin je suis fière de travailler avec Suzanne Bourdet qui ne ménage pas sa peine pour les enfants fontenaisiens.
    J’ai, avec elle puis ensuite comme elle, longtemps participé aux activités d’une association de parents d’élèves et nous avons exactement agi alors comme maintenant, avec la même volonté de faire réussir les enfants, TOUS les enfants.

    Véronique FONTAINE BORDENAVE
    Conseillère municipale

  • Bonjour,
    Je ne veux pas rentrer dans la polémique ancienne-nouvelle majorité mais simplement dire qu’en 2012 les tarifs de cantine de Fontenay aux Roses étaient plus élevés que ceux de la plupart des Villes voisines.
    Pour les Fontenaisiens qui ne sont pas très argentés cela reste couteux. J’ai entendu dire que dans certains foyers les enfants rentraient seuls à la maison car les parents ne pouvaient pas se permettre de payer la garderie du soir. Si cela s’avère être exact, même pour une minorité de foyers c’est tout de même inadmissible.
    C’est bien « l’auto-congratulation » mais il faut être certain de ne laisser personne sur le bord de la route. Avoir la volonté de faire réussir « TOUS » les enfants c’est n’en oublier « AUCUN ».
    Isabelle Audoux

  • Nous avions des tarifs de cantine calculés selon le quotient familial. Dès que j’ai pu obtenir de haute lutte devant les tribunaux les 9.5 M € du CEA, nous avions décidé de les rendre aux Fontenaisiens en baissant les tarifs scolaires: moins 30 % pour les cantines, moins 15 % pour les études et les accueils de loisirs du soir et du mercredi. Ce n’ était que justice. De même nous pouvions commencer à baisser durablement la taxe d habitation grâce à cet argent que j’avais obtenu de l’Etat.
    La nouvelle municipalité fait le contraire et réaugmente les tarifs et vous verrez votre taxe d’habitation augmenter de 10 % en 2016 car les abattements que nous avions mis en place ont été réduits de moitié.
    Je confirme que les classes de découverte ont été supprimées cette année, la musique à l’école pour tous supprimée depuis 2 ans, les NAP au détriment des animateurs de la pause méridienne. … La priorité n’est décidément plus les enfants. D’ailleurs le nouveau maire affirmait que j’en faisais trop pour les enfants.
    Question de priorités et de choix budgétaires.

  • j’ai deux enfants à l’école des Pervenches et je confirme que oui la classe de découverte qui était prévue en début d’année( et annoncée aux enfants) a été annulée. Imaginez la déception des enfants, donc depuis votre mandat c’est la deuxième année consécutive que vous décidez sa suppression. Pourquoi?
    Autre question: pourquoi le Relais de la Croix rouge a disparu celui sous vos fenêtres? Comment se fait il que cette initiative humanitaire pour déposer facilement du linge vous dérange? Aussi en parlant avec les personnes bénévoles de la Croix Rouge, ils m’annoncent que le local va disparaître! Pourquoi? Merci de votre réponse Monsieur Vastel.

  • Je peux vous apporter une réponse en tant que participante au comité d’habitants du quartier « Pervenche/Val Content » et présente lors de la réunion publique du 1er décembre.
    Deux personnes habitant pas très loin du conteneur et présentent lors de la réunion publique du quartier souhaitaient la suppression de ce container… Monsieur le Maire a accédé à leur demande ! Ce conteneur était utilisé par « Le Relais » (agissant pour l’insertion de personnes en situation d’exclusion) et la Croix Rouge. « Le Relais » est venu chercher son conteneur rapidement sous peine d’amende et la Croix Rouge n’a pas été informée de ce retrait ! Le bâtiment de la Croix Rouge serait détruit car plus aux normes mais un autre lieu à Fontenay est proposé à l’association.

  • Dominique GUILLOU

    Prochaine étape : un arrêté anti mendicité ?

Répondre à Véronique Fontaine Bordenave Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )