19 décembre 2018 | 06:27
Vous etes ici:  / Libre opinion / Fontenay-aux-Roses révoque la piétonisation des Voies sur Berges

Fontenay-aux-Roses révoque la piétonisation des Voies sur Berges

Notre santé, nos poumons, devraient être une priorité au lieu d’un enjeu électoral. Pourtant une liste impressionnante de Maires de droite de l’Ile-de-France, y compris de Fontenay-aux-Roses, vient de demander l’annulation de la piétonisation des Voies sur Berges. La Seine vient tout juste de se retirer, et voilà que la droite souhaite inonder de nouveau les Voies sur Berges avec des voitures polluantes.

Personne n’est dupe. C’est une opération purement électorale pour soutenir Valérie Pécresse, la Présidente de la Région d’Ile-de-France, dans son combat contre Anne Hidalgo, la Maire de Paris. Au prix de notre droit de respirer.

L’argument de fond évoqué est la pollution et les embouteillages. Mais que voulez-vous ? Il est toujours dur de changer ses habitudes, y compris celle de prendre sa voiture pour faire les 1 à 2 kilomètres qui nous séparent de Sceaux, de Bagneux ou de Châtillon. C’est normal que dans un premier temps la pollution et les embouteillages augmentent par-ci par-là. Il faut laisser le temps aux gens de changer leurs habitudes.

Il y a urgence. En juillet 2017, la France a été condamnée par le Conseil d’Etat car notre air est systématiquement trop toxique. Maintenant la Commission Européenne menace de déférer la France devant la Cour de Justice de l’Union Européenne pour la même raison. Et cette pollution n’est pas une invention de l’esprit. Le 18 février encore j’ai cru suffoquer en ouvrant mes fenêtres le matin, tellement l’odeur toxique était insupportable. Ça sentait l’œuf pourri.

Bref : nous respirons du poison et il faut agir. Et ce ne sont pas la densification et les milliers de voitures en plus qui vont régler le problème. Arrêtons donc de demander où toutes ces voitures doivent aller. Demandons-nous plutôt pourquoi il y a autant de voitures. Réponse : depuis les années 60 nos villes ont été inondées d’autoroutes urbaines. C’est devenu la normalité : Paris est même traversée par une autoroute de 6 voies de large ! Je vous assure que si vous ajoutez 2 voies supplémentaires, elles seront bouchées deux semaines plus tard. C’est comme les placards : plus on en a, plus on les remplit. Donc la réouverture des 2 Voies sur Berges aux voitures n’est pas une solution.

La solution consiste à accepter qu’il faut rééquilibrer nos façons de nous déplacer. Lorsque vous voulez planter un clou, allez-vous chez Kiloutou pour louer un gros marteau pneumatique? Alors pourquoi prendre un véhicule d’une tonne pour faire 2 km ? Juste parce qu’il se trouve dans votre garage ?

Tentez d’aller au métro Châtillon-Montrouge à pied de temps en temps. Essayez le bus, le RER ou le petit Fontenaisien. Soyez audacieux. Dans quelques semaines, osez prendre un vélib’ pour aller à Paris en 30 minutes sans perdre du temps pour se garer. Osez Fontenay-aux-Roses au lieu de Pekin-aux-Roses.

Stein van Oosteren

———————————–

Le jugement du Tribunal Administratif où Fontenay-aux-Roses est requérant : http://paris.tribunal-administratif.fr/content/download/127740/1293381/version/1/file/1619463%201620386%201620420%201620619%201622047.pdf

25 RÉPONSES

  • Louis-Marie Hamel

    Fontenay ne ferait il pas mieux de s’occuper de ses propres berges… Le culte de la « bagnole » a encore un bel avenir devant lui, malheureusement. Un ancien qui utilise ses pieds à longueur de semaine, sans soucis… Fontenay–Belleville 3 à 4 fois par semaine au minimum… J’ai pourtant une voiture… Dont je me passe fort bien en ville le plus souvent…

  • L’article de G. Mergy hier et celui de S. van Oosteren aujourd’hui montre que Laurent Vastel s’occupe beaucoup plus de politique politicienne en soutenant Mme Pécresse sur un sujet de gue-guerre politique avec Mme Hidalgo qui n’interresse pas directement les Fontenaisens plutôt que s’engager fortement (avec les maires des autres villes concernées: Sceaux, Le Plessis, Chatenay,…) et pourquoi pas prendre la tête d’un mouvement de défense de la ligne RER B pour la protéger, ligne qui elle concerne directement un TRES GRAND NOMBRE de Fontenaisiens et cela TOUS LES JOURS.
    L. Vastel oublie les priorités des Fontenaisiens pour défendre des positions politiques.

  • Marcelle Vernet CARRRO

    Le CARRRO est bien d’accord avec vous. Mais il y ajoute un point essentiel : le respect de l’intermodalité inscrite dans le Plan de Déplacements urbains d’Ile de France voté par le conseil régional. Si vous prenez le bus pour gagner le métro à Chatillon-Montrouge, débrouillez-vous pour n’utiliser ni le 294(qui passe avenue J . Moulin et au théâtre des sources), ni le 195 qui dessert nos voisins du Plessis et passe à la Division Leclerc (T 6), le maire de Chatillon, grand ami du nôtre, les a raccourcis au nom de ses intérêts clientélistes.
    Les fontenaisiens, et autres usagers des communes voisines, sont débarqués dans la zone d’activité (vide dès 18 h) et doivent marcher 20 mn AR, et pour les femmes, la nuit, cela peut être peu agréable. Le CARRRO est intervenu localement. Nous n’avons pas eu le moindre soutien de l’ex maire adjoint, ni d’aucun membre de la majorité municipale, ni des élus voisins. Ces gens-là ignorent les accords de Paris qui ont clôturé la COP 21(Le Bourget 2015). Je l’ai rappelé lors d‘un comité Théodule à Fontenay, les gens me regardait comme un zombi.
    La pollution qui fait des morts a de beaux jours devant elle.
    Vernet CARRRO/FNAUT Ile de France, invitée d’un collectif environnementaliste dans le cadre de la COP 21

  • Stein van Oosteren

    Ce que je dénonce est effectivement que les Maires de droite de banlieue attaquent la piétonisation des Voies sur Berges simplement pour plaire à Mme Pécresse, et non pas parce qu’ils se préoccupent de notre santé. Exemple : le Maire de Sceaux attaque la piétonisation des Voies-sur-Berges, mais se défendrait bec et ongles si quelqu’un oserait attaquer la piétonisation de sa propre rue Houdan car il en connaît la formidable réussite sociale, sanitaire et économique. Apparemment pour lui les Parisiens valent beaucoup moins que les Scéens et ne méritent donc pas qu’on piétonise un peu d’espace pour réduire la circulation automobile et la pollution de l’air. A FAR il serait d’ailleurs temps que nous élargissions le succès de la piétonisation de la place de Gaulle. Regardez dans cette conversation sur Facebook la comparaison entre les deux vidéos que j’ai faites de la rue Houdan et de la rue Boucicaut, et demandez-vous où vous avez envie de vous promener, de consommer et de respirer…. https://www.facebook.com/FARaVelo92/videos/145553742763822/

  • Véronique Fontaine Bordenave

    Je vous ai lue Madame Vernet et je suis extrêmement surprise par votre texte. Je vais donc simplement vous rappeler des faits vérifiables par tous.

    Les arrêts du 294 et du 195 ont été déplacés de 650 m à cause des travaux du Grand Paris sans discussion possible sur ce point précis, les travaux ayant lieu sur le site des terminus de ces bus !

    Cependant il existe plusieurs solutions pour palier ce désagrément et rejoindre le métro de Châtillon :
    1 – On prend le bus 294 ou le 195 jusqu’à leur terminus provisoire actuel « P.Sémard ». Ensuite on prend le 388 et 2 arrêts après on est au métro Châtillon-Montrouge. Cela fonctionne dans les 2 sens.
    A la fin des travaux prévue en 2022, le terminus sera à nouveau au niveau de la gare de Châtillon-Montrouge.

    2 – On prend le bus 194. Michel Faye, suite à plusieurs réunions avec la RATP s’est bien battu et a obtenu en mars 2017 la création d’un arrêt pour le 194 devant la poste de Châtillon. Cet arrêt se trouve à proximité immédiate de l’arrêt « Centre de Châtillon » du T6 qui amène 2 stations plus loin au métro Châtillon-Montrouge. Cette possibilité fonctionne dans les 2 sens avec un gain de temps moyen de 5 minutes.

    3 – Michel Faye a également obtenu que le 394 qui traverse tout le territoire de la commune circule le soir et le dimanche depuis octobre 2017. Cela est d’autant plus intéressant qu’il est quai à quai avec le T6 à l’arrêt Division Leclerc.

    4 – Par ailleurs, toujours depuis octobre 2017, il existe un noctilien, le N63 qui met 30 minutes pour joindre la gare Montparnasse et le théâtre des Sources de minuit 30 à 6 heures du matin, avec un départ toutes les 30 minutes en semaine et toutes les 20 minutes les vendredis et samedis soirs.

    Tout ceci a été obtenu par Michel Faye, élu Associatif et Citoyen, quand il était maire-adjoint aux transports.

    Ce sont également les élus Associatifs et Citoyens qui ont déposé le 12 février 2018 un vœu en conseil municipal pour s’opposer à un projet de navette Bourg-la-Reine/Robinson-RER B, à la place des trains sans changement pour Paris. L’équipe municipale restreinte de Monsieur Vastel a voté contre ce vœu et les élus EELV et PC ont refusé de prendre part au vote ! Seuls 10 élus dont les 5 conseillers Associatifs et Citoyens ont voté pour ce vœu… Qui défend les transports en commun ?

    Enfin c’est toujours grâce à la combativité de Michel Faye que le projet de troisième voie support de 2 positions de garage du RER B, projet apportant de fortes nuisances aux riverains du quartier des Mouilleboeufs a été fortement revu à la baisse. Une position a été abandonnée, la seconde reportée à 2023 ou 2025 et sera peut-être finalement abandonnée par la RATP. Ce sera à la nouvelle équipe municipale élue en 2020 d’agir en ce sens.
    Madame Vernet, les riverains de cette voie nous ont dit que le CARRO auquel vous appartenez soutenait cette troisième voie. Confirmez-vous ou démentez-vous cette affirmation ?

    Véronique Fontaine Bordenave
    Conseillère municipale

  • Pourrait on avoir des précisions sur ce qu’ecrit Mme Fontaine Bordenave en ce qui concerne le vœu pour s’opposer au projet de navette:
    1/ Les élus de la majorité ont voté contre: Pour quelles raisons?
    2/ Les élus PC et EELV se sont abstenus: Pourquelles raisons?
    3/ Quels sont les 5 conseillers autres que les Associatifs qui ont voté pour? Les 5 restants de l’oppositon ?
    Merci à ceux qui pourront apporter des précisions sur ces points importants pour la vie à Fontenay

  • Véronique Fontaine Bordenave

    Je vais laisser les élus de la majorité restreinte, ceux du PC et EELV répondre eux-mêmes.

    Les 3 élus du mouvement radical et les 2 élus socialistes se sont joints aux 5 élus Associatifs et Citoyens, Céline Alvaro, Suzanne Bourdet, Véronique Fontaine Bordenave, Michel Faye et Jean-Marie Gasselin pour voter ce vœu contre le projet de navette.

    Véronique Fontaine Bordenave
    Conseillère municipale

  • Dominique Leonard

    Monsieur l’ayatollah du vélo je vous invite à aller tous les jours de Fontenay à Saint-Ouen et vous constatterez que la fermeture des quais a augmenté le trajet au minimum d e30 minutes MATIN ET SOIR avec la pollutiçon qui va avec , mais votre obsession refuse de reconnaître la pollution qui va avec cette fermeture concerne bien tous les franciliens et nos vos frères bobos parisiens qui ont le métro à leurs pieds

    • Monsieur Leonard, pour ceux qui vont en RER n’importe où en partant de Fontenay, reconnaissez que si notre section de RER B devient une navette, ça va grandement leur compliquer le voyage. Ceci mérite d’être sérieusement pris en compte par nos élus.

  • Y aurait-il un élu du groupe PC et un de EELV qui lit le blog ces jours ci et qui pourrait nous expliquer leur vote ( ou refus de prendre part) sur la question de la mise en navette de notre tronçon de RER?
    (Je ne leur pose pas la question car je n’ai aucun espoir d’une réponse des élus de la majorité).
    Daniel Marteau

  • Stein van Oosteren

    Cher Mme ou Monsieur Leonard, je reconnais tout à fait qu’une réduction du nombre de voies concentre la pollution à d’autres endroits si tout le monde continue à prendre sa voiture comme avant. Je reconnais aussi que la pollution concerne tous les Franciliens. C’est même la raison pour laquelle j’ai écrit ce blog: pour signaler un problème grave nous concernant. J’espère que vous reconnaîtrez que la seule facon de réduire la pollution (qui cause 100 milliards € de dégâts sanitaires/an en France et qui inflige une maladie respiratoire à 30% des Francais) est de réduire le nombre de voitures dans nos rues. Ca fait bien sûr grincer des dents et ca pousse certains même à insulter les autres car on préfère entendre que tout va bien et qu’il faut continuer comme avant. Mais malheureusement pour respirer et rester en bonne santé il faut rééquilibrer les usages de notre voirie. Pas parce qu’un Ayatollah l’ordonne, mais parce que vous avez peut-être des enfants, des proches ou des poumons que vous ne souhaiteriez pas voir souffrir. Et accessoirement parce que le Conseil d’Etat nous y oblige et que le Plan des Déplacements Urbains d’Île-de-France le prescrit depuis un moment. Un peu de bon sens s’il vous plaît. Source: https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/pollution-lair-origines-situation-et-impacts

  • Françoise Zinger

    Comme c’est très souvent le cas, le vœu de Michel Faye avait deux objets : la défense de la ligne Robinson Paris sans changement ce qui aurait très certainement pu faire l’objet d’un vote à l’unanimité et une attaque contre ses anciens alliés de la majorité sur la base d’une absence de ces derniers à une réunion publique organisée par une députée d’en marche . Les élus communistes ont considéré qu’il s’agissait d’une manœuvre politicienne et d’un règlement de compte auxquels nous n’avons pas voulu nous associer. J’ai proposé au maire qui, en tant que président de séance en a le pouvoir, d’amender le vœu en ne retenant que la partie concernant la ligne directe Robinson Paris. Il m’a sèchement répondu (je cite de mémoire) qu’il n’avait pas besoin de nous pour défendre le RER. Nous n’avons donc pas participé au vote et regrettons que Michel Faye ait privilégié une manœuvre politicienne aux dépens de la défense de la ligne directe Robinson Paris.

    Envoyé depuis mon smartphone Sony Xperia™

  • Jean Jacques Fredouille

    Mon cher Daniel je te réponds bien volontiers assez rapidement et sans entrer dans des détails de basse politique qui me débectent profondément. Je suis bien entendu contre cette navette RER qui pénaliserait tous les habitants de FàR et d’ailleurs mais je suis aussi contre tous les voeux polémiques du groupe de Monsieur Faye . Le voeu aurait été simple,c lair et sans attaques ni polémiques, je l’aurais voté mais cela c’est trop demander à ce Monsieur. Amitiés.

  • Merci Stein pour cet article que je cautionne à 100%. Mais, comme tu le dis, en matière de voiture, changer les habitudes n’est pas une mince affaire.
    Ici, je ne veux pas attaquer tel ou tel élu, qui n’est que le reflet de nous-mêmes, que « nous » avons élu, et qui représente la société dont « nous » avons accouchée. Lutter et gagner contre certains ne résoudra jamais les problèmes de fond, comme la pollution. Je suis persuadé que seul un changement d’attitude de chacun face à l’utilisation de la voiture pourra modifier la donne en « mettant au monde » des élus qui porteront des valeurs qui seront plus proches de ce que nous souhaitons.
    Donc, je parlerai simplement du comportement de M. tout le monde, de notre comportement vis-à- vis de la voiture, juste un petit état des lieux.
    Tout d’abord, l’industrie automobile est le fleuron de notre industrie à laquelle il ne faut surtout pas toucher, sinon toute notre économie s’écroulerait. Cette industrie doit être rentable.
    Donc, tout est bon pour vendre. Pratiquement 50% des publicités à la TV vante une marque de voiture. Vous remarquerez également que dans toutes ces publicités, on nous montre des voitures dans des rues sans voitures, ou sur une route déserte. Cette vision totalement irréelle attire, plait, fait rêver, fait vendre.
    Nous savons bien que la voiture est un aussi un symbole de virilité. On est souvent fier de posséder et de montrer notre belle voiture. Cela nous met en valeur. Ceci est un constat, en aucun cas un jugement. Certains diront, c’est mon instrument de travail. D’accord, mais pourquoi de plus en plus gros ?
    Et puis, il y a le confort et les gadgets. Comment résister à tant de technologie ? On n’a plus besoin de tourner la tête ni de bouger les bras pour conduire, se garer. Certaines voitures se suivent même les unes les autres, automatiquement. Elles deviennent progressivement des fauteuils roulants joliment carénés qui séduisent, qui font envie.
    La pollution, gaz ou bruit, c’est pour les autres puisque je suis dans une enceinte totalement hermétique avec des filtres que je change régulièrement. Je ne sens rien, je n’entends rien.
    Personnellement, je roule en Twizy depuis plus de trois ans. Vous me direz : j’ai la chance d’avoir un garage avec une prise électrique et c’est vrai. En immeuble, ça n’est pas ou pas encore possible. De toute façon, ce genre de véhicule qui, réellement, satisfait pleinement mon besoin, est totalement décrié par son manque de confort, son autonomie ridicule, son prix exorbitant. Il ne se vendra jamais car on le compare systématiquement à une voiture. C’est comme si vous compariez un vélo électrique à une moto : le motard dans l’âme ne deviendra jamais un cycliste, même s’il utilise 95% du temps sa moto en région urbaine sur de petits trajets.
    Et pourtant, sortis de notre voiture, nous sentons de plus en plus souvent des effluves ecoeurantes de pollution, simplement en marchant sur le trottoir, en ouvrant notre fenêtre pour aérer notre chambre le matin ! Est-il encore possible d’aérer notre chambre certains jours ?
    J’estime sincèrement, tout comme Stein, qu’il y a urgence. Un exemple : prenant le périphérique une fois par semaine pour me rendre à Montreuil, j’ai plusieurs fois eu des haut-le-cœur en arrivant.
    Et j’entends « T’es fou, ce n’est pas bon pour ta santé, achète une voiture comme tout le monde ».
    Pierre GOUSTARD

  • Concernant la piétonisation des voies sur berges à Paris, M. Vastel disait sur Twitter de Mme Hidalgo qu’elle « invente une urgence sanitaire ». Je ne suis donc pas sûr qu’il partage l’idée que la pollution atmosphérique soit un problème majeur… pourtant démontrée par plusieurs études.

  • Françoise Zinger et Jean Jacques Fredouille, merci de vos réponses.
    Le Maire ne semblant pas très impliqué/motivé sur cette affaire ne pourriez vous pas proposer lors d’un prochain Conseil municipal un vœu dont la formulation, non polémique pour éviter toute position floue, obligerait tous les groupes du Conseil Municipal, dont bien sûr le groupe de la majorité, à prendre une position claire ?
    Pourquoi ne pas demander dans ce voeux que les villes impactées (Sceaux, Le Plessis, et d’autres ) s’associent à Fontenay dans cette démarche ?
    On devrait alors voir si tous les élus ont une réelle volonté de protéger cet atout pour Fontenay et les autres villes desservies par ce tronçon.

  • Oui, c’est une bonne idée. l’un des élus de l’opposition déposera un vœu en ce sens au prochain conseil municipal (19 mars), au nom de l’opposition, si tous les élus de l’opposition sont d’accord, ce qui ne devrait pas poser de problème.

  • Mme Zinger, M Fredouille,
    Je vous ai lu et je me suis procuré le texte du vœu proposé par Monsieur Faye au Conseil Municipal.
    Le voici:
    « Le conseil municipal de Fontenay-aux-Roses, réuni en séance ordinaire le 12 février 2018 refuse toute dégradation structurelle du service sur la branche B2 du RER B, comme par exemple une rupture de charge à Bourg-La Reine sur l’axe Robinson/Paris et rappelle son opposition au projet de navette ferrée entre Robinson et Bourg-la-Reine à la place des trains allant ou revenant de Paris.
    Il demande aussi que le Maire, ou le maire adjoint aux transports soit présent à toutes les réunions liées aux transports publics (Bus, métro, RER, tram, Vélib, Autolib) concernant notre ville ».

    Franchement où voyez vous une « rédaction polémique » ou un « règlement de compte avec ses anciens alliés » ou de la « basse politique politicienne » comme vous l’écrivez tous les 2?
    Le vœu m’apparaît clair et il ne semble pas inintéressant qu’il demande que l’équipe municipale s’implique vraiment ce qui ne semble pas être le cas vu ses absences aux réunions sur le sujet.
    Ne seriez vous pas en train de faire vous même de la « basse politique politicienne » en dénigrant ce que fait M.Faye parceque c’est M. Faye que vous n’aimez pas, ça on l’a bien compris depuis longtemps..!
    Mais pensez vous que vos guéguerres servent vraiment les Fontenaisiens?
    N’y aurait il pas des cas de figure où vous pourriez tous trouver une position commune pour le bien des habitants en faisant passer vos bagarres locales au second plan?
    Parceque c’est de Fontenay et des Fontenaisiens qu’il s’agit au bout du compte.
    Rascal Renault

  • A la lecture des commentaires des élus communiste et vert sur la « polémique », on comprend mieux pourquoi ces sensibilités représentent au niveau local et national ce qu’elles sont aujourd’hui …. c’est à dire proche de rien.

    Mais ou sont donc les valeurs sociales, humanistes, fraternelles, tolérantes et citoyennes à Fontenay depuis quelques temps ?

    Vu la tournure des événements, les fontenaisiens vont être bien embarrassés:
    – une partie de l’opposition non constructive
    – et une majorité illégitime en déliquescence totale.

    Si la gauche compte laisser un mandat de plus à M. Vastel et sa majorité burlesque (ou courbesque pour les fans de Julien Courbet d’RTL2 qui auraient encore des problèmes de travaux, voir Google), ne changez rien.

  • Françoise ZINGER conseillère municipale PCF

    Monsieur Renault, vous avez eu manifestement une version tronquée du vœu de M. Faye. Veuillez trouver ci-dessous la version complète:
    « Rapport de présentation:: Jeudi 8 novembre une importante réunion publique concernant le RER B Sud a eu lieu à Antony à l’espace Vasarely. Plus de 200 personnes y assistaient.
    Etaient présents: le directeur de la ligne B, le représentant de la SNCF pour l’IIe de France, les responsables de la RATP pour les Hauts de Seine, la députée de la 13ème circonscription, les maires de Sceaux, Massy, Antony, Bourg la Reine souvent accompagnés de leurs maires adjoints aux transports. Aucun représentant de l’équipe municipale restreinte de Fontenay aux Roses présent: Michel Faye
    Lors de cette réunion des informations importantes ont été données, ainsi que les calendriers de mise en œuvre.
    Un point délicat: Certains proposent de transformer le RER B2 en navette Bourg la Reine/Robinson avec changement systématique à Bourg la Reine ce qui entrainerait une forte dégradation du service pour les habitants desservis, donc les fontenaisiens, par ce tronçon.
    D’où le vœu proposé:
    Le conseil municipal de Fontenay-aux-Roses, réuni en séance ordinaire le 12 février 2018 refuse toute dégradation structurelle du service sur la branche B2 du RER B, comme par exemple une rupture de charge à Bourg-La Reine sur l’axe Robinson/Paris et rappelle son opposition au projet de navette ferrée entre Robinson et Bourg-la-Reine à la place des trains allant ou revenant de Paris.
    Il demande aussi que le Maire, ou le maire adjoint aux transports soit présent à toutes les réunions liées aux transports publics (Bus, métro, RER, tram, Vélib, Autolib) concernant notre ville »
    Je persiste à penser que par ce vœu, M. Faye avait d’abord pour but de piéger et d’attaquer ses anciens alliés, et ce, aux détriments des intérêts qu’il prétend défendre (en empêchant un vote unanime du vœu), étant rappelé que la réunion évoquée n’était pas une réunion officielle mais une réunion politique organisée par la députée de la circonscription d’Antony. Il ne s’agit pas d’une « guéguerre » (terme inutilement méprisant) avec M. Faye, je n’ai d’ailleurs pas hésité à voter certaines de ses propositions lorsqu’elles étaient claires et conformes à mes convictions sur l’intérêt des Fontenaisiens, mais bien d’un profond désaccord sur sa façon de faire de la politique et je revendique ce droit.
    Lors de la précédente mandature, il a pendant six ans travaillé main dans la main avec le groupe des élus de la droite et du centre présidé par Madame GALANTE GUILLEMINOT, Il s’est associé à la liste de Monsieur Vastel, sans programme, et a ainsi permis son élection contre deux postes de maires adjoints, il a pendant près de quatre ans voté toutes les décisions de la majorité, notamment la hausse vertigineuse des impôts en contradiction avec ses promesses de campagne quand il n’a pas mis en œuvre lui-même la politique de M. Vastel (PLU et urbanisme en général). Il tente aujourd’hui de retrouver une virginité politique en attaquant ses anciens alliés, je ne rentrerai pas dans ce jeu et je réaffirme que j’aurais voté le vœu de M. Faye s’il s’était contenté de s’opposer à la mise en place d’une navette entre Bourg la Reine et Robinson.

  • Mme Zinger, merci de vos précisions.
    Ce que l’on ne comprend pas bien mais vous n’y etes bien sûr pour rien , c’est la motivation de la députée de la circonscription d’Antony pour revenir sur ce qui semble être tranché.
    Quoiqu’il en soit, si cette idée de navette revenait sur le tapis, j’espère que nous serons tous soudés pour nous y opposer fortement car on voit que d’autres (une association à Antony) auraient bien envie de la voir installée.

  • Ce vœu est actuellement inutile.
    Si donc,quel est son objectif ?
    Marcelle Vernet
    CARRO

  • Mme Zinger, en complément de mon commentaire qui vous remercie de vos précisions, je souhaiterais ajouter que je ne comprends pas votre propos.
    Vous écrivez que j’ai eu une « version tronquée du voeu de M. Faye ».
    Mais vous rappelez dans votre commentaire le voeu de M. Faye qui est … exactement le même que celui que j’avais eu et publié!
    (Le début de ce que vous écrivez est un rapport de présentation, ce n’est pas le voeu).
    Pourquoi écrivez vous cela? Etonnant?
    D’autre part, vous écrivez « Je persiste à penser que par ce vœu, M. Faye avait d’abord pour but… ».
    C’est votre droit .
    Le mien est de penser que ce voeu n’a rien de polémique.
    Et de continuer à penser que vos guéguerres (d’autres que moi dans ce blog ont employé ce même mot sans que vous fassiez de remarque) ne servent pas les Fontanaisiens.
    Et d’ailleurs tout le dernier paragraphe de votre commentaire le montre bien, vous réglez vos comptes avec M. Faye et tenant des propos qui n’ont rien à voir avec la question du voeu.

  • La majorité factice et quelques élus de l’opposition créeraient-ils une nouvelle alliance ? Une alliance qui prendrait les fontenaisiens encore plus pour des dindons ?

    Si ceci, si cela… Nous aurions voté ce vœu…

    Dans ce cas, le plus simple aurait peut-être été que Mme Zinger ou M. Fredouille pensent à le rédiger. Pourquoi ne l’ont-ils pas fait ?

    Mais heureusement que les élus de l’opposition consultent les blogs, on leur a soumis une idée ils vont pouvoir présenter un vœu. Ouf, les fontenaisiens sont sauvés…

    Je ne vois pas en quoi ce vœu est « polémique », ou « un règlement de compte » ou bien encore « une basse politique » visant « à piéger ses anciens alliés ».

    La majorité super ultra méga puissante qui peut se débarrasser de qui elle veut sans tenir compte du vote du peuple doit assurer ses fonctions. C’est sûr qu’il est plus difficile quand on est moins nombreux et affaibli de se rendre à toutes les réunions mais il faut assumer ses choix.

    Et en ce moment la pseudo majorité ne brille pas par sa présence et entre autres à cette réunion pour le RER B.

    Peu m’importe qui a organisé cette réunion EM, LR, PS, PC, Babar ou Pépito ! Idem pour qui propose ce vœu.

    Si notre embranchement doit être mangé, j’aimerai bien savoir à quelle sauce !

    Qui sont les cuisiniers qui vont nous sauver ? Certainement pas ceux qui ont voté contre ce vœu ou qui ont refusé de le voter !

    Il faut mettre nos élus face à leurs responsabilités.

    Et je rappelle juste pour stopper la désinformation honteuse de la majorité comme d’une partie de l’opposition que si cette réunion était bien à l’initiative d’une député EM, des élus UDI, LR… étaient présents, preuve que certains se préoccupent de leurs administrés et se sentent concernés par leurs problèmes. Les grands responsables de la RATP et des transports étaient également présents. A constater sur ce lien :

    https://www.ville-antony.fr/evenements/reunion-publique-transports-fevrier-2018

    Du côté de la majorité restreinte même topo et la ligne de défense en conseil municipal est stupéfiante. Il suffit de regarder la vidéo.

    Voir M. Bigret comme M. Ribatto qui se gaussent sur une coquille de date dans le vœu montrent le niveau de leur politique. Ils créent la diversion pour masquer leur inaction ! C’est un manque criant de sérieux.

    De plus, M. Ribatto nous ment. Il stipule que c’était une réunion privée, mais c’est faux comme indiqué sur le lien ci-dessus, il s’agissait bien d’une réunion publique. Il nous dit aussi que c’est de la manipulation politique. Très visionnaire, il aurait dû prévenir ses copains élus des communes voisines qu’ils ne se fassent pas piéger comme des bleus par une député EM !

    Et M. Vastel qui nous indique que Fontenay-aux-Roses n’était pas invitée et que cette réunion était réservée aux communes de la circonscription. Mensonge encore ! Que faisait alors la commune de Massy à celle-ci ? Elle ne dépend pas de la circonscription d’Antony. Un Maire même vexé de ne pas être invité doit se mobiliser en s’invitant.

    Le RER doit certainement être le transport des pauvres, alors ça ne vaut pas la peine de s’en préoccuper !!!!!

    Mais rassurez-vous Fontenaisiens, les 4×4 et autres voitures rutilantes ne seront pas impactés par les aménagements du RER B, alors pour faire au plus simple changez de mode de transport !

    Toutes mes pensées à ceux qui, comme moi, ont besoin du RER tout simplement pour aller bosser.

  • Ce qui m’interroge dans cette histoire de voeu et sur cette réunion du 8 février, c’est que le maire a trouvé parallèlement le temps de demander l’annulation de la piétonisation des Voies sur Berges.

    Pour lui et M. Ribatto, son adjoint aux transports,  ce dernier point est un problème beaucoup plus important semble t il que le devenir de la branche B2 du RER B desservant notre ville. 

    De la popotte politicienne  qui ne nous apporte rien à nous citoyen Fontenaisien, mais qui doit forcément avoir un intérêt pour nos élus de la majorité relative.

    A côté de ça, on constate sur le compte Twitter de la député de la République en Marche, Madame Frédérique Dumas ( voir :
    https://mobile.twitter.com/DumasFrederique) dans un tweet du 9 février que même le Maire UDI de la ville de Bures sur Yvette, Jean-François Vigier était présent….

    L’argumentaire du Maire et celui de M. Ribatto ne tient donc pas pour justifier maladroitement ces absences.

    Il s’agissait d’une réunion publique à laquelle ils auraient pu et dû participer.

    Le message est clair, à chacun ses choix et ses priorités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )