19 septembre 2018 | 15:33
Vous etes ici:  / Libre opinion / Place De Gaulle: embellissement ou enlaidissement?

Place De Gaulle: embellissement ou enlaidissement?

Pour moi, le plus gros problème (sans jeux de mots) est la construction de l’immeuble de 6 étages en fond de place.
Clore le fond de la Place De Gaulle par une construction est effectivement une solution qui peut tout à fait se comprendre. Par contre, la construction d’une barre de 6 étages, formant un mur plus de deux fois la hauteur du château…
Nous avons découvert ce projet lors de la présentation du choix entre trois solutions dans lesquelles on retrouvait systématiquement cet immeuble pour lequel il n’y a jamais eu de présentation ou concertation.
Je constate que la municipalité nous fait donc choisir tout ce qui est « mineur » (par exemple le schéma de circulation de la place… en « oubliant l’immeuble »…) mais en aucun cas ce qui est dans les choix « majeurs et structurants sur le long terme». A chacun d’apprécier cette façon de procéder…
Pour beaucoup de personnes, aujourd’hui, la construction de la barre d’immeuble existante « Saint Prix »,  si près du château La Boissière est très contestable. Celle-ci s’explique très bien dans le contexte d’après-guerre où la conservation et la mise en valeur du patrimoine n’était réellement pas une priorité.
Hors ce « mur » de près de 18 mètres de haut encore beaucoup plus près du château (moins de 20 mètres) ne parait poser de problème à personne…
Il n’y a pas si longtemps pour mettre un velux sur la toiture d’une maison située à 200 mètres du château La Boissière, il fallait l’accord des « Bâtiments de France » (dans un rayon de 500 mètres), ce qui n’était pas évident… mais je constate qu’à présent, un immeuble de 6 étages à moins de 20 mètres est devenu possible… alors que dans le même temps l’on nous parle de mise en valeur du patrimoine… Le mot « cohérence » ne doit pas avoir la même signification pour tout le monde…
J’aimerais comprendre la logique des Bâtiments de France qui permet aujourd’hui une telle construction à cet emplacement.
Drôle de manière de mettre en valeur le château La Boissière que de l’étouffer près de cet immeuble monumental. Allez vérifier le visuel au Fontenay Scope, cela se passe de tout commentaire…
En fond de place, il y a sur la gauche le marché (1 étage) et sur la droite le château La Boissière (2 étages) et en son milieu, proposé par la municipalité, un immeuble de 6 étages… Quelle belle cohérence de hauteur… si ce n’est qu’il sera de la même hauteur que l’immeuble « Saint Prix »…
En plus, le style de ce nouvel immeuble n’aura strictement rien à voir avec les constructions alentours. Nous aurons droit à un patchwork plutôt hétéroclite !!!

Quelle belle cohérence stylistique…

De plus, le leitmotiv « redynamisation du centre-ville » (que l’on entend systématiquement depuis plus de 20 ans…voir plus) passe non par une copie conforme de ce qui se fait dans les communes avoisinantes mais par une différenciation permettant d’apporter quelque chose de particulier que l’on ne trouve pas ailleurs…
Manifestement, il me paraîtrait souhaitable d’examiner d’autres alternatives que diverses associations proposent avant d’arrêter un choix définitif pour les générations futures.
Par exemple, envisager de mettre le cinéma et théâtre à la place de cet immeuble, car de toute manière, il y a des travaux très importants à prévoir à l’emplacement actuel du théâtre cinéma  et ces coûts importants doivent être engagés très rapidement (patchwork ou réflexion globale)… Il s’agit d’une proposition parmi d’autres… qu’il me paraît pertinent d’examiner.
Une réflexion d’ensemble serait la bienvenue au lieu de lancer « dans la précipitation » des projets les uns à la suite des autres sans aucune réflexion globale.
L’intérêt majeur de la ville et de ses habitants est-il, à long terme, le choix principal de la municipalité ?
Celle-ci a-t-elle contactée la Caisse des Dépôts qui s’engage très clairement depuis plusieurs années aux côtés des villes moyennes pour les aider à redynamiser leur Centre-ville grâce en particulier aux conventions Centre-ville de demain. La Caisse des Dépôts est un partenaire de premier plan pour un plan Action cœur de ville, lancé en décembre par le gouvernement. Cette démarche a-t-elle été faite auprès de cet acteur majeur et incontournable pour toute commune qu’est la Caisse des Dépôts ? Au niveau national, il est reconnu qu’il y a un problème majeur concernant le commerce en centre-ville pour toutes les villes moyennes.  La Caisse des Dépôts étant un acteur majeur et expérimenté sur ce thème, il me paraîtrait pertinent que la municipalité profite de ces expériences.
Cette volonté de recherche d’une vraie solution fait-elle réellement partie des préoccupations de la municipalité ? Personnellement je l’espère… mais la réalité des faits me fait craindre le contraire. Toute volonté prioritaire d’aller vite est totalement incompatible avec une recherche de vision globale cohérente avant toute action, qui plus est, structurante sur le long terme.
Quant au « pavillon-folie », qui se rajoute en construction supplémentaire sur le parvis du château La Boissière, il permet d’isoler un peu plus le marché alors que certaines personnes le trouve invisible… c’est sûr, il va devenir plus visible avec cette « folie » qui porte bien son nom…
Il me parait opportun que les différentes solutions alternatives fassent l’objet d’un rapprochement où chacun argumente ses points forts et points faibles pour arriver à une ou plusieurs propositions vis-à-vis de la municipalité. Une évidence : l’union fait la force…
Espérons que la raison l’emportera…

Christian Bourdeaux

1 RÉPONSE

  • Bonjour Mr Bourdeaux,

    Je suis toujours agréablement surpris de lire sur ce blog des articles de qualité qui témoignent de l’engagement et de l’attachement des citoyens pour l’avenir de leur ville. A vous lire et à lire d’autres articles, je trouve qu’on est loin de la caricature qui est faite de ce blog par la municipalité qui le considère comme un outil de propagande et de dénigrement systématique. Vous faite une analyse et des propositions. C’est bien ! Vive le débat ! On reproche souvent de ne lire que des textes « à charge ». Oui mais j’ai cru comprendre que les membres de la majorité municipale ont pour consigne de ne pas s’exprimer ici. Et j’espère qu’aucun Fontenaisien ne fait l’objet de censure quand il envoie un article défendant les actions du maire. Si c’est le cas contactez moi.

    Mr Bourdeaux, je rajoute à vos questionnements sur l’harmonie, le problème de l’intégration de l’immeuble envisagé avec la parie de la barre Saint Prix qui ne sera pas détruite. On n’a jamais vu de présentation de l’autre côté du bâtiment. Mais comment est-il connecté à la barre St Prix ? Est ce un mur aveugle ? Quel est l’impact pour les habitants qui resteront dans ce bâtiment ? Comment se feront les accès notamment des PMR ? Autant de détails qui méritent quelques éclaircissements.

    Je fais partie du groupe de Fontenaisiens qui a proposé un projet alternatif (le déplacement du théâtre/cinéma sur la place et la construction de l’immeuble d’habitation sur l’avenue Dolivet). Depuis que la « concertation » sur la rénovation de la place a commencé (fin 2017), d’autres projets sont également proposés.

    Nous avons appris au détour d’une réunion à la mairie qui avait pour objet d’analyser de façon comparative l’impact financier de notre proposition alternative (analyse toujours en cours) que l’équipe municipale travaille depuis deux ans avec le préfet pour faire valider la destruction partielle de la barre Saint Prix afin de pouvoir construire l’immeuble dont vous parlez. Les esquisses de ce projet de construction ont même été présenté à la CEMUA en 2015. Donc cela fait plus de deux ans que ce projet est en gestation avec une communication minimale. Quand l’association CIVIFAR a organisé une réunion publique en juin 2017 pour informer les Fontenaisiens de ce projet, elle a même été accusé de faire de la « désinformation ».

    C’est donc simple, le nécessaire débat démocratique pour un projet aussi structurant pour la ville a pris deux ans de retard. La présentation et l’analyse transparente des divers scenarii alternatifs doit être organisé maintenant. Étant donné les toutes prochaines échéances électorales, la seule solution raisonnable serait que le maire accepte de ne rien entreprendre d’irréversible sur cet espace tout en continuant de préparer son projet et de mettre en œuvre les modifications plus consensuelles (parvis de la mairie, parc Laboissière). Il aura l’occasion de présenter en détail les avantages de son projet pour le parvis du château en terme d’animation du centre ville pendant la campagne électorale. Un fois validé démocratiquement par les Fontenaisiens, le projet pourra être réalisé promptement dans un climat plus apaisé.
    Si par contre les Fontenaisiens choisissaient un autre scénario, rien ne viendrait générer de la perte de temps et du gaspillage d’argent publique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )