14 juin 2024 | 15:03
Vous etes ici:  / Libre opinion / Hauts-de-Seine Habitat : le point sur les réparations, les dépôts d’ordures et les rats

Hauts-de-Seine Habitat : le point sur les réparations, les dépôts d’ordures et les rats

Régulièrement, j‘envoie des photos à la direction d’Hauts-de-Seine Habitat car elles sont souvent plus parlantes que les mots. Les demandes sont souvent les mêmes :

– les réparations doivent être effectuées, notamment les interphones.

– les dépôts d’ordures sont récurrents et restent plusieurs jours.

– la prolifération des rats. La lutte contre la prolifération des rats est un enjeu majeur en terme de santé publique. Elle repose sur la responsabilité collective en luttant contre les dépôts de déchets alimentaires sauvages sur l’espace public mais aussi sur un plan d’action global relevant du bailleur, de la ville et du territoire VSGP. La ville et le territoire sont sollicités par ailleurs mais ne semblent pas se saisir du problème.

Tout ceci pose question en terme de cadre de vie. Qui aime se promener dans un quartier sale du fait du grand nombre de chantiers en cours et des déchets accumulés qui entraînent la prolifération de rats ?

Après plusieurs relances, le directeur de proximité m’a répondu :

« Je précise que la consigne générale passée à l’équipe du secteur concerné demeure inchangée. Ce qui ne fonctionne pas doit être remis en fonctionnement. Cela s’exprime par plus de 110 interventions réalisées depuis le début de l’année 2024, et pour un montant de plus de 30 000 €.

Ces travaux concernent la maintenance et l’hygiène des zones individuelles et collectives. 30 de ces interventions relèvent de l’entretien de l’interphonie et pour un montant de 7 000 €. 

S’agissant de votre alerte liée à la prolifération des rats, une campagne de dératisation a bien eu lieu et s’est étalée de début mars à la mi-avril pour les immeubles anciens ainsi que le patrimoine récent rue des Potiers. 

Le sujet des encombrants présente pour nous une préoccupation très forte. En effet, malgré le lancement de la collecte à la demande depuis 2022, il apparait que trop peu de nos locataires se saisissent de cet outil et gardent comme usage de déposer leur encombrants en pied d’immeubles et souvent en dehors des heures de surveillance des gardiens. Ce sont donc ces derniers qui administrent ces enlèvements. Malheureusement les délais proposés par VSGP sont parfois longs. De nombreuses campagnes de sensibilisation ont eu lieu par des affichages et notes.

Une nouvelle campagne de sensibilisation relative au respect des règles établies surviendra cette semaine ».

Je reste mobilisée sur ce sujet. N’hésitez pas à me transmettre des photos à l’adresse suivante : abrobecker@hauts-de-seine.fr

Astrid Brobecker
Conseillère municipale et Conseillère départementale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )