11 décembre 2019 | 18:52
Vous etes ici:  / Libre opinion / Huile de palme, ZFE, glyphosate et pesticides. Un 14 novembre à l’Assemblée nationale et au Conseil municipal de Fontenay.

Huile de palme, ZFE, glyphosate et pesticides. Un 14 novembre à l’Assemblée nationale et au Conseil municipal de Fontenay.

14 novembre 2019 Assemblée Nationale.

A l’initiative de députés Modem, En Marche, LR, un amendement est adopté pour continuer à considérer l’huile de palme comme un biocarburant jusqu’en 2026 ! Ce carburant dégage lors de sa combustion 3 fois plus de gaz à effet de serre que l’essence ordinaire et aggrave la déforestation de forêts primaires. Total qui produit ce biocarburant va recevoir, grâce à cet amendement, 80 millions d’euros !

La biodiversité, la lutte contre le réchauffement climatique, le soutien aux énergies renouvelables c’est pour ces élus Modem, LR, En Marche, bon pour les discours, pas pour les actes.

14 novembre 2019 Conseil municipal de Fontenay.

Suzanne Bourdet et son équipe déposent des vœux pour réduire les particules fines ; pour interdire le glyphosate et autres pesticides dans la ville de Fontenay-aux-Roses, comme l’ont fait les villes voisines.

Le maire Laurent Vastel et sa majorité UDI, LR, En Marche:

– refusent pour la 3ème fois d’adhérer à la Zone de Faibles Emissions (ZFE) du Grand Paris, ZFE dont l’objectif est deréduire les émissions de particules fines. Les fontenaisiens, en particulier les enfants et les personnes âgées apprécieront.

– refusent pour la 2ème fois de prendre le même arrêté que Sceaux et Bourg-la-Reine arrêté pour interdire l’utilisation du glyphosate et autres pesticides sur le territoire de la commune.

Les conseillers municipaux UDI, LR, En Marche, s’entêtent dans leurs dénis de la pollution de l’air et des risques engendrés par les pesticides. La santé, la qualité de vie, l’écologie, c’est bon pour les tracts électoraux, pas pour les actes.

Fontenay demain deviendra-t-elle une ville du passé, avec une majorité dépassée faite de représentants de partis politiques qui nient les conséquences sur la santé des différentes pollutions et qui ne comprennent pas l’importance vitale de la biodiversité ?

En mars 2020, les citoyens pourront enfin choisir une équipe, indépendante des partis politiques et des lobbys, une équipe qui écoute les habitants, qui défende la qualité de vie, qui lutte contre la surdensification et les pollutions, qui mette en œuvre la transition écologique, tout en aidant les personnes impactées, bref une équipe qui travaille pour Fontenay.

Suzanne BOURDET, Conseillère municipale, candidate tête de la liste associative, écologique, citoyenne POUR FONTENAY

2 RÉPONSES

  • Concernant l’amendement « huile de palme » voté en catimini par l’Assemblée nationale le 14 novembre, il faut remarquer qu’à la demande du gouvernement, face au tollé de l’opinion publique et de certains députés, un nouveau vote « avec débat » a eu lieu le samedi 15, avec un résultat inversé. L’huile de palme ne sera donc plus considérée comme un biocarburant bénéficiant d’un avantage fiscal dès 2020.
    J’en conclus que si le lobbying des industriels peut peser, l’opinion publique ne laisse pas les députés totalement indifférents… Faisons en sorte qu’il en soit de même pour le conseil municipal.
    Michel Giraud

  • Madame Bourdet vous avez tout a fait raison de mener les combats que vous evoquez ci dessus. C est primordiale pour l avenir et la santé. En revanche, soyez, vous aussi, 100% transparente concernant le sujet du glyphosate a Fontenay aux Roses:
    Son utilisation sur l espace public avait été arrêté avant les élections de mars 2014 mais M Vastel et son equipe ont reintroduit son utilisation pour l entretien des espaces verts municipaux jusqu en 2016 ( oups vous faisiez partie de cette équipe là à l epoque et oups N°2 M Vastel met en avant cette mesure dans son bilan point 80 en s en glorifiant… sans preciser qu il l avait reintroduit pendant 2 ans sur 6)
    Maintenant la demande évoquée concerne son interdiction généralisée proprietes privees,publiques, co propriétés .. Mme Bourdet vous n etiez pas la seule a mettre ce sujet tres important en avant au conseil municipal. J ai lu il me semble dans les nouvelles de Fontenay que cette demande avait ete faite par votre groupe ainsi que par le PRG et par le PS. Toute l opposition etait sur la meme longueur d onde et avec le même but tres louable..il n y avait pas que vous Mme Bourdet a promouvoir ceci le 14 novembre dernier. Mais une question m interpelle: Que faisiez vous entre 2014 et 2016 alors que ce produit qui avait ete banni avant l élection de M Vastel etait à nouveau utilisé sous la gouvernance de votre equipe???

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )