25 janvier 2020 | 09:18
Vous etes ici:  / Libre opinion / L. Vastel sur les réseaux sociaux omet des précisions importantes et ment en toute connaissance de cause

L. Vastel sur les réseaux sociaux omet des précisions importantes et ment en toute connaissance de cause

Encore une fois des amis du blog Osez Fontenay me rapportent des échanges sur les réseaux sociaux auxquels L. Vastel participe et qui mettent en cause le blog Osez Fontenay..

Dans un débat sur Tweeter entre MM Mergy et Vastel à propos du procès en diffamation intenté par L. Vastel au blog Osez Fontenay et payé par les contribuables Fontenaisiens sur un article et d’un commentaire L. Vastel rappelle que le blog a été condamné en première instance pour diffamation.

Mais L. Vastel omet de donner quelques précisions importantes et montre une méconnaissance certaine de la chose juridique:

a/ il y a eu appel, la condamnation n’est donc pas acquise et les administrateurs sont donc réputés innocents jusqu’à la décision du tribunal d’appel. Parler de condamnation sans autre précision est au moins une erreur.

b/ l’article et le commentaire n’ont pas été signé par les administrateurs du blog mais par des contributeurs.

c/ le juge n’a pas retenu la diffamation pour l’article.

d/ le procureur avait requis la relaxe pleine et entière tant pour l’article que pour le commentaire.

Par ailleurs, en réponse à M. Mergy qui lui indique que le Procureur a fait appel avec les administrateurs du blog ( rappelons que l’auteur du commentaire a aussi fait appel), L. Vastel écrit : «Pardonnez moi mais ce que vous dites est faux, ce sont les auteurs des faits qui ont fait appel ». (Copie d’écran ci-dessous)

http://www.osez-fontenay.fr/osez-fontenay/wp-content/uploads/2019/12/Capture-d’écran-2019-12-16-à-18.45.18.png

Or, M. Vastel, est nommément en copie de la lettre du 15 mi 2019 du Procureur Général du tribunal d’Appel de Versailles, rappelant l’appel formé par les administrateurs du blog, l’auteur du commentaire et par Monsieur le Procureur de la République. (Copie d’ecran ci-dessous)

http://www.osez-fontenay.fr/osez-fontenay/wp-content/uploads/2019/12/Appel-1.pdf

L. Vastel ne pouvait donc pas ignorer que le Procureur a aussi fait appel de la décision rendue en première instance.

On en déduit qu’en écrivant sur les réseaux publics que cela est « Faux », M. Vastel ment.

Mais que ces précisions n’empêchent surtout pas L. Vastel et ses proches de continuer à répandre sur Tweeter les rumeurs et contre vérités qu’ils souhaitent à l’égard du blog Osez Fontenay et des personnes qui l’animent.

Les Fontenaisiens jugeront, preuves à l’appui.

Daniel Marteau , administrateur du blog Osez Fontenay

6 RÉPONSES

  • Pour éviter toute interprétation ou long débat, (cf Petit Larousse)
    Mentir , v.i. (lat.mentiri) : Donner pour vrai ce que l’on sait être faux ou nier ce que l’on sait être vrai.

  • Laurent Vastel perd il son sang froid ? Allez savoir…..

  • Antoine Mitouard

    On peut perdre son sang froid et dire des bêtises. Mais publiquement nier la réalité alors que les preuves flagrantes existent, sont facilement consultables et totalement irréfutables, je ne sais pas de quoi ça ressort?
    Suicide politique? Excès de haine? Sentiment d’impunité totale? Quoiqu’il en soit, pour un maire qui se veut candidat ça la fout mal.

  • Mais il n’y a pas que le maire qui semble fâché avec la « chose juridique » comme vous dites. Une personne très proche du Maire qui se pique de connaître le droit écrit sur les mêmes réseaux sociaux : « Mais ils ont été condamnés, non? » oubliant d’ajouter ce qu’elle devrait faire au moins par honnêteté «condamnés  en 1 ère instance, mais ils ont fait appel, donc réputés innocents jusqu’au résultat de l’appel ».
    Et cette dame poursuit par : « Que je sache le jugement en appel n’a pas eu lieu encore » sous entendant clairement que jusqu’à l’appel ils sont coupables. Oubliant je le lui redit ici que l’appel étant suspensif ils sont réputés innocents.
    Et pour couronner le tout cette même personne écrit en réponse aux nombreuses personnes qui lui rappellent la présomption d’innocence : « vous critiquez une décision de justice , ça me fait peur, vous ne pouvez pas briguer un mandat de 1 er magistrat et vous servir de la République comme paillasson » .
    Oui vous avez bien lu .
    Une très proche du Maire . Qui considère que rappeler la présomption d’innocence c’est critiquer une décision de justice. Du grand n’importe quoi. C’est du droit du niveau tweeter ça.
    Mais quand on lit la prose du maire sur les réseaux sociaux en dépit de toute vérité , il semble effectivement impossible de demander à un très proche du Maire de dire la vérité toute la vérité et rien que la vérité. .

  • Cette même personne qui défendait les intérêts de la ville en qualité de responsable du service juridique…..
    Cherchez l’erreur…

  • Veronique Lafarge

    Et qui pleurait à chaudes larmes dans les bras de Pascal Buchet lors de sa défaite en mars 2014 en lui promettant une fidélité éternelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )