21 octobre 2019 | 20:04
Vous etes ici:  / Culture / La culture diffusée à Fontenay (et à faible coût )

La culture diffusée à Fontenay (et à faible coût )

Chacun d’entre nous possède une grande quantité de livres, de tous auteurs, tous sujets, toutes collections, encore en très bon état, dont on sait qu’on ne les (re) lira plus, et qui dorment au fond d’un placard, d’un coffre ou d’une bibliothèque.
On peut les bruler, les mettre à la poubelle, les vendre au poids bien sûr.
Mais le voisin, ne l’a peut être pas lu, n’a pas pu l’acheter, en ignorait l’existence ou aimerait bien le (re) lire.

Alors une idée simple, pratiquée avec succès ailleurs: La Bibliothèque de rue à Fontenay aux Roses.
Demandons aux Fontenaisiens de faire le tri des livres dont ils veulent bien se séparer, réunissons tous ces livres, collons y sur chacun une étiquette (pour qu’ils ne soient pas récupérés pour les ventes dans les brocantes), mettons les dans des boites transparentes (elles aussi munies d’étiquettes) avec un couvercle coulissant (pour faciliter l’ouverture et éviter de tremper les livres) et déposons ces boites sur tous les bancs de Fontenay, dans les squares, à quelques endroits de la coulée verte, devant les stations Vélib et Autolib,… et même chez les commerçants qui le souhaiteraient. Et pourquoi pas, accompagner ces boites d’un petit panneau expliquant l’opération « Bibliothèque de rue à Fontenay aux Roses »

L’étiquette sur chaque livre et sur chaque boite mentionnera qu’il s’agit d’une initiative de la ville de Fontenay aux Roses, que l’on peut emprunter le livre gratuitement, qu’on peut le déposer une fois lu dans n’importe quelle boite ou le donner à qui l’on veut.

Si la mairie de Fontenay pouvait trouver un (tout) petit crédit pour l’achat de boites (une cinquantaine ?) et la fabrication d’étiquettes, cette initiative pourrait se mettre en place extrêmement rapidement. Et les beaux jours se prêtent bien à cette initiative.

Un endroit pourrait être défini (un coin de local à la mairie ? la maison des Associations ? etc …?) pour que les Fontenaisiens y apportent au moins au démarrage de l’opération, les livres dont ils acceptent de se séparer.

Une fois par mois, au moins dans un premier temps, les personnes qui distribuent le magazine Fontenay Mag, et qui de ce fait sillonnent la ville, pourraient recharger en livres le boites qui en manqueraient.
Mais très vite, les Fontenaisiens eux même, viendront y apporter directement de nouveaux livres.
Voici un exemple de ce que pourrait être l’étiquette à poser sur les livres et les boites :

« LA LECTURE S’OFFRE A FONTENAY AUX ROSES »
« Ce livre vous est offert par la ville de Fontenay aux Roses.
Il est destiné à passer de lecteur en lecteur.
Prenez le, lisez le, sans contrainte de temps.
Une fois lu, remettez le dans une des boites prévues à cet effet ou donnez le à quelqu’un d’autre, mais ne le jetez pas sur la voie publique.
Vous pouvez aussi vous même ajouter des livres en veillant toutefois à ce qu’ils aient une place dans la boite prévue à cet effet.
Bonne lecture »

Alors Madame l’adjointe au maire en charge de la culture, et Monsieur l’adjoint en charge du budget, on tente le coup ?
Et si l’opération n’était pas couronnée de succès, les finances de la ville n’en seraient certainement pas trop afféctées!
Bien cordialement.
Daniel Marteau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )