24 février 2020 | 15:37
Vous etes ici:  / Libre opinion / Ca manque crucialement de courage, tout ça. Pour ne pas dire plus

Ca manque crucialement de courage, tout ça. Pour ne pas dire plus

Parce que,

c’est plus facile d’attaquer, de dénigrer, d’insulter en Conseil Municipal quand les participants  non élus n’ont pas le droit de répondre, 

c’est plus facile de publier des tribunes mensongères, diffamantes et insultantes contre le blog Osez Fontenay dans le Mag de Fontenay et refuser un droit de réponse,

c’est plus facile de faire payer par les contribuables un procès contre la liberté d’expression que de payer soi même comme le font les  bénévoles qui heureusement bénéficient de l’appui de très nombreux Fontenaisiens,

c’est  facile de lancer des rumeurs contre le blog Osez Fontenay totalement fausses sur les réseaux sociaux et de ne pas publier le démenti,

c’est facile de tenir des propos diffamatoires publics sans preuve contre des fontenaisiens parceque certains d’entre eux s’associent à une liste d’un candidat d’une liste concurrente de celle du Maire,

c’est facile de mentir sur les réseaux sociaux en contestant la réalité des faits judiciaires et ne jamais diffuser la rectification demandée,

c’est plus facile de critiquer publiquement les propositions de  fontenaisiens sans  même les avoir lues, comme le projet pour le conservatoire Soubise où le projet multiculturel place de Gaulle, que de reconnaitre en catimini qu’ils ont quand même du sens après en avoir pris connaissance,

c’est plus facile de se taire que de répondre aux Fontenaisiens qui veulent savoir si les élus partagent les valeurs du Maire traduites dans les actions largement décrites ici et ailleurs,

c’est facile d’écrire des contre vérités flagrantes dans le blog du maire et de ne pas publier les commentaires qui dénoncent ces mensonges,

alors oui, Mmes Bekiari, Gagnard, Mahrouch et MM Gabriel, Lafon et Renaux, n’avoir pas condamné ces attitudes et refuser de répondre si oui ou non vous partagez cette gestion de la relation avec les fontenaisiens qui traduit clairement les valeurs anti démocratiques du maire, c’est un manque de courage flagrant.

Voire même plus. 

Daniel Marteau

1 RÉPONSE

  • De façon générale, les coupables et leurs complices sont très soudés tant que leur « intérêt commun », qui n’est rien d’autre que le plus petit dénominateur de leurs intérêts personnels, leur semble avoir des chances suffisantes d’être satisfait.
    Les complices peuvent ensuite devenir le cauchemar des coupables (cela arrive) quand ces chances diminuent, quand le minuscule « intérêt commun » avec des guillemets et avec des pincettes, apparaît dans sa lamentable nudité et fait peser de lourdes menaces sur leurs vrais intérêts, leurs intérêts personnels.
    De façon générale, tout cela n’est pas bien moral.
    De façon générale, on peut avoir un certain espoir que la justice (celle des tribunaux, celle des urnes) finisse par être dite.
    De façon générale, les électeurs sont appelés à choisir l’équipe qui aura à gérer les affaires et l’avenir des leurs villes dans 7 semaines.
    De façon particulière, les Fontenaisiens auront alors l’occasion de défendre leur intérêt commun à ce que tout ce qui a été décrit par Daniel ne puisse plus se reproduire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )