23 août 2019 | 20:55
Vous etes ici:  / Libre opinion / La novlangue de la majorité municipale

La novlangue de la majorité municipale

Sur le modèle du célèbre livre « 1984 » de G. Orwell, le Maire et sa majorité appauvrissent et détournent le sens des mots.

Transparence : interrogés sur la transparence de leur gestion (notamment sur la forte hausse du poste « autres charges diverses » ou sur l’évolution des dépenses de représentation ou de train de vie de la municipalité), ils répondent : nous sommes totalement transparents, la preuve les séances du conseil municipal sont filmées…J’ai donc écrit au Maire il y a quelques jours pour lui demander l’édition d’un grand livre sur trois imputations comptables pour pouvoir analyser la nature des dépenses.

Ecologie : comme déjà souligné par plusieurs contributeurs sur ce blog, l’écologie pour cette équipe, c’est rajouter quelques pots de fleurs, construire une fontaine qui gaspille l’eau, réaliser un miroir d’eau qui fuit, ou changer ici ou là une fenêtre dans un équipement public.

Démocratie participative : dans leur esprit, cela consiste à présenter, le cas échéant que partiellement, leurs projets sous forme de diapositives dans une réunion publique ou à installer de grands panneaux publicitaires comme dans le Mail Boucicaut.

Embellissement de l’espace public : malgré la désignation d’une élue en charge de l’esthétique urbaine, il s’agit uniquement de minéraliser les sols, de supprimer les espaces de pleine terre et de copier le style Stalino-versaillais des villes voisines (excellente formule de Bernard Welter que je me permets de lui emprunter).

« PLU le moins densificateur » : lorsqu’on voit d’une part les chantiers en cours et ceux qui seront lancés en cas de réélection du Maire actuel et d’autre part le fait ce PLU (élaboré et voté par tous les élus de la majorité de 2014 avant le départ des élus associatifs) a conduit à déclasser des espaces boisés classés, on peut avoir des doutes…

Respect de l’opposition : intervention des élus de l’opposition noyées sous les sarcasmes de la majorité, absence de désignation d’un représentant de l’opposition au Territoire ou à la SPLA, non invitation des élus de l’opposition à la quasi totalité des événements de la ville (accueil des nouveaux fontenaisiens, remise de prix aux bacheliers ayant eu une mention…). Belles marques de respect…

J’en reste là pour aujourd’hui mais je suis certain que les très nombreux lecteurs de ce blog sauront trouver d’autres exemples de détournement du sens des mots par le Maire actuel et sa majorité résiduelle.

Gilles Mergy
Conseiller municipal d’opposition

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )