21 octobre 2019 | 20:16
Vous etes ici:  / Libre opinion / Complément à mon article « Le gâchis d’eau considérable de la place de l’église »  »

Complément à mon article « Le gâchis d’eau considérable de la place de l’église »  »

J’ai eu connaissance d’un tweet de Monsieur Dominique Lafon dans lequel il qualifie mon article d’indigne et d’inexact, sans aucune explication ni justification.

A quoi cela sert-il d’écrire cela et comme cela ? En tous les cas, cela met à jour un agacement certain de la part d’un membre de la majorité municipale lorsqu’un citoyen-électeur revient sur le piteux résultat de l’aménagement de la place de l’église à la veille de l’ouverture de la prochaine campagne électorale. D’où ce qualificatif d’indigne ?

Quant au qualificatif d’inexact, il peut se comprendre si mes propos insuffisamment clairs et précis donnent lieu à une interprétation.

Donc je précise ceci :

Le circuit d’eau alimentant les jets est bien évidemment fermé et l’eau est recyclée et traitée dans le gros caisson enterré que tout le monde a pu voir lors de la réalisation des travaux.
Le gâchis d’eau considérable dénoncé par Monsieur Renault et moi-même correspond à cet écoulement faible mais permanent sur les 2/3 du parvis légèrement en pente dès que les jets entrent en action. Il est comparable à celui d’une fuite sur une canalisation d’alimentation d’eau (comme celle découverte sous l’école maternelle Jean Macé et traitée au bout de plusieurs mois, débit d’eau mis à part).

La raison en est très simple : l’eau qui retombe sur les grilles rectangulaires n’est pas totalement canalisée vers les réceptacles à cause de leur pose dans la continuité de la pente générale de la place. Cet écoulement ne se produirait pas si les grilles étaient horizontales.
Une partie de cette eau dégouline donc sur le pavage en suivant le sens de la pente pour rejoindre l’égout.
Cette eau perdue est compensée automatiquement par un apport d’eau potable pris sur le circuit de la Ville dont la consommation est payée par les impôts locaux.
Plus les jets sont puissants, plus le gâchis d’eau augmente…

Et si la pression d’eau est supérieure à celle qui contraint la Municipalité à réduire chaque jet à un pipi de chat, c’est aussi pour réduire les dégoulinures d’eau sur le sol car les grilles sont sous dimensionnées et pour éviter de souiller les vitrines des commerces qui bordent la place à cause des effets du vent qui ont été totalement oubliés…

Tel est ce triste constat que je considère ne pas pouvoir rester dans cet état.

Monsieur Lafont, je vous en prie, prenez un peu de votre temps pour nous expliquer par un petit commentaire en quoi mes propos sont indigne et inexact, bien que vous ayez l’habitude de dire que vous ne lisez jamais ce Blog et que Laurent Vastel aurait interdit aux membres de sa majorité d’écrire dans ce Blog.

La transparence du débat démocratique n’en serait que renforcée.

Bernard Welter

8 RÉPONSES

  • Je me sens totalement solidaire de monsieur Welter face au tweet de monsieur Lafon qui qualifie les remarques de monsieur Welter qui recoupent les miennes sur le gâchis d’eau de la place de l’église « d’indigne et d’« inexact »
    Je tiens donc à dire haut et fort que ce que je trouve indigne c’est qu’un élu donc une personne que l’on imagine responsable dans la ville se permette:
    -d’une part d’employer de tels qualificatifs sans apporter aucune preuve de ce qu’il conteste. Pour un élu qui a été un très fervent supporter de la plainte en diffamation contre le blog Osez Fontenay, c’est, pour le moins, intéressant.
    -d’autre part d’écrire sur ce sujet qui est paru seulement dans Osez Fontenay, après avoir clamé urbi et orbi qu’il ne lisait pas ce blog ( je crois savoir qu’il a même demandé à être retiré de la liste de diffusion. Est-ce lié aux consignes du maire de ne pas s’occuper de ce blog?) est incohérent, pour ne pas dire plus.
    Alors donner à tout le monde des cours de valeur et de bienséance , quand on n’est pas capable d’en respecter soi même en tant qu’élu un minimum, ça donne un bel éclairage sur la personnalité.
    L’indignité n’est pas là où monsieur Lafon la croit .
    Alors monsieur Lafon, si vous me lisez, au lieu d’écrire seulement « indigne », « inexact» , écrivez pourquoi c’est indigne, pourquoi c’est inexact, apportez la contradiction, donnez des preuves, des faits.
    Et si vous avez raison, je ferai amende honorable.
    Ah oui, mais c’est vrai , vous ne lisez pas ce blog…
    Pascal Renault

  • Et ce Monsieur Lafon est il digne lui même pour juger les autres? Est il digne de ses idées? De ses convictions ? Lui qui a passé sa vie à retourner sa veste pour pouvoir être élu….

  • Ma grand mère me rappelait souvent un vieux proverbe polynésien ( je donne ici la version soft eu égard à la haute tenue de ce blog et par respect aux 2 futurs embastillés administrateurs ) : «  Quand on grimpe aux cocotiers il vaut mieux avoir les fesses propres ».
    Je l’aimais bien ma grand mère qui était très digne elle, pas comme ces MM Welter et Renault . Des malfaisants.

  • Au fait monsieur Lafon, indigne de qui, de quoi? Une personne qui explique précisément en quoi la municipalité a fait une erreur sur un point particulier est indigne de qui ? De quoi? D’être Fontenaisien ? D’être un homme? D’être un architecte ? De chausser du 42? De parler français ?
    Vous employez des grands mots mais êtes vous sûrs de savoir ce qu’ils veulent dire exactement ? Merci de nous apporter des précisions utiles pour mieux vous comprendre.

  • Peut être se sent il pousser des ailes pour obtenir le poste de 1er maire adjoint qui doit tant lui manquer depuis 2008 sous l’ère de Pascal Buchet.
    Lui ou son excellence mairesse adjointe à l’esthétique urbaine qui postule aussi…
    Rien ne va plus faites vos jeux.
    Là aussi j’aimerais bien avoir les opinions des républicains historiques tels que monsieur Ribatto, Porcehron …
    Vont ils avaler la couleuvre du nouveau LREM lafon?

  • Véronique Lafarge

    Pascal Buchet avait nommé Dominique Lafon premier adjoint dès 1994 et avait obtenu qu’il soit sur la liste socialiste pour les régionales de 1998 puis de 2004.
    Dominique Lafon l’a néanmoins trahi et il a aussi trahi ses « idéaux » de gauche en soutenant un candidat de droite Laurent Vastel en 2014. Aujourd’hui, il est devenu LREM car c’est le parti le plus puissant en France. Il a plus le sens de ses intérêts que le respect de ses convictions.
    Véronique Lafarge

  • Faites ce que je dis pas ce que je fais. Voilà M. Lafon qui insulte («  indigne » dit-il) qui diffame (« inexact »dit-il) sans apporter la moindre preuve de ce qu’il prétend lui qui n’a pas été le dernier à pousser le maire à traîner Osez Fontenay en justice , pour un commentaire écrit d’ailleurs par un de ses soutiens pendant la campagne municipale de 2014 !
    Suave!!!!!
    Mais il n’est pas seul.
    On se rappelle M.Chambon qui juste après lui aussi avoir voté pour envoyer les administrateurs du blog devant le tribunal pour diffamation passait son week-end suivant à gommer de son propre blog toutes les insultes, diffamations et autres propos malveillants qu’il avait publiés. (Heureusement que quelques bloggeurs ont conservé les copies d’écran pour lui rafraîchir la mémoire en cas d’absence).
    Un bel esprit d’équipe pour venir donner des leçons aux autres.

  • Vous oubliez de dire Monsieur Renault que monsieur Lafon a cautionné le dépôt de plainte du Maire car le commentaire de son soutien pendant les élections de 2014 touchait son nouvel ami, le responsable de la GUP, qui lui même avait mené campagne pour Monsieur Buchet.
    Trahisons entre amis non?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )