18 novembre 2018 | 04:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / La parité à Fontenay aux Roses : ça schtroumpf pas!

La parité à Fontenay aux Roses : ça schtroumpf pas!

En décembre 2015, Ségolène Royal déclarait « l’égalité homme-femme est une condition indispensable à la réussite de la lutte contre le dérèglement climatique ». Waouhh, nous frisons la canicule avec la promotion au rang d’Adjoint de Monsieur Durand !!!!!!!!

Plus sérieusement, le 8 mars 2018 sera la journée mondiale de la femme à travers le monde et Fontenay aux Roses n’aura pas de quoi se mettre en valeur. Explications :

Les données* qui suivent présentent en pourcentages les répartitions :

– hommes/ femmes dans la population de notre ville et des communes limitrophes

– hommes/femmes entre élu(e)s sur postes avec délégations (responsabilités)

* Sources : INSEE 2014 et sites Internet des villes citées.

1 – Le Plessis-Robinson     50,0% de femmes pour 50,0% d’hommes, adjoint(e)s et délégué(e)s au Conseil Municipal pour 51,6% de femmes, 48,4% d’hommes sur la ville

2 – Bagneux                        47,8% de femmes pour 52,2% d’hommes, adjoint(e)s et délégué(e)s au Conseil Municipal pour 52,6% de femmes, 47,4% d’hommes, sur la ville

3 – Clamart                         47,1% de femmes pour 52,9% d’hommes, adjoint(e)s et délégué(e)s au Conseil Municipal pour 52,5% de femmes, 47,5% d’hommes, sur la vile

4 – Chatillon                        44,4% de femmes pour 55,6% d’hommes, adjoint(e)s et délégué(e)s au Conseil Municipal pour 52,7% de femmes, 47,3% d’hommes sur la ville

5 – Bourg la Reine              42,9% de femmes pour 57,1% d’hommes, adjoint(e)s et délégué(e)s au Conseil Municipal pour 52,8% de femmes, 47,2 % d’hommes, sur la ville

6 – Sceaux                          42,9% de femmes pour 57,1% d’hommes, adjoint(e)s et délégué(e)s au Conseil Municipal, pour 53,2% de femmes, 46,8 % d’hommes, sur la ville

7 – Fontenay-aux-Roses     41,2% de femmes pour 58,8% d’hommes, adjoint(e)s et délégué(e)s au Conseil Municipal, pour 53,1% de femmes, 46,9 % d’hommes, sur la ville

A la vue de ces résultats, nous constatons que la palme d’or de la parité revient à la ville du Plessis Robinson qui réalise un score parfait. Bravo !

Fontenay aux Roses, malgré c’est 53% d’habitantes (la plus importante proportion de femmes du panel retenu), repart avec la cuillère en bois et termine bon(ne) dernier(e) de ce classement avec 41% de femmes qui occupent des postes d’adjointes et de déléguées (postes à responsabilités) au sein du Conseil Municipal !

Ce résultat est cependant gonflé car il tient compte de Madame Benmeradi, adjointe aux sports, qui n’habite plus la ville depuis longtemps…

Proposition 1 : Respecter l’égalité homme femme du début à la fin du mandat. Cela est visiblement possible dans d’autres villes, pourquoi pas chez nous ?

Proposition 2 : Monsieur Le Maire devant tirer les conséquences des commentaires inacceptables de son premier adjoint Monsieur Bigret, devra envisager à son limogeage, de le remplacer par une femme.

Il est urgent d’agir au risque de se retrouver dans le schéma misogyne du Pays des schtroumfs, avec à la fin une seule Schtroumpfette, parmi le grand schtroumpf, Schtroumpf acrobate, Schtroumpf épuisé, Schtroumpf magicien, Schtroumpf molasson, Schtroumf imprudent Schtroumpf tordu, Schtroumpf vaniteux et Schtroumpf batailleur   !!!!!! (Toutes coïncidences ou ressemblances avec des personnages réels ne saurait être que fortuite, voir liste sur le site wikimini.org).

Ludovic Auta

4 RÉPONSES

  • Monsieur Auta,
    Malheureusement, je crois que vous n’avez rien compris à la gestion de la ville de Fontenay.
    Les femmes de Fontenay sont pauvres. On ne va tout de même pas mettre des pauvres aux affaires!
    Et que dirait Monsieur Bigret !!!!!

  • Monsieur Auta, il semblerait que M. Napoly n’ahbite plus FAR comme M. Jules. Ne devriez-vous pas refaire vos calculs ?????

  • et hop deux élues d’importances en moins!!!!!

    Simon Veil disait :

    « Ma revendication en tant que femme c’est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m’adapter au modèle masculin. »

    Les « différences » de ces 2 élues ne passaient pas auprès du trio Vastel, Lafon, Ribatto?

    Et dire que la « bande » (cf article du parisien du 16/01) de M. Vastel a choisi cette grande personnalité pour renommer le CMS.

    Ces Messieurs n’ont pas bien compris le message.

  • Ou sont les femmes ?

    Les 2 élues femmes qui s’occupaient des écoles et de la petite enfance passent à la trappe.

    Pourtant, je pense qu’elles assumaient leurs postes et je n’ai jamais entendu personne se plaindre de leur travail au contraire.

    Fréquentant la sortie des écoles, j’entends les parents discuter et ne dire que des louanges de ces 2 personnes qui sont appréciées par les fontenaisiens.

    Maintenant le remplacement va être difficile car ce sont des postes à responsabilités et qui demandent beaucoup de présence, qui va reprendre le flambeau et s’investir autant pour les fontenaisiens qui ont besoin d’être écoutés.

    M. Vastel je vous souhaite bon courage pour nommer 2 personnes qui soient aussi compétentes car vous n’avez pas su reconnaitre les qualités de ces 2 femmes associatives qui se sont investies sans compter leur temps.

    Claudine Combret

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )