17 juillet 2019 | 19:22
Vous etes ici:  / Libre opinion / La place est à poil

La place est à poil

C’est la place arborée du Général de Gaulle qui m’a incité à m’installer à Fontenay il y a plus trente-cinq ans: trop heureux de trouver une place de village en région parisienne !

A chaque mandature, ses coups-bas: un premier projet de place dallée combattu par les fontenaisiens, puis l’abandon des élagages, le non-remplacement des arbres malades ou en fin de vie, 3 abattages pour un arrêt de bus déplacé mais aujourd’hui revenu à son emplacement initial, l’étranglement d’un arbre pour un coffret électrique, des branches cassées par les forains et les camions hors gabarit enlevant le verre recyclé et celui du fleuriste, absence de poursuite du commerçant du marché testant son nouveau sécateur à manches, des clous plantés par les brocanteurs, des incendies de voitures, de l’acide de batterie renversé, autant de malveillances restées impunies et, surtout, l’absence de calendrier d’entretien et remplacement périodique des arbres.

Le résultat ? les marronniers ont été abattus aujourd’hui, même les sujets sains plantés récemment. A votre avis: tous malades ou négligés et laissés sans soins ?

J’aurai pourtant tout essayé: courriers restés sans réponse aux municipalités successives, pétition en ligne et sur la place et même recours gagné devant le Tribunal administratif pour les kiosques édifiés en remplacement d’un arbre abattu à cet effet etc.

Les alignements d’arbres installés par nos Anciens pour l’agrément des usagers d’aujourd’hui sont désormais à terre: la place restera sans ombrage pendant des décennies, au grand dam des enfants prenant leur goûter à la sortie de l’école. Les seniors devront chercher d’autres bancs pour passer le temps à l’ombre. Les uns ne votent pas encore, les autres moins qu’avant, pense l’élu. Le mal est fait.

Aujourd’hui, la place est nue et mon cœur saigne.

Bien aventureux celui qui nous fera croire qu’arbustes et massifs de fleurs apporteront le même agrément.

Olivier SASSOT

 

2 RÉPONSES

  • L’abatage des arbres de la place de Gaulle, c’est une tragédie annoncée qui vient d’avoir lieu. La suite, c’est la construction annoncée de 2 bâtiments sur la place, qui va donc rétrécir…
    Nous sommes en 2018: le réchauffement climatique s’emballe malgré 30 ans d’alertes scientifiques. Le phénomène « d’îlot de chaleur urbaine » (pics de chaleur en période estivale) s’accentue chaque année à cause de artificialisation des sols. Les arbres sont la meilleure parade à ce phénomène. Mais à Fontenay, on les abat parce qu’ils sont « malades ». Qui veut tuer son chien l’accuse d’avoir la rage…
    Quelle tristesse, quel désespoir.

  • Merci Monsieur Sassot pour ce bel article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )