14 octobre 2019 | 17:51
Vous etes ici:  / Libre opinion / La problématique d’un blog local

La problématique d’un blog local

Dans une ville de 25000 habitants c’est une vraie chance que d’avoir un ou des blogs citoyens. Je ne suis pas sûr que beaucoup de villes alentours bénéficient de cette réelle chance.

Mais alors quelle est la problématique d’un blog citoyen?

L’intérêt d’un blog citoyen est de permette a la Démocratie Participative de jouer son rôle . Certainement pas de s’opposer la Démocratie Représentative mais d’éviter que cette dernière n’« écrase» , n’accapare le débat local ou ne le réserve qu’aux élus de la majorité ou de l’opposition

Dans une ville comme Fontenay, il est évident que tout se passe en «  direct live », tout se sait, et rapidement.

Il est certains que sur 25000 habitants beaucoup  ont une information à donner, un avis à émettre, une critique a formuler sur telle ou telle action de l’équipe en place ou de l’opposition .

Il est parfaitement compréhensible que parmi eux beaucoup ne veuillent pas prendre le risque que ce qu’ils expriment leur soit, sous une forme ou sous une autre, reproché par l’équipe au pouvoir.

Parce que chaque citoyen a un permis de construire en cours, une inscription la le crèche à demander ou postule pour un logement social.

Je ne sais pas s’il y a de tels cas à Fontenay, mais il est certain que c’est un risque potentiel que beaucoup ne voudront pas courir.

C’est le cas de tous les blog quels qu’ils soient mais tout particulièrement des blogs citoyens locaux, pour s’affranchir de ce risque, certaines personnes s’expriment sous la signature d’un pseudo. C’est mon cas.

Pour ma part, je ne crois pas que ce soit là la problématique d’un blog citoyen. Il me semble qu’elle réside essentiellement dans la teneur des propos.

C’est là que je rejoins Mme Letang: si les pseudos ne servent qu’à émettre des critiques stériles, diffuser de fausses informations, dénigrer une personne ou un groupe, alors oui, le blog est tiré vers le bas.

Mais il en serait de même si c’etait sous un nom propre que de tels écrits étaient diffusés.

Il n’y a pas à chercher loin à Fontenay. Un blog en particulier qui publie surtout sans signature ou par des initiales est largement tiré vers le bas même quand en de très rares occasions il est signé d’un nom propre.

C’est à ce stade que compte d’une part la charte de modération quand il en existe une – ce qui n’est pas souvent le cas mais celle d’Osez Fontenay qui est publique semble suffisamment précise – mais au delà c’est surtout l’esprit dans lequel les animateurs du blog maintiennent la ligne éditoriale.

Savoir se tenir entre la ligne blanche de l’agressivité stérile d’un côté et le fossé de la diffamation ou de l’injure de l’autre n’est probablement pas tâche facile, j’imagine même extrêmement difficile.

(En ce sens le procès pour diffamation du Maire est une honte quand on découvre qu’il n’a même pas demandé aux 2 bénévoles qui l’animent de retirer l’article qui le gênait avant de déposer sa plainte. Et fait aggravant quand on apprend récemment qu’en fait le seul point de litige, qui à la relecture n’en est vraiment pas un ou lors il faut aller chercher loin, est un commentaire écrit par une personne qui a fait la campagne municipale de Monsieur Lafon, celui là même qui a rejoint au 2 ème tour le Maire!)

Mais c’est bien en sachant arbitrer, filtrer sans censurer, mais aussi avoir le courage  de refuser de publier que l’on constate la qualité des animateurs et en conséquence le niveau d’un blog.

Bien plus à mon sens que par le nombre de pseudos qui y écrivent, et cela pour la raison que j’ai exposée ci dessus.

J’imagine bien que la tâche des animateurs d’un tel blog se complique sur la longue route et encore plus en période de tension forte que sont les élections municipales.

Bien sûr, l’idéal serait que tous ceux qui écrivent le fassent avec leur nom propre. Mais quelle importance si les pseudos permettent eux aussi de faire avancer la connaissance de ce qui se passe dans la ville, donnent des informations intéressantes, suscitent le débat constructif et cela dans le strict respect de la charte et des personnes?

Enfin, je peux rassurer Mme Letang, pour avoir découvert récemment le blog du maire,  il y a encore une belle marge avant que votre blog Osez Fontenay soit ramené au niveau du sien

Antoine Mitouard

5 RÉPONSES

  • Françoise Létang

    Monsieur Mitouard, vous écrivez sous un pseudo, c’est votre choix.
    Je ne vois pas en quoi, l’article que vous avez écrit, qui est parfait, pourrait avoir une influence sur « un permis de construire ou une place en crèche ».

    Vous avez l’air de bien maitriser « l’art du blog » et d’en connaître « les rouages ». Donc vous comprendrez bien qu’il ne s’agit pas d’article du genre similaire au votre dont je parlais.
    Ce que je trouve, et je le répète, moins « joli, joli », c’est que les pseudos utilisés, le soient dans le but de critiquer telle ou telle personne, de façon sournoise.

    Je pense, mais cela ne concerne que moi, que si une personne veut faire entendre une idée, veut, faire passer un message, elle doit avant tout avoir de la transparence pour être crédible. Il ne me viendrait pas à l’idée de croire sur parole une personne qui utilise un pseudo.

    Nous savons bien que des pseudos sont utilisés sur les blogs, nous ne pouvons pas les empêcher, que ce soit sur « Osez-Fontenay » ou sur d’autres.

    Nous savons aussi que la qualité du blog est dépendante non seulement des sujets traités mais également de la crédibilité.

    Irions nous lire pendant des mois, voir des années, un blog ou il n’y a que des pseudos ? je ne pense pas. Et ceci, pour la simple raison c’est que la confiance ne peut pas s’établir.

    Sur le sujet de la campagne électorale qui anime tous les contributeurs et les lecteurs j’aimerai vous dire deux choses :
    – critiquer, sous couvert d’un pseudo, « un concurrent ». Désolée du peu mais je trouve cela très petit. Il est beaucoup plus valorisant de proposer et d’argumenter une idée « positivement »

    – critiquer, sous couvert d’un pseudo « un concurrent », c’est « LASSANT », pour ne pas dire pire. Et contrairement à ce que les auteurs pourraient penser cela éloignera du bureau de vote les Fontenaisiens qui attendent autre chose qu’une guerre des égos.

  • Chère Françoise Létang

    Il est essentiel que les différents candidats et élus futurs colistiers s’expriment de manière transparente.

    Après, est ce qu’un demandeur de logement social ou un fonctionnaire territorial vont critiquer avec leur propre nom la politique du maire actuel par exemple ?
    Tous les propos sur ce blog doivent donc être analysés avec la même grille de lecture.

    Est ce seulement des critiques ad hominen stériles ?

    Apportent ils un éclairage utile sur le parcours, le passé ou les propositions des candidats ?

    Gilles Mergy

  • Françoise Létang

    Et bien personnellement j’analyse de la même manière la grille de lecture et je considère, oui, que les critiques ad hominen sont stériles, cela fait 6 ans, voir plus … que nous les entendons, alors très franchement « ras le bol », oui je le dis.

    Ce que l’on peu attendre d’un candidat :
    – c’est un programme cohérent, pas un programme opportuniste qui attrape ça et là des idées « pour faire plaisir ».
    – qui ne change pas ses idées et sa façon de se comporter suivant les « potentiels électeurs qu’il a devant lui »,
    – qui a des convictions et qui sait les défendre, un candidat qui assume, son passé, le présent, le futur.
    Personne n’est à l’abri d’une erreur, il n’y a que celui qui ne fait rien qui ne se trompe pas, l’important c’est de pouvoir les expliquer clairement, ce qui n’est pas toujours le cas (une faute qui s’explique, c’est une erreur comprise).

  • Mme Létang me suis je mal exprimé?
    Oui j’ai animé dans le passé un blog certes dans une plus petite ville mais j’ai eu cette même problématique.
    Bien entendu que mon article ne pouvait avoir aucune répercussion sur un permis de construire ou une place de crèche!
    Mais vous imaginez un habitant qui demande un permis de construire à la mairie se permettre au même moment sous son nom de critiquer la dépense de 1,8 M€ de la place de l’église ou la communication tronquée de la place de Gaulle voire dire avec force que le procès en diffamation qui vous est intenté est une honte?
    Ça semble bien risqué, non?
    En quoi éviter ce risque, entraînerait une non crédibilité de l’auteur?
    De la part d’un candidat qui doit assumer sa décision de se présenter ce serait une faute d’employer un pseudo. De la part d’un simple citoyen électeur, c’est naturellement compréhensible.
    Le mieux étant l’ennemi du bien, à ne pas accepter des pseudos vous risquez de n’avoir plus que les candidats et quelques uns de leurs soutiens proches. Ce serait dommage. Mais c’est à vous de décider.
    A.M.

  • Françoise Létang

    Monsieur Mitouard vous connaissez bien le sujet, c’est ce que je pensais.
    J’ai très bien compris votre article et ce n’est pas facile en effet. Ne pas accepter les pseudos c’est impossible, même si nous le voulions.

    Nous ne connaissons pas tous les Fontenaisiens présents, anciens … et nous n’avons pas le temps de les rencontrer pour vérifier une identité (ce serait le seul moyen).

    Veiller au respect de la chartre est déjà un point sur lequel nous attachons beaucoup d’importance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )