28 juin 2022 | 08:12
Vous etes ici:  / Libre opinion / L’actualité politique d’Émile et Henri : Ils le peuvent !

L’actualité politique d’Émile et Henri : Ils le peuvent !

  • Tu vois Henri, le débat politique d’hier soir sur France 2 m’a rajeuni de 50 ans.
  • C’était pourtant pas très marrant ! Ça t’a rappelé les débats avec Marchais ?
  • Non, non ! Ça m’a rappelé Pierre Dac et Francis Blanche dans « Le sar Rabindranath Duval ». Tu sais ce sketch où F. Blanche pose des questions à P. Dac qui répond qu’il peut répondre, mais sans jamais donner la réponse…
  • Comme quand M’sieur Véran a demandé aux NUPES comment ils allaient financer le SMIC à 1500€ et la retraite à 60 ans, et qu’ils ont répondu « nous le ferons » sans jamais dire comment !
  • Ou comme quand il demandait à Bardella comment le RN financerait des dizaines de milliers de policiers et de magistrats en plus, près de 100 000 en tout, avec comme réponse « nous le pourrons ».
  • Et j’te parle pas de la transition écologique. « On peut la faire en arrêtant les centrales nucléaires et les éoliennes » disaient certains. Bien incapables de dire comment !
  • Heureusement que M’sieur Véran est solide dans le débat et que lui et ses amis aient l’air de savoir où ils veulent nous emmener. Les autres ne nous vendent que du rêve ou de la peur, et du vent… Et ça c’est sûr, ils le peuvent !

Émile et Henri de Fontenay
par Michel Giraud

2 RÉPONSES

  • Agnès Gillot

    Autant je ne vois aucun souci à ce que l’administrateur de ce blog Michel Giraud écrive des articles de toute sorte et même engagés à son nom. Autant je ne vois aucun inconvénient à ce qu’il publie des nouvelles d’actualité politique d’Emile et Henri souvent pédagogiques sous ce pseudo, autant cette dernière nouvelle, la veille de la trêve politique des législatives, me gêne particulièrement.
    Plusieurs contributeurs sur ce blog ont l’honnêteté et la transparence de signer avec leur vrai nom quand il s’agit d’articles exprimant une forte opinion.
    Cette nouvelle est une actualité qui pourrait presque être qualifiée de “propagande politique “, j’aurais apprécié que Michel Giraud précise au moins son nom en dessous de ce nouvel opus de “Émile et Henri de Fontenay“

    Agnès Gillot

  • Michel Giraud

    Pas de soucis, Mme Gillot.
    L’oubli est corrigé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )