19 décembre 2018 | 06:10
Vous etes ici:  / Libre opinion / Laurent Vastel, le Maire en fonction, et une équipe usée à mi-mandat

Laurent Vastel, le Maire en fonction, et une équipe usée à mi-mandat

A #FontenayAuxRoses, Laurent Vastel s’est présenté aux municipales comme un homme neuf.

Il a surtout été le candidat qui voulait être Vizir à la place du Vizir dans la commune de Fontenay, remplacer Pascal Buchet, aujourd’hui Maire honoraire.

Il a sollicité toutes les voix de droite en prenant sur sa liste une ancienne responsable locale de l’UMP au premier tour puis quelques membres d’une liste indépendante de droite emmenée par Philippe Ribatto.

Il a sollicité les voix écologistes et de membres d’associations locales en prenant au second tour quelques membres de la liste conduite par Michel Faye au premier tour.

Il a sollicité des voix socialistes en intégrant au second tour quelques membres de la liste conduite par Dominique Lafon, l’ancien premier adjoint de l’équipe PS de Pascal Buchet, au premier tour. Il est vrai que Dominique Lafon aurait aimé détruire la carrière politique de Pascal Buchet et le remplacer à la tête de la ville de Fontenay aux Roses. Drôle d’ambiance à l‘époque au PS.

Il a sollicité les voix centristes en mettant sur sa liste quelques membres des partis et groupes constituant l’UDI, parti fondé le 21 octobre 2012 par Jean-Louis Borloo, ancien ministre qui espérait construire une « force centrale » …

Bref, Laurent Vastel s’est inspiré de l’ornithorynque, animal fabuleux, pour construire une majorité ou en langage plus populaire, il a créé une équipe qui ressemble à la politique politicienne qu’il a en tête, qui va et qui vient au sens du vent, qui est composée par des personnes de bric et de broc.

Laurent Vastel, le Maire en fonction, se dit centriste et spontanément il nie être équilibriste. Peut-être n’est-il qu’un bateleur qui a épuisé ses tours. Il aurait mieux valu qu’il le soit, équilibriste, car en ce moment, les Fontenaysiens observent sa chute.

Les élus « Fayistes » ont ouvert la faille. Ils ne le suivent plus. Les élus de droite, qu’il a un temps anesthésié, sont en train de se réveiller avec l’impulsion de Laurent Wauquiez et l’action de Gérard Ducrey @Fontenay2020. Les élus d’origine socialiste qui ont trahi le Maire PS Pascal Buchet s’interrogent sur leur avenir et les opportunités à saisir. Même dans son groupe de fidèles, ceux qu’il a choisi pour le premier tour des municipales, les rumeurs circulent et des apartés se forment.

Ces éléments expliquent que lors du Conseil municipal du 20 décembre 2017, le quorum n’a plus été atteint après le départ de l’opposition, le Maire et les élus de sa majorité ne réunissant plus que seize personnes.

Pourtant, au soir du second tour des municipales en 2014, Laurent Vastel avait vingt-sept élus sur sa liste.

Certes, parmi eux, figure Jules Ngalle Eboa, ancien PS rallié à la liste composite de Laurent Vastel, dont la présence au conseil municipal est d’une grande rareté.

Mais, il manquait en plus dix autres élus de la majorité municipale actuelle dont aucun n’a donné un pouvoir de représentation.

Or, lors de l’antépénultième Conseil municipal, celui du 16 octobre 2017, pour la nomination d’un adjoint au Maire supplémentaire en qualité d’adjoint de quartier pour le quartier « les Paradis », Jean-Michel Durand est le candidat présenté par le Maire en fonction Laurent Vastel. Le vote à scrutin secret montre déjà les dissonances dans l’équipe hétéroclite composant la majorité municipale.

Jean-Michel Durand parvient à être élu mais de justesse. Trente-quatre membres du conseil municipal sont présents. Jean-Michel Durand obtient dix-huit suffrages.

Le 20 décembre 2017, le Maire en fonction ne réunit même plus avec ses colistiers le quorum.

C’est pourquoi, le Maire en fonction a convoqué en urgence un prochain conseil municipal le 27 décembre 2017 à 19 heures avec la motivation et l’ordre du jour ci-après :

« Le quorum n’ayant pas été atteint à la séance du 20 décembre 2017, le conseil est reconvoqué, conformément à l’article L 2121-17 alinéa 2 du Code général des collectivités territoriales, et pourra délibérer quel que soit le nombre de membres présents.

Ordre du jour

DSTM-URBANISME-AMENAGEMENT

1. VSGP : Compétence Eclairage Public.
2. Résiliation d’une convention de mise à disposition de terrains Place de Gaulle.
3. Déclassement du volume n°2 de l’ensemble immobilier sis 3 bis rue du Docteur Soubise – avenue Jean Moulin.
4. Cession du volume n°2 de l’ensemble immobilier sis 3 bis rue du Docteur Soubise – avenue Jean Moulin.
5. Cession d’un terrain situé 68/72 avenue Paul Langevin à Fontenay-aux-Roses à la Société Bouygues Immobilier.
6. Promesse de vente entre l’Etablissement Public Foncier d’Ile de France (PFIF) et la Société Civile de Construction Vente (SCCV) de la Cavée.
7. Engagement sur le nombre de stations Vélib’ mettre en place en 2018 sur le territoire de Fontenay-aux-Roses – Convention entre le Syndicat Mixte Autolib’ et Vélib’ et la Ville – Conventions entre la Ville et le CEA et entre la Ville et l’IRSN. »

Je ne me prononce pas ici sur tous les thèmes qui seront abordés, mes positions sur certains sont déjà publiques.

Pas de trêve des confiseurs pour les élus de Fontenay aux Roses.

Les membres de la majorité municipale auraient été sermonnés selon les bruits qui circulent par l’écho des murs.

Ce Conseil municipal présente un intérêt politique car il peut permettre de répondre à la question rédigée à la manière de Maître Yoda : « L’équipe du Maire en fonction, pour se disloquer, est-elle mûre ? »

Gérard Ducrey

3 RÉPONSES

  • fredouille jean jacques

    Bonjour. Merci pour votre article. je me permets d’ajouter ce commentaire : Michel Faye n’a jamais été écologiste et ne le sera jamais. Qu’il veuille se faire passer pour un écologiste, cela est certain. Mais c’est surtout un populiste qui a changé d’avis sur de nombreux sujets en intégrant la nouvelle majorité . Quand il était dans l’opposition les espaces boisés classés étaient sacrés. Dans la majorité, il supprime certains EBC. De non densificateur, il est passé maître dans la densification de la ville en élaborant son PLU et en votant tous les projets densifiant la ville.
    Avant il était contre auto lib, maintenant il est pour. Avant il demandait la suppression des indemnités de tous les adjoints. Maintenant il touche son indemnité sans broncher. Sa femme , Mme Bourdet , touche aussi une indemnité. etc etc etc pas de ligne politique, de nombreux revirements…..Comment s’étonner que les citoyens ne croient plus le discours politique????????

  • Bonjour, je souhaiterai mettre un coup de projecteur à Jean Michel Durand, cet homme exceptionnel que j ai côtoyé durant ma carrière professionnel…
    Sincèrement,
    eric. Lacomme@safrangroup.com
    Eric Lacomme

  • Eh bien M. Lacomme, c’est la preuve que ce n’est pas parceque l’on est bon quelquepart qu’on l’est partout.
    Peut être execptionnel chez Safran mais ni comme écrivain ni comme conseiller municipal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )