27 novembre 2020 | 07:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / Le 11 novembre et le 8 mai sont des jours de communion nationale

Le 11 novembre et le 8 mai sont des jours de communion nationale

Les uns ont choisi, à titre privé, le 11 novembre 2020, dans le respect des gestes barrières, de rendre hommage aux morts de la Grande Guerre 14-18. Pas de chance, il y avait parmi eux un élu et un ancien élu de la ville, à l’initiative de la réunion,  tous deux ayant été en charge du devoir de mémoire dans les équipes municipales précédentes, et deux jeunes militaires. Cela a valu à l’un d’entre eux, chef de file de l’opposition municipale, une volée de bois verts, sur les réseaux sociaux et certains blogs locaux.

L’autre le dit explicitement : dans une cérémonie en hommage aux morts de le seconde guerre mondiale, le 8 mai 2011, il a choisi de tourner le dos pour marquer son opposition au maire et à son maintien en fonction après une condamnation alors en appel. Un geste dont il revendique la signification encore aujourd’hui, sans que cela fasse réagir ses amis…

Tous les deux, Alain et Michel, nous avons des ascendants qui ont traversé en grande souffrance, mais avec détermination, ces deux guerres : l’un, un grand-père gazé en 1918, puis résistant déporté au cours de la seconde guerre mondiale ; l’autre un grand père raflé en 1940 et prisonnier presque 5 ans en Allemagne, et deux oncles en camps de travail de 1942 à 1945. Tous ceux-là sont morts aujourd’hui. Ils n’élèveront plus de protestation. Nous le ferons pour eux.

N’importe qui peut légitimement aller rendre hommage à ses morts, sans drapeau, sans sonnerie et sans gerbe ; c’est un honneur qu’il y ait eu parmi eux des jeunes militaires reconnaissants envers leurs ancêtres, qui avaient également participé à la cérémonie officielle. En quoi est-ce scandaleux et condamnable, dès lors que les règles de sécurité sanitaire étaient respectées ? En quoi est-ce une atteinte à l’autorité du maire, du préfet, des autorités militaires et de l’état ?

Mais que dire quand un représentant de l’opposition choisit de tourner le dos à une cérémonie en hommage aux morts et anciens combattants pour marquer son opposition au maire ? Nous pourrions le comprendre en presque n’importe quelle autre circonstance, mais pas dans une cérémonie en hommage aux « morts pour la France » ou dans une autre à l’adresse des enfants. Une question de respect, pour le passé et l’avenir.

Nous n’avons pas l’habitude de manier l’anathème mais nous ne pouvons pas se laisser déchaîner les passions autours de ce qui ne devrait être que le respect dû à nos anciens et à nos enfants.

Alain Lhémery et Michel Giraud

5 RÉPONSES

  • Désolée, mais je ne comprends rien à vos querelles qui me semblent d’un autre âge.
    Est-ce qu’il ne serait pas plus intéressant de regarder devant nous ?
    Bien à vous.

  • Quand on ne sait plus comment justifier un comportement totalement irrespectueux, on allume un contre feu.

  • Non madame Cauden, il ne faut pas laisser le maire diffuser des mensonges et ses proches les relayer. Faire croire que c’est Mergy qui a organisé cette cérémonie est faux. C’est du dénigrement. Politique pourrie.
    Ne rien dire c’est laisser Mme Lécuyer ( qui elle comme Constant est publiée dans Osez…) continuer à insinuer que Mergy est à l’initiative et bien sûr ne pas rappeler qu’elle tournait le dos au monument au mort sous Buchet.
    Et ne rien dire les encourage à recommencer demain comme pendant la campagne avec leurs tracts mensongers.
    Il ne faut pas laisser passer des mensonges fabriqués de toutes pièces , surtout si ça vient d’un maire et de l’équipe municipale. Cordialement.

  • Tous ces échanges autour de cette manifestation du 11 novembre me semblent déplacés, d’un côté comme de l’autre. Majorité et opposition, vous avez quand même un comportement pas vraiment respectueux et je vous mets dans le même sac.

    D’un côté, vous avez voulu faire un coup politique en faisant cette contre-commémoration, de l’autre vous avez exploité en organisant une attaque frontale et politique sur les réseaux sociaux contre votre adversaire.

    Tous les Français sont liés à l’histoire de la première guerre mondiale, ils ont tous dans leur famille un grand-père, un grand-oncle, un père qui y est peut-être mort ou blessé … alors, s’il vous plait, arrêtez vos guéguerres politiciennes qui ne vous grandissent pas, ni Monsieur Mergy, ni Monsieur Vastel. Nous les Fontenaisiens, nous voulons mieux …

    Pour conclure, je vous invite à lire ces deux articles de 2011, de Monsieur Chambon sur le devoir de Mémoire, qui résument ce que je pense de ce que devrait être le devoir de mémoire.
    http://emmanuel-chambon.blogspirit.com/archive/2011/10/22/le-devoir-de-memoire-et-le-respect-pour-nos-combattants.html

    et

    http://emmanuel-chambon.blogspirit.com/archive/2011/06/16/de-l-importance-du-devoir-de-memoire.html

  • Mr Boussin.
    Il ne s’agit pas d’échanges.
    Il y a eu une attaque injustifiée relative à des faits décrits de façon totalement mensongère menée par le maire, la première adjointe puis quelques-uns des adjoints voulant faire bonne figure vis-à-vis du premier ou en mission, mettant en copie la terre entière ou presque.
    Étant un des acteurs de ce qu’ils ont “dénoncé” (de façon totalement outrancière et mensongère, et pour tout dire abjecte), comme décrit dans l’article 11 novembre 11h11 publié dans le présent blog, je défie quiconque de prétendre le contraire de ce que j’ai décrit.
    Cela dit, qu’on en finisse en effet ; je pense contrairement à l’adage que le ridicule tue. Je ne souhaite pas ma mort, ni du reste celle des élus de la “majorité”. Mais je ne peux pas ne pas répondre au mensonge que vous colportez, probablement bien malgré vous.
    Je pense qu’ils vont au moins s’en mordre les doigts car leur « délire » est allé tellement loin qu’ils vont devoir se justifier auprès d’autorités. Ah, l’excitation de twitter peut faire perdre la tête.
    Votre commentaire est donc basé sur des éléments totalement infondés et vous vous êtes malheureusement fait flouer par les « écrits » de leur attaque. Les réponses qui y ont été faites se sont contentées de rétablir la vérité et dénoncer l’indignité de l’acharnement (surtout de la part de certaines personnes que je vais m’abstenir de citer, elles se reconnaitrons aisément).
    J’espère que vous saurez le moment venu le reconnaître. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, au moins n’allez pas “remettre une pièce” à cela.
    La portée de cette attaque inqualifiable du maire et des élus de la majorité est telle, encore une fois, que ce n’est plus à travers des simples tweets et des post facebook ou des articles ou commentaires sur leur blog ou ici qu’ils vont devoir s’expliquer (merci au passage à Osez Fontenay de publier tout le monde, contrairement par exemple au blog de Mr Vastel).

    Peut-être cela leur servira-t-il ENFIN de leçon ? Je l’espère réellement pour Fontenay et pour le débat démocratique. Le temps passé par les élus de la majorité à mener ce genre d’attaque est à part cela extrêmement inquiétant. Il me semble, en citoyen, que le travail ne manque pas en cette période. Les services municipaux sont à la hauteur heureusement.

    Bien à vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )