17 janvier 2019 | 03:01
Vous etes ici:  / Conseil municipal / Coup de gueule / Les fonctionnaires, faudrait quand même pas qu’ils abusent…

Les fonctionnaires, faudrait quand même pas qu’ils abusent…

Il y a 5,5 millions fonctionnaires en France (j’arrondis).

La moyenne de leur rémunération mensuelle nette est de 2500€.

Ils n’ont pas eu d’augmentation depuis 6 ans.
Et voilà pas que le gouvernement se propose de les augmenter en 2016 de 1 % (rassurons nous, pas sûr et pas tout de suite quand même)!
Heureusement Eric Woerth (oui oui, le ministre du budget sous N. Sarkozy qui a validé les 650 Milliards d’aggravation du déficit de la France entre 2002 et 2007) veille au grain et déclare au Journal télévisé de France 2 lundi soir : « la France ne peut pas se permettre une telle dépense ».
Ah, quand même , en voilà au moins un qui réagit.
Voyons, 1% pour le fonctionnaire moyen c’est donc si je ne me trompe pas, 25 € de plus par mois.
C’est un repas de plus pour 2 personnes tous les mois chez MacDo (1 Mac Machin avec des frites plus un coca)

Bon d’accord Eric Woerth, c’est le même dont on apprend il y a quelques jours qu’il a donné accord à Bernard Tapie pour ne payer que 11 millions d’€ d’impôts sur les 450 M€ que Mme Lagarde lui avait accordés au titre de préjudice dans l’affaire Adidas, alors qu’il aurait dû en payer un peu plus de 110. Donc une ristourne de 100 M€. (Rappelons nous que Patrick Dils innocenté en 2002, après 15 ans de prison a reçu de l’état 700.000€ au titre du préjudice subi).
Alors si je ne me trompe toujours pas c’est donc 4 millions de repas pour 2, chez MacDo pour B. Tapie.
Ce qui est complètement idiot puisque, selon une source bien informée, Bernard Tapie ne mange jamais au MacDo, il a horreur de ça. Et n’y invite jamais sa femme.

Mais quel rapport avec Fontenay aux Roses, me direz vous, il n’y a pas de MacDo ?
Oui mais il y a des fonctionnaires.
Alors prenons le fonctionnaire Fontenaisien qui gagne la moyenne nationale, 2500€ par mois.
Il loue un appartement dont la valeur locative est 6000€.
Il a appris lundi soir au Conseil Municipal, qu’en 2016 il va payer 190 € de taxe d’habitation de plus qu ‘en 2015. Soit 16€ de plus par mois.

Eh bien rendez vous compte, il va encore lui rester 9 € ( 25×12 – 190/12) de plus par mois en 2016 qu’en 2015!
Elle est pas belle la vie en 2016 pour un fonctionnaire Fontenaisien ?
Faudrait quand même pas qu’il se plaigne.
« Y’ aurait d’l’abus »!
Daniel Marteau

3 RÉPONSES

  • Et puis …. il aurait pu en profiter pour consommer dans sa Ville, restaurants ou commerces de proximité, c’est inconcevable il est préférable qu’il n’ait pas plus de pouvoir d’achat ! on ne peut tout de même pas prendre le risque que nos commerçants soient assiégés.

  • Je suis toujours sidéré de voir la hargne à l’encontre des fonctionnaires bardés de privilèges exorbitants. Jusqu’à preuve du contraire, les concours de la Fonction publique ont toujours été ouverts à n’importe quels Français. Que ne les avez vous passer pour vivre de façon si époustouflante. Couple de fonctionnaires titulaires depuis des années, mon épouse et moi-même, nous étions incapable de trouver un logement dans nos prix. Il a fallu que la Mairie de l’époque nous trouve un logement social, obtenu de haute lutte grâce à une demande faite dès notre arrivée dans la ville, sinon nous étions obligés de la quitter. Cette litanie répétée sur les fonctionnaires est passablement éculée et l’entendre répéter à satiété est simplement aussi affligeant que consternant. Mais les fonctionnaires privilégiés finissent par avoir la peau tannée. Sans rancune et bonjour chez vous.

  • Une poussée d’adrénaline en fin de journée ! J’ai réalisé après coup la teneur réel du message. Avec l’âge, le cerveau met plus de temps à réagir convenablement. Je reprends donc avec sérénité mon statut de fonctionnaire retraité , assuré de pouvoir bouffer convenablement jusqu’à la fin de ma vie qu’elle qu’en soit la durée, restant néanmoins préoccupé par ce qui se passe dans notre ville actuellement. L’uniformisation des Hauts-de-Seine m’inquiète, y étant arrivé en 1953, dans un Sceaux quasi campagnard sous la houlette du chaleureux Édouard Depreux, apprécié de tous. Toute mes excuses, Daniel, pour ce mauvais procès !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )