16 septembre 2019 | 16:45
Vous etes ici:  / Libre opinion / Urbanisme / Les kiosques de la Place De Gaulle ou le respect des règles ?

Les kiosques de la Place De Gaulle ou le respect des règles ?

Deux kiosques, l’un pour les journaux, l’autre pour les fleurs, installés sur la Place de Gaulle ont été inaugurés ce midi par la municipalité.

Ce projet de kiosque était prévu par l’ancienne municipalité en particulier pour les journaux et ce sans discontinuité temporelle (ce qui n’a malheureusement pas été le cas), le précédent étant désuet et peu esthétique.

C’est donc très naturellement que l’opposition municipale a approuvé ce projet lors de la séance du 22 juin 2015. Nous avions toutefois dans notre explication de vote souligné que ce projet présenté schématiquement et sommairement en Conseil municipal devra respecter les règles et en particulier d’urbanisme.

Or, il s’avère que ces kiosques ont été construits sur un espace boisé classé. La municipalité a donc immédiatement répondu que ces kiosques étaient des « établissements non pérennes » ce qui était la seule réponse juridiquement tenable afin de se conformer aux règles. Toutefois, l’agencement particulier de ces kiosques – qui laisse d’ailleurs perplexe le passant – choisi par la municipalité a nécessité d’abattre un marronier sans autre raison valable ce qui est strictement interdit sur un tel espace. Des riverains ont d’ailleurs exercé un droit de recours contre cet abattage illégal.

Il est dommage que la municipalité ait choisi non pas de poursuivre un projet à l’origine consensuel de l’ancienne municipalité mais à réussir à le rendre illégal par un agencement hasardeux au détriment d’un arbre de la Place.

Quel que soit l’avis que l’on peut porter sur cet emplacement, ce qui est révoltant c’est qu’une municipalité ne respecte pas les régles fixées et qui s’appliquent partout ailleurs et pour chaque citoyen Fontenaisien. Dans cette période troublée, le non respect des règles et lois en vigueur est pour le moins inconséquent. Cela est d’autant plus choquant lorsque c’est le « premier magistrat de la ville » et son adjoint en charge de l’urbanisme qui ne les respectent pas alors que leur fonction pour le premier ou leur histoire personnelle pour le second auraient dû les inviter plus que toute autre préoccupation à les respecter. Ce qui aurait été facilement possible par un agencement plus adapté et probablement plus pertinent. Les kiosques ? oui assurément mais dans le respect des règles.

Ce dérapage de la municipalité que certains voudront considérer comme anodin n’est pas de bon présage. Que fera -t-elle lorsqu’elle devra choisir entre le respect des règles et l’intérêt des promoteurs immobiliers ?

Pascal Buchet
Maire honoraire

3 RÉPONSES

  • LETANG Françoise

    – Modifier les règles d’urbanisme pour finaliser un projet privé porté par des promoteurs immobiliers
    – Abattre un arbre sur un espace classé alors qu’un recours a été déposé par les riverains
    – Refuser de respecter un jugement du Tribunal Administratif, sujet sur lequel Monsieur le Maire nous a fait une réponse que nous avons publiée sur notre blog en date du 9 juillet dernier (promettant de mettre en ligne ledit jugement)

    La loi Française en vigueur est la même pour tous, hors l’équipe municipale ne la respecte et par voie de conséquence ne donne pas l’exemple.

    Le résultat de la dernière élection municipale a donné pouvoir à Monsieur le Maire et à un groupe d’élus pour représenter les Fontenaisiens. Par ce vote, la majorité des Fontenaisiens exprimait leur confiance vis-à-vis dudit groupe d’élus.

    Aujourd’hui quand est-il de la transparence, de la confiance et du respect des administrés ?
    Ta question Pascal est complètement justifiée et je m’en pose une autre : quand on ne respecte pas les règles et les lois, respecte-t-on les autres ?

    Françoise LETANG

  • Louis-Marie Hamel

    Il s’agissait plus précisément d’un chêne en bas de la rue Antoine Petit, survivant du parc de la grande propriété d’Antoine Petit (1722-1794), Médecin, juste à côté du Centre municipal de Santé, puisqu’initialement, la rue Antoine Petit correspondait à l’actuelle contre-allée est.

    • Bonjour,
      Je vous invite à visiter le site Internet :
      http://www.toujours-utile.com/degaulle
      pour consulter le recours déposé devant le Tribunal administratif, contre l’édification de kiosques sur l’espace boisé classé place du Général de Gaulle, en remplacement d’un marronnier abattu. Lisez l’argumentation développée par le fontenaisien ‘poil à gratter’ à l’origine de la pétition puis du recours, ainsi que la réponse des avocats défendant la commune.
      Dans l’intervalle, le PLU a déclassé la place, lui retirant la protection due aux espaces boisés classés. Simultanément, la municipalité annonce des travaux sur cette même place, notamment le remplacement partiel ou total des fameux marronniers. Ils ont pourtant été l’objet de toutes les attentions des fontenaisiens depuis 1877, y compris pendant les deux guerres où le combustible de chauffage manquait ! Ils apportent encore (pour combien de temps ?) tout l’agrément de la place.
      Avec de telles méthodes, quelle que soit l’équipe municipale, tout est à craindre…

Répondre à Louis-Marie Hamel Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )