22 mars 2019 | 09:00
Vous etes ici:  / Libre opinion / Urbanisme / Lettre de Guy Bruit sur le projet de réaménagement de la circulation place du Général de Gaulle

Lettre de Guy Bruit sur le projet de réaménagement de la circulation place du Général de Gaulle

Guy BRUIT

à

Madame Muriel Galante-Guilleminot,

Maire-adjointe déléguée à la Culture, à la Communication, au Patrimoine historique et à l’Esthétique urbaine,

et à

Monsieur Michel Faye,

Maire adjoint délégué à l’Urbanisme, à l’Ecologie urbaine, à la Lutte contre les nuisances et les pollutions, aux Transports, au Stationnement et à la Stratégie d’utilisation des bâtiments communaux.

Par principe je m’impose la mesure lorsque j’écris. Aussi abordant le projet municipal de réaménagement du plan de circulation autour de la place du Général de Gaulle, je m’abstiendrai de tout esprit polémique et m’en tiendrai à ce qui est visible de l’expérimentation en cours.

Beaucoup des projets urbanistiques de Monsieur le Maire peuvent ne pas me convenir mais je dois leur reconnaître une cohérence idéologique, économique et politique certaine.

Il me paraît en aller tout autrement pour la présente question.

1- Madame Galante-Guilleminot, vous avez dit souvent votre désir de faire de Fontenay-aux-Roses une ville d’art et de culture. Je trouve ce désir très louable. Connaissant par expérience votre soutien au Théâtre et au Cinéma, je ne peux douter de la vérité de votre souci.

Comment pouvez-vous alors soutenir un projet de circulation et de stationnement qui met à mal l’accès à un des beaux monuments patrimoniaux de la ville, le Château La Boissière ? L’architecture de ce château mérite d’être mise en valeur avec détermination. Or le rétrécissement de l’esplanade, la circulation automobile et le stationnement des véhicules vont à l’encontre de cette façon de voir.

Je serais donc heureux que vous m’éclairiez sur votre sentiment personnel.

2- Monsieur Faye, depuis que j’habite Fontenay-aux-Roses (1985), je connais votre combat pour la préservation des arbres et la maîtrise de la circulation automobile. Vous avez dénoncé avec une constance que je ne peux qu’approuver l’envahissement de nos cités par « la voiture ». Votre souci écologique, pour la végétation et contre les pollutions, emporte sans réserves mon adhésion.

C’est pourquoi je ne comprends pas votre soutien à l’actuel projet en cours d’expérimentation effective.

Ce projet densifie la circulation automobile en créant une voie de circulation devant l’entrée du Château La Boissière et autour de l’esplanade pour rejoindre l’avenue de Verdun. Ill est difficile de comprendre la nécessité de cette nouvelle voie. Ainsi se trouve considérablement, et non sans danger pour les piétons, réduit l’espace qui était occupé par les jeux des enfants ou par les Fontenaisiens qui appréciaient la tranquillité des bancs publics.  

La création d’une section piétonne n’est pas une mauvaise chose, à condition qu’elle ne conduise pas à chasser les « piétons » de l’espace de l’esplanade, et, comme cela est proposé, à remplacer neuf places de stationnement par vingt places.

Je ne comprends pas à quelles demandes peut répondre le projet… S’il est le résultat d’une consultation « concertante », cela demanderait quelques éclaircissements et informations précises.

J’espère que, prenant acte de mes remarques, vous me répondrez et me livrerez votre sentiment personnel.

Muriel Guilleminot et Michel Faye, recevez mes sentiments très cordiaux.

A Fontenay-aux-Roses, le 07 juin 2017.

PS Cette lettre sera rendue publique après que vous aurez pu en prendre connaissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )