1 novembre 2020 | 02:38
Vous etes ici:  / Libre opinion /  Légitimité pour densifier ?

 Légitimité pour densifier ?

  • Je considère que la municipalité n’a pas la légitimité pour densifier la ville et ceci pour plusieursraisons.
    D’abord, lors du premier tour des dernières municipales, la liste « Fontenay demain » conduite par Monsieur Vastel ne parlait dans son programme que de « garder la maîtrise de notre
    urbanisme », maîtrise qu’avec le grand Paris nous avons d’ailleurs perdue !
    En aucun cas ce programme n’envisageait une quelconque densification de la ville.
    Pire, la liste « associative et citoyenne » de Monsieur Faye qui a fusionné avec la précédente au
    deuxième tour se disait « garante de la qualité de vie et de la non densification de Fontenay ».
    L’artisan de la densification actuelle de la ville est bien ce même Monsieur Faye !
    Enfin, au deuxième tour, le conglomérat des quatre listes, constitué uniquement pour dégager
    l’ancien maire, n’avait aucun programme électoral et la municipalité n’en a d’ailleurs toujours pas !
    Si la municipalité était honnête, pour retrouver cette légitimité pour densifier, elle organiserait un
    référendum local avec une seule question :
    « Voulez- vous densifier votre ville avec l’arrivée de 4000 habitants supplémentaires ? »
    Si les habitants répondent OUI, alors la municipalité aura la légitimité pour densifier et pourra
    répondre à la demande de l’Etat (1500 logements supplémentaires selon les objectifs de SDRIF).
    Si les citoyens fontenaisiens répondent NON, alors la municipalité aura la légitimité et la force pour
    s’opposer à cette densification voulue par l’Etat.
    L’Etat ne peut faire le bonheur du peuple malgré lui !
    Ce même peuple a le devoir de se rebeller et de contester cette surdensification soit par le biais de ses élus soit par d’autres moyens !
    Les arguments pour s’opposer à la densification de Fontenay-aux-Roses sont solides. La ville est déjà très
    dense, elle ne possède que très peu d’espaces verts publics et on ne peut pas dire que les transports
    en commun fonctionnent correctement.
    Cette densification est déjà largement programmée par la municipalité. Au Blagis, en moins de dix
    ans, on va passer de 833 logements à 1433 logements ! Place Charles de Gaulle, le projet est délirant,
    deux immeubles vont voir le jour dont un en plein milieu de la place ! Cette place est hautement
    symbolique et participe au charme de notre ville. Les fontenaisiens ne méritent pas cela.
    Aujourd’hui, je demande au Maire, par le biais de cette tribune, d’organiser ce référendum.
    Jean-Jacques FREDOUILLE, élu écologiste, conseiller municipal d’opposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )