1 décembre 2020 | 19:19
Vous etes ici:  / Libre opinion / Mais qui est l’heureuse élue ?

Mais qui est l’heureuse élue ?

Le maire, qui renie donc plusieurs engagements qu’il avait pris en 2014 et 2016, va vendre une grande partie de l’ancien conservatoire rue Soubise à une société privée : “DT PROJECTS”.

Sur le site www.société.com DT PROJECTS est référencée comme suit : « Activités des sociétés holding (6420Z) ».

Une holding est une société qui gère et contrôle des sociétés ayant des intérêts communs.

Alors qui seraient ces sociétés pour DT PROJECTS ? Et quels seraient leurs intérêts communs ?

DT Projects est installée depuis à peu près 10 ans sur Fontenay-aux-Roses, affichant un chiffre d’affaire à près d’1,8 millions d’euros en 2016.

On peut supposer que des élus de la majorité ou de l’opposition ont très certainement des informations à nous communiquer à son sujet. Ce n’est effectivement pas une petite société locale…

Une information est nécessaire car la structure de cette société est complexe à comprendre pour des novices d’autant que ses ramifications semblent s’étendre au-delà de la région parisienne et dans divers domaines.

Quoiqu’il en soit, à environ 1500 € du m2 de vente on peut penser que les intéressés ont été nombreux à se proposer acquéreur !

– Quelle publicité a été faite pour cette vente ?
– Combien de candidats ont postulé ?
– Quels ont été les autres candidats ?
– Comment s’est opérée la sélection ?

On n’ose imaginer que cette vente d’un bien public se soit faite de façon confidentielle, après avoir cherché à dissimuler le maximum d’informations sur un acheteur choisi sans aucun critère affiché…

Merci de vos retours.

Sandra Duval

6 RÉPONSES

  • Laurent TRESCARTES

    Bonsoir à vous.

    Je vous engage à lire ma réponse dans l’article suivant et renouvelle cordialement notre invitation à venir boire un café (nous avons aussi du thé) 🙂

    A bientôt.

    Laurent TRESCARTES

  • Je pense que ce qui interesse les fontenaisiens (électeurs et contribuables) est de savoir comment DT projects a éte retenu pour acquérir le Conservatoire.

    Monsieur Trescartes, pourriez vous afin d’être totalement transparent nous indiquer les coulisses de cette vente ?

    – comment avez vous eu l’information que la ville cédait le Conservatoire?
    – combien de réunion pour boucler la vente?
    – quels ont été vos interlocuteurs?
    – qui a fixé le prix?

    Merci pour ces précisions citoyennes.

  • Laurent Trescartes

    À nouveau, je vous propose de partager un café en janvier, ce sera plus convivial pour discuter de ces points un peu longs et pour lesquels je n’ai pas forcément tous les détails car nous nous y sommes mis à plusieurs de notre côté (et MES associés sont en congés) et pour être franc, c’est un peu long de tout écrire 🙂

    Mais en tout cas, l’histoire ne s’est pas du tout écrite comme vous l’imaginez.

    Nous ne sommes pas allé voir la mairie pour dire “super, on voudrait acheter le Conservatoire”.

    Nous voulons depuis des années nous ancrer à Fontenay en achetant nos locaux.

    Or, s’il y a bien quelque chose d’absolument introuvable sur la commune, dans un rayon de 500 m autour du RER, ce sont des surfaces de bureaux.

    Nous avions postulé pour l’achat d’une maison à proximité de la pizzéria Monte Cassino, vendue par la Ville a l’époque, qui collait bien à nos besoins et permettait de faire une extension pour loger nos différentes fonctions, mais la Ville avait préféré vendre à une famille. Dont acte.

    Depuis, nous avons regardé régulièrement et n’avons jamais rien vu à vendre.

    Finalement (“finalement” est le mot juste puisque ca a quand même duré quelques années) nous avons été voir la mairie en disant “nous allons devoir quitter la commune faute d’offre immobilière adaptée à nos besoins”.

    Les services se sont engagés à nous apporter une réponse (positive ou négative) quant à la possibilité de la Ville de nous aider à trouver une solution.

    Et la solution proposée a été celle d’une fraction de l’ancien Conservatoire, avec beaucoup d’engagements de notre part, notamment sur le maintien du bâti existant, la venue de PME tertiaires/technologiques sur le site, la possibilité de faire du coworking TPE, …

    En contrepartie, étant une personne morale par nature apolitique (et soucieuse de sa tranquillité) nous avons demandé à ne pas être mis au milieu des débats municipaux qui nous semblaient “animés”, ce qui a été respecté.

    Quant au prix, ni nous ni la Ville ne l’avons fixé.

    Il a été calculé (et actualisé) par les services de France Domaine, qui est l’agence de l’Etat en charge justement de l’évaluation et la détermination du prix des immeubles publics.

    Évidemment, je ne peux pas avoir le même ressenti que vous, observateur externe, car je suis l’un des acteurs internes du dossier, mais nous l’avons vécu plutôt comme un long processus, transparent mais extrêmement encadré, avec des délais parfois décourageants et beaucoup d’intervenants très professionnels et précis (géomètres experts, France Domaine, les techniciens chargés de toutes les investigations des canalisations, des toitures, etc …, les services techniques municipaux, les juristes, les notaires …).

    J’espère que ceci vous renseigne !

    À bientôt pour un café !

  • Monsieur TRESCARTES,

    Vous noyez le poisson dans le café.

    Pour les femmes, c’est plutôt dans le thé si je comprends bien… Egalité hommes/femmes ?

    Pour ma part, j’ai trouvé votre mail plus arrogant qu’humoristique et il ne répond pas à mes interrogations qui s’adressent aux élus en charge du dossier :

    – Quelle publicité a été faite pour cette vente ?
    – Combien de candidats ont postulé ?
    – Quels ont été les autres candidats ?
    – Comment s’est opérée la sélection ?

    Peu m’importe l’heureuse entreprise élue, ce que je me demande c’est pourquoi celle-ci ? Pourquoi n’y a-t-il pas eu de mise en concurrence qui aurait pu faire augmenter le prix de vente et donc les rentrées d’argent pour la Mairie et plus globalement les fontenaisiens ?

    En ce moment où l’on demande des efforts à chacun par une augmentation d’impôts, il est plus que mal venu de faire des économies de ce genre !

    Il est vrai que les communes ne sont pas tenues de réaliser la vente au profit du mieux offrant mais comme les spécialistes le disent, la plupart des personnes publiques organisent des procédures de publicité ou de concours aux termes desquelles elles définissent les modalités de l’offre et les critères qui permettront de partager les candidats. Alors pourquoi pas à Fontenay-aux-Roses ?

    Les fontenaisiens ne sont pas dupes et un prix d’achat à 1500 € du m2 qui sera doublé selon vous pas le cout des travaux, donne un prix de revient à 3000 € du m2. Cela reste bien une très bonne affaire, il suffit de consulter les annonces immobilières sur notre commune.

    Personnellement, je trouve votre argumentaire très léger pour convaincre : proximité du RER, amener du monde parce que vous avez des copains…

    J’ose espérer que vous avez défendu votre projet auprès de M. VASTEL sur des éléments plus solides, finalement comme beaucoup cela me pose encore plus question…

    Cordialement.

    Sandra DUVAL

  • Laurent Trescartes

    Chere Madame,

    Nous n’avons hélas ni à vous convaincre, ni le contraire d’ailleurs : nous avons simplement à coeur de loger notre société, ses salariés, assurer notre bien être au travail et nous donner une vision pérenne que nous n’avons pas actuellement.

    J’ai pris le temps, parce que ceci nous paraissait indispensable, en tant que l’un des représentants de notre societe, de venir vous expliquer de façon transparente le pourquoi, le comment et le combien et ainsi assurer un dialogue entre la population citoyenne de Fontenay et ses acteurs économiques.

    Je pense ainsi avoir fait ma part et je ne le ferai pas inutilement une seconde fois, ayant été (je crois) exhaustif et surtout absolument sincère.

    Je l’ai dit, nous souhaitons notre tranquillité, que nous garantissons depuis 12 ans, nous avons l’intention ferme de poursuivre notre voie paisible et en conséquence, il n’est pas dans nos intentions de nous retrouver au milieu d’un débat politique qui n’est pas de notre ressort, n’ayant pas, au rebours des citoyens, la capacité de voter et donc d’infléchir telle ou telle orientation locale.

    Je note simplement que le seul habitant (*) de la commune qui ait répondu favorablement à notre invitation est Monsieur Buchet : nous aurons donc le plaisir d’échanger avec lui prochainement.

    Ce sera avec le même plaisir que nous le ferons si d’autres habitants de la commune en manifestent le souhait : je vous ai transmis tout ce qu’il faut pour nous contacter à cet effet.

    Voila donc qui clôt notre participation à votre blog, en souhaitant avoir repondu au mieux aux interrogations de la majorité, à defaut d’avoir satisfait tout le monde.

    Bien à vous

    (*) Une dame ne résidant pas à Fontenay nous a également contacté, pour être exhaustif.

  • Cher Monsieur,

    Je crois que personne ne remet en cause le besoin pour chacun de travailler et vous avez donc parfaitement raison de ne pas répondre “inutilement une seconde fois” mais ce que je trouverais appréciable c’est que nos élus nous répondent au moins utilement une première fois…

    Donc je réitère, chers élus, pourriez-vous nous dire :

    – Quelle publicité a été faite pour cette vente ?
    – Combien de candidats ont postulé ?
    – Quels ont été les autres candidats ?
    – Comment s’est opérée la sélection ?

    Cordialement.

    Sandra DUVAL

Répondre à Ludovic Auta Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )