14 avril 2024 | 23:12
Vous etes ici:  / Libre opinion / Mise en sens unique du tronçon Cavée-Plateau de la rue Boucicaut, un projet à contresens

Mise en sens unique du tronçon Cavée-Plateau de la rue Boucicaut, un projet à contresens

A compter du 1er juillet, un court tronçon de la rue Boucicaut (entre la rue Blanchard et la rue du Plateau) sera mis en sens unique.

Cet aménagement sur un peu plus de 300 mètres est présenté sur les outils de communication de la commune comme une expérimentation conduite par Vallée Sud Grand Paris afin de tester la mise en place d’une piste cyclable sécurisée. Compte-tenu du fonctionnement du Territoire, elle n’a pu être conduite qu’à l’initiative de la municipalité.

Bien sûr, à première vue, on pourrait saluer une action, enfin, en faveur du développement de l’usage quotidien de la bicyclette dans notre ville, jusqu’à présent réduite à un loisir et largement cantonnée à la Coulée Verte.

Néanmoins, ce projet pose à l’évidence plusieurs problèmes majeurs:

  • Cette mise en sens unique s’est faite sans aucune concertation avec les habitants de Fontenay-aux-Roses et témoigne des conséquences négatives du transfert de la compétence voirie à VSGP : éloignement des lieux de décision et complexification croissante du processus de décision ;
  • Le prétexte d’une piste cyclable en site propre ne justifie pas la mise en sens unique car la largeur de la rue aurait permis de la réaliser en conservant un double sens de circulation de la rue mais en revoyant les modalités de circulation ou en réaménageant les espaces de stationnement ;
  • La piste cyclable qui en ressortirait, prise isolément (aucun autre projet dans la continuité n’étant annoncé), n’a pas vraiment de sens sur un tronçon aussi court ;
  • Le projet a pour conséquence la déviation, sans préparation, du trajet du bus 194, impactant ses usagers, notamment personnes âgées ou à mobilité réduite, jeunes, actifs, etc. ;
  • La mise en sens unique d’une artère aussi passante en entrée de ville, sans réflexion globale sur le plan de circulation, pose de nombreux problèmes pratiques d’accès/sortie de la ville, de report de circulation sur de petites rues adjacentes ne bénéficiant pas des aménagements nécessaires pour recevoir le flux, et légitimement, agace. On est loin d’un meilleur partage de la voirie au bénéfice de tous.

Ce projet est donc clairement a minima mal pensé, mal construit, mal partagé. Ce n’est pas la première fois (rappelons, dans le même quartier, le projet sans concertation et finalement avorté de changement de sens de la rue Durand-Benech en septembre 2022).

Plusieurs sources proches de la mairie vont plus loin et expliquent que cette expérimentation :

  • A en réalité pour principale priorité pratique de faciliter la circulation des camions qui se rendent sur les différents chantiers de construction d’immeubles dans la zone (en cours de forte densification) ;
  • Aurait, pour le maire, l’avantage politique de démontrer par l’absurde (un projet imposé et punitif) l’impossibilité de réaliser des pistes cyclables en site propre. On sait qu’il s’oppose fermement au projet actuel d’aménagement cyclable de la RD 63 (avenue Jeanne et Maurice Dolivet, rue Antoine Petit, rue Jean Moulin) alors que la Région Île-de-France, le Département des Hauts-de-Seine et les villes voisines y sont favorables.

Chacun se fera son opinion.

Pour ma part, je pense que l’adaptation de notre ville pour un partage plus harmonieux de la voirie ne peut se faire que sur base d’une réflexion globale, à l’issue d’une large consultation et sans opposer les uns aux autres. De nombreux types d’aménagements sont possibles, il s’agit à chaque endroit d’adopter le plus adapté. C’est malheureusement tout le contraire qui est fait ici.

C’est pourquoi j’ai signé la pétition lancée par les riverains pour annuler la mise en sens unique de la rue Boucicaut:

Non à mise en sens unique rue Boucicaut

Je vous invite à votre tour à la signer et à la relayer largement.

Gilles MERGY,
au nom du Collectif des Ateliers Fontenaisiens

4 RÉPONSES

  • Laurent Ribadeau Dumas

    Effectivement, la municipalité a présenté cette mise en sens unique comme une “expérimentation” lors de la réunion sur le centre-ville tenue le 20 juin dernier à l’école du Parc. Elle est apparemment menée sans concertation, comme nombre d’opérations, notamment immobilières, dans la ville. A ce propos, on peut s’étonner, dans cette portion de rue, du nombre de chantiers qui mordent sur la voie publique, rendant problématique, sinon dangereuse, la circulation des piétons.

  • Et qu’en pense Châtillon ? Semble-t-il que contrairement à ce qui est affirmé par le maire, il n’y a pas eu de concertation avec nos voisins mais une simple information.
    Nous ne sommes pas surpris car à Fontenay on est habitué : les décisions sont prises et après il informe et alors il considère, voire se gargarise, que la concertation c’est ainsi ! C’est sa conception de la démocratie.

  • Le sens unique rue Boucicaut permettrait aussi de réaliser, sur cette portion de rue, des trottoirs piétons aux largeurs normales, qui sont réclamés depuis longtemps par les habitants et les piétons de ce quartier. Mais il serait effectivement nécessaire que de tels aménagements soient étudiés dans le cadre plus vaste d’un plan global de circulation dans et autour du Centre Ville.

  • Lorsque la projet de la Cavée a été lancé la première décision a été de supprimer le parking. Pour compenser en attendant l’hypothétique arrivée du parking public souterrain la mairie avait obtenu la mise à disposition de places avenue du général Leclerc.
    Profitant de la torpeur estivale les places sont retournées au privé, alors que le parking est loin d’être disponible. Immeubles en plus places de stationnement rarissimes, les commerçants vont vite constater les effets délétères de cette politique d’amateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )