25 août 2019 | 16:00
Vous etes ici:  / Libre opinion / La non qualité de vie

La non qualité de vie

Non Monsieur le Maire. Vous n’améliorez  pas la  qualité de vie des fontenaisiens avec vos pelleteuses vos pioches et vos tronçonneuses.

A force de vouloir tout betonner vous denatureź notre ville/village. Dès qu’il y a un morceau de terre avec quelques arbres présents depuis des dizaines d’années,  des petits oiseaux qui chantent tous les matins, des herissons venant nous rendre visite, tout un eco système qui s’est installé ……… il faut briser cette harmonie, en favorisant des  cabinets d’architectes qui, avec leur photos numérisées à grand frais, nous renvoient des vues complètement sorties de big brother !!!!

Et il faut aller vite …..travaux tout azimuts dans tous les  quartiers!
Démolition, transformation. ….. la place de la mairie, ruelle de la demie lune, la cavée, etc, etc…
Et bientôt les Paradis qui ne présage rien de bon pour les familles.
Si il suffit de quelques voix pour prendre ces décisions vous avez une bien piètre opinion de la démocratie…….
Les habitants de Saint Prix ont ils été consultés pour voir un tel chantier devant leur porte et fenêtres ?
Ah mais maintenant  seront-ils  reconnus d’habiter dans le « parc Laboissiere » ?  Les arbres sont déracinés, les oiseaux ne chantent plus …….
L’écologie, est ce un mot vain dans le vocabulaire du maire ?
Le nouveau maître mot de toutes les villes aujourd’hui est le  « coeur de ville »………!!!!
Déjà la ville entière est un coeur et il bat au rythme de ses habitants et de leur aspirations ………
A lire partout comment vous gérez cette ville vous en êtes très loin, monsieur le maire !
Anick Guyot
Depuis 1962 à Fontenay-aux-Roses après avoir habitée au Paradis me voilà au coeur de ville rue Barthélémy

1 RÉPONSE

  • Jean Claude Bertrand

    Anick Guyot s’exprime avec son esprit critique et sa sensibilité : il faut écouter ses mots empreints de vérité .

    Oui le critère d’une ville réussie n’est pas dans le  » dégagisme  » du passé ( végétal et construit ) mais au contraire dans le respect patient et réfléchi de celui-ci afin de permettre l’implantation astucieuse de certaines constructions.

    La réparation de la ville ne viendra que du travail effectué en profondeur grâce à une équipe animée par un Urbaniste et ce dans le cadre d’un vrai projet participatif afin de penser la ville dans son ensemble .

    On assiste aujourd’hui à la présentation  » d’immeubles-produits », enrubannés ,au style bien connu dans nos banlieues .

    L’Equipe Municipale confond « fadeur simpliste  » et architecture
    authentiquement moderne. Elle pense que le curetage intensif
    est de l’ Urbanisme positif alors qu’il faut laisser subsister des espaces importants de charme et d’ histoire , charme qui sera inévitablement rompu par la présence de  » l’ immeuble-monstre  » qu’ il est prévu de parachuter sur le parvis du château La Boissière .

    Pour l ‘ instant on s’achemine vers une  » ville-type  » où lorsqu’on est quelque part on est nulle part : carton-pâte et « spectaculaire  » font toujours bon ménage en 2019 .
    J-C Bertrand .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )