31 octobre 2020 | 04:48
Vous etes ici:  / Libre opinion / Où est le futur immeuble place du Général de Gaulle?

Où est le futur immeuble place du Général de Gaulle?

Dans les trois scenarii proposées aux Fontenaisiens dans le cadre de la rénovation de la place du Général de Gaulle, un immeuble est construit au fond de la place. Il permet de fermer la place, de créer un nouveau parking dont une partie pourrait être ouverte au public et de créer en centre ville de nouvelles surfaces commerciales.
A ma connaissance, le positionnement précis de cette nouvelle construction sur un plan cadastral n’est pas disponible. Sur les documents distribués dans le cadre de la concertation ou sur le site internet de la ville, le nouveau bâtiment est positionné dans l’alignement de la barre Saint-Prix. Dans les ateliers, un plan cadastral a été distribué aux participants pour illustrer la zone de concertation. Sur ces plans, l’immeuble n’apparaît pas. Pour se faire une idée de son positionnement sur la place, il y a aussi de nombreuses vues en perspectives et la maquette exposée au Fontenay Scope.
Aux vus de ces documents et de la maquette, on a le sentiment que la façade du futur bâtiment sera alignée avec la façade aveugle actuelle de la barre Saint-Prix. Un tel positionnement est en effet nécessaire pour ne pas empiéter sur le parvis du château et garantir que le château sera bien mis en valeur dans une future place rénovée.
Dans cette opération, 10 logements de la barre Saint-Prix doivent être démolis. Il s’agit des logements auxquels on accède par la porte qui fait face au marché. Si on estime, la largeur de la partie détruite en mesurant la distance entre la fin du halle d’entrée et la façade, on trouve 8.5m.
Par contre, le bâtiment prévu semble beaucoup plus large que cela. En estimant, à l’aide de la maquette, on peut dire de l’ordre de 15m. On voit en effet dans la largeur une terrasse avec 6 fenêtres à deux ventaux qui doivent faire au minimum 1 m (taille standard) ; elles peuvent servir d’étalon pour estimer la largeur de la construction.
Si ces proportions sont exactes, alors la question de l’implantation précise de l’immeuble est importante. Si la destruction commence à la fin de la cage d’escalier des 10 logements détruits, le bâtiment finirait au moins 6 mètres plus en avant par rapport à l’actuelle façade saint prix.
Si le bâtiment s’aligne effectivement sur la façade, il va empiéter d’au moins 6 mètres au delà de la cage d’escalier actuel. Quelle serait alors la partie effectivement détruite? Se pose aussi la question de l’accès au reste du bâtiment notamment la partie PMR et du traitement des dégagements pour la vue des appartements restants en place. Il serait intéressant de disposer d’une vue arrière du bâtiment et d’explications sur l’emprise de la démolition et sur les futurs accès.
J’ai posé la question au Fontenay Scope et à deux élus sur le marché. Au Fontenay Scope, il n’y avait pas de personnes des services techniques. Les élus m’ont rassuré en disant que le bâtiment était effectivement aligné sur l’actuelle façade et que les petits problèmes techniques d’accès etc…étaient pris en compte par les professionnels.
Je souhaiterais tout de même que les Fontenaisiens puissent voir l’emprise du futur bâtiment sur un plan cadastral et que l’on explique comment les “petits problèmes” de relogement, d’accès et de raccordement des bâtiments sont pris en compte en amont pour garantir que le futur bâtiment n’empiétera pas sur le parvis du château au delà de l’actuelle barre Saint-Prix.

Antoine Thill

3 RÉPONSES

  • Je fais un auto-commentaire…
    Il semble que les dix logements soient de part et d’autre de la cage d’escalier. La destruction irait donc bien 6 mètres au delà de la porte.

  • HAMEL Louis-Maie

    Les réponses très vagues des responsables de ce redoutable projet ne manquent d’inquiéter. L’urbanisme ne se conçoit pas à la louche, mais avec une grande précision, c’est le moins. Tout cela est aussi effrayant que consternant. Jusqu’où vont ils donc aller ?

  • Deux autres vues seraient intéressantes : celle que l’on aura en remontant l’avenue de Verdun depuis le cimetière, mais aussi celle qui s’offrira depuis la rue La Boissière…
    Le cadrage très resserré des plans proposés dans les différentes consultations et réunions, et leur impossible raccordement à l’existant semblent relever de la stratégie d’enfumage qui floute volontairement la vision d’ensemble…
    Je suis aussi d’avis que c’est insincère et inquiétant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )