29 mars 2020 | 09:56
Vous etes ici:  / Libre opinion / Pas de démission collective au PS ?

Pas de démission collective au PS ?

En 2014, 15 militants socialistes de la section de notre commune avaient démissionné pour manifester leur « indignation » à propos de l’investiture, comme tête de liste PS aux municipales de P. Buchet.
Alors que la condamnation de P. Buchet est devenue désormais définitive (le jugement de la cour de cassation est intervenu après les municipales de mars 2014),  il est étonnant que les militants socialistes de Fontenay-aux-Roses soutiennent encore l’ancien Maire apparemment de nouveau investi par le PS.
Il est vrai que beaucoup de militants PS sont partis rejoindre L. Vastel ou G. Mergy. Mais ceux qui restent se taisent.
La politique, ce sont des idées pour faire avancer les  choses. Des valeurs auxquelles se raccrocher. Un comportement exemplaire.
P. Buchet a eu des idées pour notre ville; le vide sidéral de son programme montre que ce n’est plus le cas.
En répondant simplement « qu’il avait beaucoup souffert » suite à sa condamnation en 2014 sans un seul mot pour la victime dans une interview récente au Parisien 92, P. Buchet a montré qu’il n’était plus digne d’être maire de la ville.
Elisabeth Leroy

3 RÉPONSES

  • Les valeurs que plusieurs d’entre nous partagent ne comprennent pas les signatures anonymes ou le déguisement sous des pseudos. Allez, un peu de courage dans l’affirmation de vos opinions !
    Annette Bon

  • Madame,

    Je ne sais pas qui vous êtes.

    Chacun est libre de publier en France comme il le souhaite. La seule limite est de ne pas publier des écrits diffamatoires ou insultants. Mon statut professionnel ne me permet pas de publier sous mon propre nom.

    Vous ne répondez pas à ma question : pourquoi des militants PS soutiennent un élu qui a été condamné pénalement dans l’exercice de ses fonctions de maire ?

    C’’est ce qui intéresse les Fontenaisiens. Tout le reste n’est que littérature.

    E. Leroy

  • Véronique Gignoux-Ezratty

    Mon nom est Véronique Ezratty, je suis dans les mouvements féministes depuis 2004, membre du PS depuis 2011 et je ne me tais pas.
    Je suis une vraie féministe, sensible aux injustices, qui agissait avant que le sujet soit à la mode et en cherchant l’efficacité, pas la lumière. J’ai fait avancer la connaissance en France sur des sujets complexes, comme l’influence des mécanismes des stéréotypes sur les inégalités et les mécanismes responsables de qu’on appelle le plafond de verre (moindre promotion des femmes à compétence égale). J’ai même eu le courage de dénoncer une manipulation d’un réseau masculiniste qui en diffusant des fausses accusations, a retardé de deux ans la capacité de traiter les vraies accusations. Et oui, il y a des sujets où l’enfer est pavé de bonnes intentions et le mensonge agressif dépasse tout ce qu’un humain normal est capable d’imaginer.
    Non, je ne me tais pas. J’explique les mensonges cognitifs qui fait dire aux mots autre chose que ce qu’ils disent. Je fais mes commentaires oraux sur tout ce qui s’est factuellement passé.
    Vous savez comme moi que, quels que soient les faits réels, on n’a pas le droit de commenter une décision de justice.
    Parfois, je préférerais ne pas avoir été témoin de mensonges volontaires prouvables dont les conséquences sont graves, ni n’avoir eu des preuves de contradictions indéniables.
    Aussi, comme j’ai des valeurs, j’ai gardé mon amitié à Pascal Buchet. Si, dans le passé, j’ai envisagé de démissionner du PS, ce n’est pas à cause de ce qui se passe à Fontenay, mais à cause du comportement inadmissible de proches de François Hollande, proches qui aujourd’hui ne sont plus en odeur de sainteté.
    Après, les élections je raconterai l’histoire d’une femme qui avait un méga syndrome de la bonne élève, qui a été manipulé dans un jeu de pouvoir malsain et qui a bousillé sa vie et celles de beaucoup d’autres, en se trompant de méchant.
    J’écris sous mon vrai nom, quand je parle de personnes humaines. J’ai un pseudonyme que j’utilise pour contrecarrer les dogmes faux.
    Tout cela pour dire, que la situation me semble sincèrement plus complexe que ce que des personnes se réfugiant sous l’anonymat essaient de faire croire.

    Véronique Ezratty

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )