19 avril 2024 | 07:15
Vous etes ici:  / Libre opinion / Pourquoi la majorité municipale ne soutient-elle pas les locataires dans le logement social ?

Pourquoi la majorité municipale ne soutient-elle pas les locataires dans le logement social ?

Depuis plusieurs mois, de nombreux Fontenaisiens qui vivent dans des logements sociaux de notre commune m’ont alerté sur les difficultés qu’ils rencontrent avec leur bailleur social (Hauts de Seine Habitat, Toit et Joie, CDC Habitat…) et l’absence totale d’écoute de la part de la majorité municipale. 

Explosion des charges locatives, hausse spectaculaire des dépenses énergétiques en raison de l’absence totale d’isolation de leurs logements, présence massive de rats dans les caves, dépôts d’ordures sauvages sur l’espace public, dysfonctionnements récurrents de l’électricité dans les parties communes, manque flagrant d’entretien et de maintenance propriétaires, squat sur les parkings ou les espaces verts collectifs… Voilà, de manière non exhaustive la liste des griefs remontés par les locataires fontenaisiens dans le logement social.

Ils écrivent alors à leur bailleur social qui trop souvent ne daigne pas répondre et dans le meilleur des cas promet vaguement d’intervenir. Sans que ces réparations ne se fassent en réalité…

Alors, parfois, les locataires exténués et en désespoir de cause se tournent vers le Maire et les élus de la majorité. Mais, ils ne reçoivent pas plus d’écoute ni d’attention.

Si nous avions été élus en 2020, j’aurais demandé à l’élu en charge du logement de porter une attention extrême au remontées et aux difficultés des locataires dans le secteur social et de disposer d’une ligne directe d’alerte auprès de la Direction générale de tous les bailleurs sociaux implantés sur Fontenay-aux-Roses afin de relayer les demandes des locataires et d’en assurer un suivi étroit jusqu’à qu’elles soient effectivement prises en compte.

Ce n’est pas le choix de la majorité municipale qui ne porte aucune attention aux locataires du secteur social et à leurs difficultés. Elle les considère sûrement comme trop pauvres et/ou trop peu impliqués dans la vie citoyenne pour prendre en compte leurs demandes.

Et c’est ainsi que le Maire et son équipe créent un fossé de plus en plus grand entre les habitants du centre-ville et des quartiers pavillonnaires qui, à défaut d’être écoutés, sont régulièrement invités aux moments de convivialité organisés pour le compte du Maire avec l’argent des contribuables et ceux des quartiers dits périphériques qui ne sont ni écoutés, ni respectés, ni même conviés à partager une part de galette des rois ou des petits fours en Mairie.

Ce n’est pas notre conception de l’action publique locale ni celle du rôle des élus…

Gilles Mergy et les membres des Ateliers Fontenaisiens

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )