16 septembre 2019 | 16:36
Vous etes ici:  / Démocratie Participative / Urbanisme / Prévenir le recul des espaces verts à Fontenay aux Roses : Soyons présents dans l’élaboration du nouveau PLU

Prévenir le recul des espaces verts à Fontenay aux Roses : Soyons présents dans l’élaboration du nouveau PLU

En lisant l’article de Daniel Marteau du 12 février qui donne des précisions sur le projet de construction au carrefour des Mouilleboeufs, on note que dans la modification du POS de septembre dernier (qui semblerait bien avoir été faite en urgence pour valider le permis de construire de juin non conforme au POS précédent), l’emprise au sol des constructions passe de 40% à 50% de la superficie du terrain à construire.
C’est à dire que les espaces verts reculent d’autant avec les nouvelles constructions.
D’une part cela est en totale contradiction avec les engagements de toutes les candidats pendant la campagne électorale ( donc du maire et des 3 autres candidats dont les listes composent aujourd’hui la majorité municipale) mais aussi avec tous les écrits et les déclarations du maire depuis son élection.
Est ce à dire que le maire à changé ses idées et ses engagements sur la question?
Si oui c’est en toute discrétion.
C’est d’autant plus inquiétant que la ville est en train d’élaborer le nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme).
Il vaudrait donc mieux que nous soyons tous très vigilants pour que, entre autre, cette nouvelle disposition ne devienne pas la règle dans le nouveau PLU.
Car si on constate aujourd’hui un revirement complet sur une position maintes fois répétée (conserver les espaces verts), pourquoi ne pas imaginer des revirements sur d’autres promesses de campagne?
Et probablement comme pour la réduction des espaces verts dans la modification du POS de septembre, dans une très grande discrétion.
D’autant que l’on nous répète en permanence que les élus, eux, sont élus donc ils peuvent décider ce qu’ils veulent. (Et même signer, comme l’a montré un habitant, l’accord pour un permis de construire aux Mouilleboeufs qui n’est même pas conforme à la modification du POS faite pour le rendre conforme. Interdit de rire !!!).
Alors pas question que l’on perde 15% d’espaces verts à l’occasion des nouvelles constructions (qui devraient être nombreuses selon le programme prévu par la mairie) dans une ville qui n’en a déjà pas trop.
Pour cela il faut absolument demander que l’élaboration de ce PLU se fasse en concertation étroite avec les habitants et non pas uniquement en tout petit comité entre les membres de l’équipe municipale comme cela risque sérieusement d’être le cas.
C’est encore possible car le mode d’élaboration du PLU est en cours de discussion en mairie.
Chacun de nous doit le faire savoir clairement à l’équipe municipale.
Et le faire vite, avant que tout ne soit ficelé.
Pascal Renault

1 RÉPONSE

  • Vous soulignez un point inquiétant: même si la conscience écologique ne cesse de progresser (lentement, trop lentement) chez les élus de tout bord , les espaces vertrs sont toujours une variable d’ajustement facile quand il s’agit de mieux rentabiliser pour la ville ou pour le promoteur, une nouvelle construction.
    Et cela malgré toutes les bonnes intentions clamées pendant les campagnes électorales.
    Voilà un cas concret à Fontenay qui l’illustre.
    Bien d’accord avec vous pour être très vigilant lors de l’élaboration du P.L.U.

Répondre à Daniel Marteau Annuler la réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )