20 janvier 2022 | 18:49
Vous etes ici:  / Libre opinion / Primaires LR : des résultats qui font peur

Primaires LR : des résultats qui font peur

La classe politique et les médias se réjouissent généralement que le processus de désignation du candidat Les Républicains (LR) aux prochaines présidentielles ait débouché sur le choix de Valérie Pécresse, une femme porteuse peu ou prou des valeurs de la droite classique.

Personnellement, si le nom de la candidate et les idées qu’elle porte actuellement ne m’inquiètent pas particulièrement, je trouve assez effrayants les résultats des deux tours de cette élection :

  • Au premier tour, Eric Ciotti, celui-là même qui avait déclaré en octobre dernier “Entre Macron et Zemmour, je le dis, je préfère Zemmour”, est arrivé en tête avec près de 26% des voix des adhérents LR. Il représente donc le courant le plus fort au sein de son parti ;
  • Au second tour, ce même Eric Ciotti recueille près de 40% des voix. Je comprends que deux adhérents LR sur cinq ne verraient pas d’inconvénient majeur à s’allier à l’extrême-droite pour gouverner la France…

En eux-mêmes, ces constats sont déjà très inquiétants.

Mais poussons le raisonnement un peu plus loin :

  • Il ne fait guère de doute que, pour bénéficier du soutien total des 40% d’adhérents LR qui ne l’ont pas choisie, Mme Pécresse va devoir faire quelques pas en direction des idées de M. Ciotti. Celui-ci l’a bien compris, puisque dès le lendemain de sa défaite il déclarait qu’elle n’envoyait pas « un bon message ». Les positions de la candidate LR vont donc se droitiser ;
  • Imaginons maintenant, hypothèse qui parait fort improbable (mais…), que Valérie Pécresse soit élue Présidente de la République face à Emmanuel Macron, avec ou sans le soutien officiel de l’extrême-droite. Vers qui pensez-vous que les soutiens de Ciotti la pousseraient à élargir sa majorité ?

Vous l’avez compris, les résultats des élections internes au parti Les Républicains me font peur : ils ouvrent clairement la perspective d’une alliance de gouvernement entre la droite et l’extrême-droite, dans 6 mois ou dans 6 ans, comme cela s’est déjà produit en Autriche.

Qu’ils me semblent loin le temps des oppositions frontales entre Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen et l’esprit de 2002 !

Michel Giraud

5 RÉPONSES

  • Cyril Lavenoux

    Des résultats qui font peur? A vous sans doute mais pas à moi.
    C’est parce que tous vos amis, de gauche comme de la droite centriste ont failli monsieur Giraud. Le dernier président socialiste n’a même pas pu se représenter et cela a créé le “bébé Macron”.. Toutes ces personnes ont abandonné le peuple et ont totalement failli dans leurs politiques . Ils n’ont que ce qu’ils méritent et sans être extrémiste, j’espère sincèrement un vrai cataclysme en 2022. Mais un vrai! Cela en fera réfléchir certains (es). D’ici là nous allons avoir droit au refrain habituel et au sacro-saint front républicain. Toutes les personnes bien pensantes appelleront à voter pour Monsieur Macron qui se fout du peuple comme tous les gens de gauche et de droite qui l’ont abandonné depuis longtemps. Tout le monde se ralliera à lui pour sauver sa petite place de député ou autre. Regardez localement déjà l’exemple est si joli…
    Cordialement

  • Gilles Mergy

    Le paysage politique national est très inquiétant. .
    L’ex droite républicaine se rapproche progressivement de la droite ultra ou extrême comme vous l’écrivez. Et les résultats de la primaire LR en témoignent.
    Malgré quelques soutiens résiduels de gauche, c’est Emmanuel Macron qui représente désormais la droite républicaine.
    Enfin, la gauche, ma famille politique, est complètement émiettée et a partiellement perdu sa boussole universaliste et républicaine
    J’espère encore que les différents candidats de gauche sauront trouver la voie d’un rassemblement collectif autour de valeurs sociales, républicaines, laïques et écologiques comme l’a appelé de ses vœux Guillaume Lacroix, président du PRG-Centre Gauche dans la lettre qu’il leur a adressée. Mais le temps presse.
    Gilles Mergy

  • Michel Giraud

    Je peux comprendre votre point de vue M. Lavenoux, mais je ne peux pas l’accepter.
    C’est avec des arguments tels que les vôtres, et la complicité implicite et passive d’une partie de l’extrême gauche, que l’Allemagne a porté Hitler au pouvoir.
    Plus récemment, c’est aussi avec des arguments de type “tous pourris”, confortés par une justice aux ordres (les condamnations du président Lulla ont été depuis annulées !) que Jair Bolsonaro s’est fait élire Président du Brésil. On en mesure tous les jours les conséquences sur l’environnement (intensification de la déforestation) et la santé des brésiliens (qu’on laisse mourir sans action contre le COVID…)

  • Estelle Gireaud

    Tout à fait d’accord avec Cyril Lavenoux ne vous en déplaise M.Giraud, vos idées gauchistes de privilégiés gauche-caviar soixante-huitarde ont fait assez de mal à la France, aux oubliettes et vive Zemmour, c’est le minimum pour notre salut, quant à vos évocations à Hitler c’est complètement déplacé, une belle branlée électorale vous attend, Hidalgo 3%, Jadot 6%, Mélenchenouille 8%…
    Appelez Taubira au secours hahaha…

    Salutations distinguées.

    Estelle

  • Michel Giraud

    Une peu rassuré que même au sein de LR certains, et non des moindres, dénoncent le danger que je souligne dans mon article…
    Lire ici l’article du Monde sur la prise de position du maire de Saint-Etienne qui vient d’être viré de la vice présidence des LR : https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2022/article/2021/12/08/gael-perdriau-ecarte-de-la-vice-presidence-du-parti-lr-denonce-a-nouveau-la-droitisation-de-sa-famille-politique_6105137_6059010.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )