28 mai 2020 | 06:30
Vous etes ici:  / Libre opinion / Programme commun des droits pas des gauches

Programme commun des droits pas des gauches

Depuis de très nombreuses années je boudais l’isoloir, sauf à de rares occasions, je ne me déplaçais plus pour glisser mon bulletin de vote dans l’urne.
Je sais, je connais l’argument:  » Des hommes et des femmes sont morts pour obtenir ce droit, nul ne peut s’abstenir d’aller voter » on me le ressort à chaque élection mais je reste sur ma position abstentionniste.
Pourquoi ? Parce que justement ce fameux Droit de vote pour lequel sont morts de courageux citoyens n’était certainement pas ce qu’il est devenu aujourd’hui.
On ne vote plus pour un programme mais pour virer un indésirable, voter est devenu un geste négatif. Quand un candidat affiche quelques idées, ce qui n’est pas un programme, c’est pour être élu, non pas pour donner corps à ses idées mais bel et bien pour tirer profit, ne serait-ce qu’au titre de son ego, du pouvoir qui lui est conféré.
Les Municipales 2014 à Fontenay en sont la plus récente illustration.
Je me suis rendu aux urnes en mars poussé par l’exaspération j’ai voté contre Laurent Vastel, l’opposition divisée n’apportant aucune garantie, un vote négatif, qui ne fait pas honneur aux péris.
Et là je rejoindrai M Mitouard (que je ne connais pas.)
Mesdames et Messieurs de l’opposition, pondez-nous un vrai, un beau programme d’union dans lequel vous rassemblerez vos projets pour notre ville et sa population, ce ne doit quand même pas être difficile d’atteindre cet objectif si toutes et tous comme vous le dites, n’êtes motivés que pour le bien commun.
Un programme comme justement en ont connus ceux qui sont morts pour ce droit de vote à l’époque où un programme et sa mise en œuvre n’étaient pas de vains mots et où le parjure était déshonneur.
Hardi donc Mesdames et Messieurs, vous devez atteindre ce résultat, ainsi pour le second tour ou le nouveau scrutin je pourrai me rendre aux urnes le front haut et honorer la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie pour nous léguer ce droit qui ne peut être rabaissé à cette triste mascarade que nous ne connaissons que trop.
Si vous n’y parveniez pas ce serait lamentable, je crois que de dépit je n’irai pas voter contre le maire sortant.
Vous aussi pensez à celles et ceux qui ont péri pour obtenir ce droit.
Que la raison vous assiste.
Bernard Guy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )