29 octobre 2020 | 12:50
Vous etes ici:  / Libre opinion / Projet zéro de M. Fredouille : une vieille habitude !

Projet zéro de M. Fredouille : une vieille habitude !

M. Fredouille nous propose un projet « zéro » pour le fond de la place de Gaulle après la 1ère réunion publique de concertation (comprendre zéro construction de fond de place).

Une vieille habitude ! Fontenay était au régime « projet zéro » dans tous les domaines pendant 15 ans : espaces publics, équipements sportifs, écoles, Blagis… En réalité, le projet zéro est une justification, voire une théorisation de l’immobilisme obsessionnel de l’équipe « Buchet-Fredouille » depuis le début des années 2000.
Ici M. Fredouille ne manque pas de malice, car ne pas construire en fond de place, c’est laisser le pignon borgne de Saint-Prix occuper l’espace, c’est ne pas créer de commerces, d’espace fermé, et accessoirement ne pas créer de places de parking. C’est donc avoir le choix entre laisser les voitures sur le parvis du château La Boissière, et renoncer à la rue piétonne pour retrouver le nombre de places de parking extérieur nécessaire à la survie économique. Cela revient à refuser la création d’un espace convivial, neuf et moderne pour les Fontenaisiens.
Finalement, on reviendrait aux bonnes vieilles recettes : un coup de peinture cache misère et aucun progrès. Comme d’habitude, on le justifie avec un discours misérabiliste sur le manque d’argent public. Et puisqu’on parle ici d’importantes subventions du département, cela revient à en faire cadeau, comme d’habitude, aux autres villes des Hauts-de-Seine qui ne se feront pas prier pour les utiliser.
Le projet de la place de Gaulle, pour ou contre, mérite mieux que des stratagèmes politiciens. Il mérite mieux qu’une ambition « zéro » pour Fontenay….

Estéban Le Rouzès

8 RÉPONSES

  • Le Collectif des Associations riveraines du RER Robinson(CARRRO) communique:
    Patrick Devedjian (@DevedjianP) a tweeté à 7:48 AM le mercredi, oct. 25, 2017 :
    « Au moins un incident par jour sur le RERB. Les usagers n’en peuvent plus. La circulation auto est bloquée, on densifie encore plus: Folie! »
    Marcelle Vernet

  • Françoise Létang

    Entre le zéro changement et les projets proposés, peut-être y a-t-il une marge (dans le cas présent, ce n’est pas un fossé, c’est un océan)

    Je comprends le sens de votre article mais je ne le trouve pas objectif.

    Tout d’abord, un rappel :
    – Dès l’arrivée de la nouvelle équipe à la Mairie, destruction du Mag déjà prêt. Pourquoi ne pas simplement avoir rajouté un édito plutôt que de gaspiller tout cet argent ?
    – Remettre à plus tard la peinture dans une école pour débuter par la peinture des bureaux des élus à la Maire.
    Quel message !
    Voilà pour 2 simples exemples du début de mandature qui me choquent. Je ne vais pas continuer ma liste.
    Le fossé, l’océan, il est dans les choix, dans les priorités mais aussi dans la façon de faire.

    En ce qui concerne «les subventions», une précision : si la place de l’église a été modifiée par la nouvelle équipe c’est bien grâce aux subventions que l’ancienne équipe était allée chercher, pas forcément pour cette place certes mais pour d’autres projets que la nouvelle équipe n’a pas jugés intéressants.
    Je ne comprends donc pas pourquoi vous laissez entendre que l’ancienne équipe ne s’occupait pas d’aller chercher des subventions.

    En ce qui me concerne et c’est là une appréciation très personnelle, j’avais trouvé le projet du marché de l’ancienne mandature particulièrement mal étudié. Avoir un parking sous un marché couvert, dans lequel il est impossible de garer un camion, c’est incompréhensible.
    Mais la place de l’église ce n’est pas mieux :
    – mettre des fleurs 3 semaines avant pour les arracher ensuite?
    – un revêtement au sol qui n’est pas étudié pour la pluie et le froid,
    – des jets d’eau qui fonctionnent même par temps de pluie ?
    – une absence totale d’arbres
    – une place de stationnement handicapé (très bonne idée) devant l’Odyssée ? Il aurait été peut-être plus judicieux de la mettre de l’autre côté aux pieds des quelques commerçants ou d’en mettre une de chaque côté.
    – combien coûte la mise en place d’un emplacement parking minute ? Les installer puis les retirer ??
    – et pour le passage piéton: si vous vous savez où traverser, moi je ne dois pas être douée. Bref !
    pour l’esthétique chacun ses goûts.

    «Le pignon borgne de Saint Prix», ok ce n’est le top, j’avoue, mais des parkings ? Il y en a sous le marché qui ne sont pas occupés sauf le samedi matin ? C’est un peu la même chose que d’installer une vespasienne sur les espaces verts de la Mairie alors qu’il y a un café à 200 m et les toilettes du marché juste à côté.

    Vaste question que la situation économique des commerces dans Fontenay (comme dans beaucoup d’autres Villes), mais il me semble, je me trompe peut-être que ceux qui prêchent le plus pour les commerces ne fréquentent pas ceux de Fontenay. J’y fais la quasi-totalité de mes courses et je ne rencontre pas les personnes qui crient le plus fort pour créer des commerces de proximité. Nous n’avons peut-être pas les mêmes horaires mais je précise que les commerçants ne les connaissent pas ?????

    Ne serait-il pas possible d’arrêter les incessantes critiques ex-majorité/nouvelle majorité, de dépasser un peu les erreurs faites et de «penser positif pour les Fontenaisiens» ceux qui fréquentent les commerces de proximité, ceux qui fréquentent la rue Boucicaut, ceux qui aiment Fontenay, qui aiment vivre dans cette Ville.

    Si vous voulez transformer Fontenay en un Plessis bis (les projets présentés) ne serait-il pas plus simple d’aller y habiter ?

  • Merci Marcelle pour nous avoir re-router le tweet de M. Devedjian. Pour une fois, je suis tout à fait en accord avec notre Président du Conseil Départemental des Hauts de seine…
    Nos Maires “reconstructeurs” sont effectivement fous ! Fous de participer activement aux directives du SDRIF sans avoir la moindre hésitation sur les conséquences inévitables de la densification à laquelle ils participent en mettant en place et en faisant voter à leur conseils municipaux des règles d’urbanisme qui permettent d’empiler les gens sur 4, 5 étages et plus et de les tasser sur des parcelles à diviser.
    Nous sommes nombreux à avoir émis des réserves sur la planification de 1500 logements supplémentaires à l’Horizon 2030 sur la commune de FAR, lors de l’enquête publique sur le PLU.
    Le Commissaire Enquêteur n’a pas cru utile d’en faire état alors que c’est l’enjeu essentiel des conséquences de notre PLU applicable depuis le 07/04/17.

    Par mes propos, il n’est aucunement question de proposer de ne rien faire sur le fond de la place du Général de Gaulle (et autour du carrefour de la Cavée), Monsieur Estéban Le Rouzès.
    Mais pensez-vous vraiment raisonnable d’élaborer (sans concertation des Fontenaisiens sur ce point) un bâtiment de 49 appartements sur 5 étages en fond de la place du Général de Gaulle pour la redynamiser ?
    Personnellement, je suis convaincu que d’autres propositions plus harmonieuses et plus pertinentes sont envisageables pour atteindre cette même louable finalité.
    Prenons simplement un peu plus de temps pour y réfléchir sereinement tous ensemble et éviter ainsi que la précipitation avec laquelle Laurent Vastel veut recueillir nos avis sur le projet d’aménagement de la place (et non sur la construction de ce bâtiment) participe à la folie dénoncée (enfin) par Monsieur DEVEDJIAN.

  • Tout l’intérêt d’un blog citoyen est de favoriser la libre expression et les débats sereins. Qu’un défenseur de l’action de la municipalité s’exprime est très positif. Je tiens donc à saluer l’article d’Esteban de Rouzes. Sur le fond, je ne partage pas son analyse des mandatures précédentes qu’il présente de manière caricaturale. Sous les mandats de Pascal Buchet, ont été réalisés une médiathèque, une cuisine centrale, une reconstruction de marché, la rénovation complète des réseaux souterrains, des équipements sportifs. On peut en revanche regretter le non aménagement de la Cavée mais qui était dans les tuyaux. Sous Laurent Vastel, à part la place de l’église, quelques travaux dans les écoles et enfin un début de travaux sur la voirie, pas grand chose de concret n’a été fait. En revanche, des projets pharaoniques, il en sort du chapeau tous les jours. Au bout de trois ans 1/2, le maire ne peut plus se cacher derrière l’héritage. Il devra assumer son bilan, ses décisions unilatérales comme celle consistant à retirer partiellement ses délégations à un adjoint, à créer un nouveau poste d’adjoint au détriment du budget de la ville, à s’octroyer une protection fonctionnelle pour attaquer un blog citoyen…
    Gilles Mergy
    Conseiller municipal

  • Monsieur Le Rouzés, vous écrivez que Fontenay est au régime projet 0 depuis 15 ans. Écrivez vous cela sérieusement ? Ou peut être n’habitez vous pas à Fontenay?
    Le marché, la médiathèque, le nouveau Conservatoire de la musique et de la danse, c’est projet 0 depuis 15 ans?
    Donnez un avis, critiquez une réalisation, exprimez une opposition, ce sera intéressant on pourra en débattre mais écrire une telle énormité c’est simplement ridicule. Et c’est une énormité tellement grossière, parce que ces réalisations on les voit, que ça vous déconsidère totalement. A quoi ça sert?

  • Monsieur Mergy, je vous trouve tout aussi caricatural que Monsieur Le Rozés: vous ne parlez que de la place de l’eglise. Mais vous passez sous silence (volontairement?) la modernisation tant attendue des poubelles municipales (1/3 déjà fait en 3 ans 1/2), la peinture des bureaux de la mairie ( fait dès l’arrivée de la nouvelle équipe) , le nouvel emblème de la ville unanimement réclamé par les Fontenaisiens, les 2 vespasiennes qui font la fierté de notre ville et le nouvel escalier en face du centre de santé . Si vous omettez tous ces marqueurs forts de l’équipe municipale, vous ne traduisez pas la dynamique de l’equipe actuelle sous tendue par les propos de monsieur Le Rozés.

  • Mr Croland oublie (volontairement lui aussi ?) de mentionner que, si les vespasiennes font d’ores et déjà la fierté de notre ville, elles seront à l’avenir également la source, presque naturelle en somme, de nos futures économies d’impôts locaux en raison des sommes colossales récoltées du fait leur usage intensif. Grâce aux vespasiennes, Fontenay ne sera bientôt plus dans le besoin.

  • Un mea culpa et une mauvaise nouvelle. J’espère ne pas avoir à passer sous les fourches Caudines de la justice pour diffamation comme suite à mon précédent commentaire. Passant ce soir devant la vespasienne de la rué Boucicaut, je me suis aperçu que ce n’etait pas une omission coupable de Mr Croland mais une erreur de ma part : les vespasiennes semblent gratuites. Veuillez, mr Croland accepter mes excuses pour mes insinuations déplacées. Corolairement, alors que j’imaginais qu’en plus de faire la fierté de Fontenay, les vespasiennes en feraient la fortune – et ainsi, conduiraient à une baisse de nos impôts locaux après tant de hausses – je suis au regret de devoir affirmer que nous aurons à nous contenter de la seule fierté. Puisse la véritable comptabilité des effets des baisses de dotation de l’État un jour être prise en compte afin que les impôts indûment augmentés retrouvent un niveau justifié(ce qui normalement est une nécessité légale).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )