23 août 2019 | 20:20
Vous etes ici:  / Libre opinion / Question au Député Jean Louis Bourlanges sur le vote du traité CETA

Question au Député Jean Louis Bourlanges sur le vote du traité CETA

Monsieur le Député Jean Louis Bourlanges,

Le 17 juillet à l’assemblée nationale vous avez voté « pour » le traité CETA.

Cet accord apparaît à beaucoup:

Inéquitable puisqu’il autorise des échanges sur la base de normes différentes, plus sévères pour l’Europe que pour le Canada.

Inutile car les principaux produits visés sont excédentaires dans chaque pays.

Incompatible avec l’urgence écologique  puisque à l’inverse des circuits courts qu’il faut absolument privilégier, il sera avec ce traité inutilement transporté sur de très longues distances des produits qui existent en quantité suffisante dans chaque pays.

Avant d’approuver ce traité qui fait l’objet de nombreuses controverses en France mais aussi dans d’autres pays Européens, avez vous pris le temps de vérifier qu’une majorité des citoyens que vous représentez, partageait votre avis?

Par ailleurs pourriez vous commenter à ces mêmes habitants de votre circonscription les motifs qui vous ont amené à vous désolidariser des autres députés, certes minoritaires mais appartenant comme vous à la majorité présidentielle , qui se sont abstenus ou même ont voté « contre » au motif des risques sanitaires et environnementaux qu’il fait courir?

Il serait intéressant que sur un sujet d’une telle importance notre député puisse nous informer de la position qu’il a prise en notre nom.

Je vous remercie donc, Monsieur le Député,  de bien vouloir nous éclairer sur ces deux points et je me permettrai, si vous l’acceptez, de publier votre réponse dans le blog Osez Fontenay que je co-anime, blog fontenaisien de dialogue, indépendant et ouvert à tous.

Respectueusement,

Daniel Marteau

danielmateau@yahoo.fr

2 RÉPONSES

  • Sophie Faitrop-Cauden

    Pour mémoire, « Le député est le représentant de la Nation tout entière. Ainsi, à l’Assemblée nationale et dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l’intérêt général et non pas au nom d’un parti politique, d’un groupe d’intérêt ou d’une région et il n’a pas de mandat impératif.
    Son travail s’exerce à la fois à l’Assemblée et dans sa circonscription. Dans sa circonscription, le député est à l’écoute de ses concitoyens qu’il peut recevoir et également visiter. Il se fait l’écho de leurs préoccupations à l’Assemblée pour critiquer et faire progresser la législation et améliorer son application. »
    Je relève dans cette définition :
    – Il agit au nom de l’intérêt général …..
    – Le député est à ‘écoute de ses concitoyens …..
    – Il se fait l’écho de leurs préoccupations ….
    J’ai beau chercher des exemples concrets de ce qui précède, je ne trouve pas !.
    Alors j’espère Monsieur Marteau que Monsieur Bourlanges vous remerciera de lui ouvrir les pages du blog, lui permettant ainsi d’exercer sa mission en communiquant enfin avec ses concitoyens.

  • Bonjour,
    Merci de cet article et de son commentaire. Ils sont clairs, non polémiques et rappellent l’essentiel des missions de ceux qui sont censés nous représenter. Voilà une information comme on aimerait en avoir souvent, enfin non pas en tant que rappel à nos députés de leur mission mais comme argumentation d’une position.
    Merci encore à ce blog de permettre et favoriser cela !
    Bon été
    Michèle Vidal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )