18 juin 2018 | 21:18
Vous etes ici:  / Libre opinion / Question aux Fontenaisiens auteurs du projet alternatif pour la place de Gaulle

Question aux Fontenaisiens auteurs du projet alternatif pour la place de Gaulle

Lors du dernier Conseil Municipal, L. Vastel a indiqué que les  Fontenaisiens auteurs du projet alternatif de la place de Gaulle n’étaient en fait qu’un petit groupe d’une dizaine de personnes  qui depuis 20 ans agissent par intérêt personnel.

Si Monsieur le Maire déclare cela, personne ne peut pas imaginer que ce ne soit pas vrai. 

Et comme il le répète en permanence dans toutes les réunions ou entretiens, assurément c’est la vérité.

Alors, mesdames Lours-Gatabin et Ziegler, messieurs Beckers, Delahaye, Levifve, Marteau, Rondelez, Thill, Welter, dans un esprit de transparence et pour le bien de tous les Fontenaisiens, voulez vous bien dévoiler enfin les intérêts personnels qui vous animent ? 

Toucheriez vous de l’argent des promoteurs qui construiraient le bâtiment ? Seriez vous liés aux distributeurs de films qui seraient programmés ? L’un d’entre vous serait-il  parent de la ministre de la culture ? Seriez vous financés par les marchands d’eskimo ou de pop-corn ? 

Les Fontenaisiens ont peur ! Les Fontenaisiens veulent savoir. 

Allez, courage, avouez ! Et vite, car cette incertitude devient insupportable.

Jean Guy Croland 

5 RÉPONSES

  • Question pertinente posée avec le sens de l’humour qui vous caractérise !
    Le suspens est insoutenable 😉

  • Monsieur Croland, vous avez raison de nous poser ces questions cruciales et je vais en ce qui me concerne tout vous dévoiler. Mais je vous remercie de garder mes propos secrets car on ne sait jamais, une procédure judiciaire pour diffamation pourrait une nouvelle fois mettre à mal les administrateurs de ce Blog !!!!!

    La venue du marchand de saucisses et du marchand d’espadrilles au rez de chaussée de l’immeuble stalino versaillais qui sera construit à proximité du conservatoire de la musique et de la danse, une fois le permis de construire purgé de tous recours, dont la seule finalité est de redynamiser cette partie de la place du Général de Gaulle comme nous l’annonce avec fierté l’adjoint au Maire chargé du commerce, ne procure aucun fourmillement d’enthousiasme dans mon corps, mon cœur et ma tête.

    Alors que les spectacles divers et variés montés chaque année dans la « magnifique » et grande salle du théâtre des Sources sont de très bonne et pour certains d’entre eux d’exceptionnelle qualité, les conditions dans lesquelles ils peuvent être montés par les troupes de comédiens et appréciés par le public, m’emplissent très souvent et depuis de nombreuses années de regrets et de déception :
    – Mon corps (encore lui) sautille parfois lorsqu’un spectateur assis plusieurs sièges plus loin de moi se met à trembler d’une jambe.
    – Mon attention est très souvent perturbée par la cloche de l’église qui sonne neuf puis dix coups ou/et par une ambulance qui file à toute allure avec klaxon de détresse en action sur l’avenue Dolivet, alors que le comédien fait tout ce qu’il peut pour nous entrainer dans son imaginaire.
    – Mes oreilles n’entendent pas correctement ce qui se dit sur la scène quand je me retrouve assis sous le balcon, les quelques fois où le public est un peu plus nombreux que pour la majorité des spectacles qui y sont donnés.
    – Mes yeux ont quasiment jamais la possibilité de voir l’intégralité de la scène, à l’exception des places de côté. La tête qui est devant moi forme un écran visuel d’autant plus important que la pente de la salle est très faible et que les sièges ne sont pas décalés entre deux rangées.
    – Certains spectacles de qualité et d’un prix d’achat compatible avec la trésorerie du Théâtre ne peuvent pas être programmés du fait de l’étroitesse de l’arrière scène. Pour les voir, il ne me reste donc plus qu’à prendre ma voiture ou le RER.
    – Mes échanges conviviaux avec d’autres spectateurs à la fin des représentations sont quasiment impossible dans cet espace d’accueil trop petit qui se prolonge à l’extérieur par 3 marches sur l’une des avenues transversales de la commune.
    – Mon estomac me réclame parfois autre chose qu’une quiche salade à partager avec des amis après un spectacle et je ne peux me résigner qu’à rentrer chez moi.
    – Certains de mes amis-spectateurs qui habitent en périphérie de Fontenay aux roses et dans les autres communes préfèrent aller se distraire dans d’autres salles à proximité desquelles existent un parking et des transports en communs.
    – etc.

    Face à ce triste mais véridique constat, je m’égare à imaginer ce que pourrait être une place dynamisée par un lieu culturel multifonctionnel de qualité et à partager cette idée avec d’autres pour qu’elle devienne réalité.

    A tout bien réfléchir, l’intérêt personnel qui m’anime sur les projets à Fontenay-aux-roses depuis plus de vingt ans au sein de plusieurs associations et du petit groupe d’une dizaine de personnes auteurs du projet alternatif pour la place du Général de Gaulle se résume simplement à rechercher à donner à mon corps, mon cœur et ma tête la possibilité de ressentir une réelle frénésie enthousiasmante en proposant des idées respectueuses de mon cadre de vie afin de les partager dans un même instant avec tous les habitants de ma commune.

    Monsieur Croland, j’espère très sincèrement que vous conviendrez que j’ai fait preuve de beaucoup de courage en vous avouant mon intérêt très personnel qui se cache derrière ma contribution à ce projet alternatif.

  • Merci Mr Croland pour votre question toujours avec cette touche d’humour fort agréable.

    En ce qui me concerne, me faire attaquer en réunion publique et maintenant semble-t-il en conseil municipal (?), ne me fait pas rire du tout. Mais à y réfléchir, je trouve que c’est un aveu de faiblesse de la part de notre maire. En effet, que penser d’un projet qu’on ne peut défendre qu’en caricaturant les contre-propositions et en attaquant leurs porteurs sans jamais entrer dans un vrai débat. En effet, où les Fontenaisiens peuvent-ils trouver un argumentaire qui présente les avantages apportés par la construction d’un immeuble au fond de la place du Gal de Gaulle et la rénovation du théâtre à son emplacement actuel ?

    Les citoyens qui portent un projet alternatif ont montré dans le détail les tenants et les aboutissants de leur projet. Ils ont présenté les avantages qu’ils y voyaient et l’opportunité d’un tel projet alternatif pour la ville. Tout cela à fait l’objet d’une réunion publique, d’une vidéo et de nombreux texte notamment dans ce blog.

    De l’autre, côté que nous dit-on quand on pose des questions ? Que l’immeuble va fermer la place et créer de l’animation commerciale, le tout pour pas cher…Le théâtre sera rénové sur place moyennant un coût jamais évoqué et une période de fermeture dont les conséquences et leur palliatifs n’ont pas à être discutés.
    Circulez, il n’y a rien à voir et ceux qui vous présentent autre chose défendent des intérêts personnels…

    Donnons plus de détails sur mon cas particulier.
    Je suis président de l’association CIVIFAR, membre du comité d’habitant Ormeaux Renard, depuis peu membre de l’association FARàvélo car je me déplace souvent à vélo. J’ai participé à des dizaines (des centaines?) de réunions dans Fontenay-aux-Roses sur de multiples sujets parfois jusque tard le soir. J’ai organisé moi-même avec l’aide de bénévoles de l’association CIVIFAR de multiples réunions sur des thèmes aussi divers que la démocratie participative, la sécurité, la diffusion de l’information, les modes de consommation, les rythmes scolaires, … J’ai participé à tous les ateliers de concertation sur la place du Gal de Gaulle et à de multiples réunions publiques organisées par la mairie.
    Tout cela, je le fais depuis plus de 15 ans gratuitement. Et pourquoi je fais tout ça ? Parce que j’aime cette ville et ses habitants. Et que dit le maire de mon implication pour Fontenay-aux-Roses depuis toutes ces années ?

    Il dit que je défends des intérêts personnels. Je suis écœuré.

  • Belle question !!!
    Merci Antoine et Bernard pour vos commentaires, et dommage que malgré sa lecture attentive, le Maire ne réponde pas sur ce blog, J’aurais aimé lire son commentaire à vos propos, drôle et pertinent pour l’un, triste et émouvant pour l’autre (tout mon soutien pour ton action Antoine).
    Oui j’assume mon intérêt personnel à ne pas voir le coeur de Fontenay se transformer en centre commercial en plein air, je revendique de n’être pas qu’une carte bleue sur pattes.
    Je revendique un centre ville fédérateur, accessible à tous. Je revendique le droit de continuer à acheter mes saucisses au marché, et pas dans une nouvelle charcuterie. A choisir, je préfère acheter mes espadrilles sur internet et pouvoir profiter d’un cinéma ou théâtre agréable, qui me permet de flâner en sortant, discuter avec d’autres. Voir mes films sur internet et discuter en sortant du magasin d’espadrilles, je ne comprends pas bien le concept.
    Dépenser pour rénover le cinéma théâtre à son emplacement actuel est pour moi une erreur urbaine, figeant notre ville pour les 50 ans à venir. Je veux bien réfléchir pour dans 50 ans mais pour le coup, je vous le promets, ce n’est plus du tout dans mon intérêt personnel. Je vis aujourd’hui à Fontenay, et c’est aujourd’hui que j’ai intérêt à y faire entendre ma voix, comme chacun d’entre nous.
    Bonjour chez vous !

  • J’ai assisté au Conseil Municipal du 28 mai 2018 et constaté une ambiance déplorable.
    Sur les délibérations relatives à l’urbanisme, qui engagent la ville pour des décennies, la parole de l’opposition est coupée et méprisée, des soupirs de lassitude voire d’agacement s’échappent de la majorité lorsque certains élus de l’opposition proposent des amendements.
    Et dès que le sujet de l’urbanisme, particulièrement sur la place du Général de Gaulle, est abordé, notre « petit groupe » est une nouvelle fois accusé d’agir par intérêt personnel.

    Intérêt personnel, oui j’avoue qu’il y a environ 30 ans, j’ai fait le choix de vivre à Fontenay-aux-roses attirée par son ambiance village et la mixité équilibrée de sa population (à la différence de communes avoisinantes).

    Intérêt personnel à m’impliquer dans la vie de la ville et son tissu associatif :
    – association de quartier (La Boissière) pour préserver la qualité du patrimoine bâti tout en militant pour que la ville évolue raisonnablement et dans le respect de ses habitants,
    – association culturelle (Les Amis du Théâtre des Sources et du Cinéma Le Scarron) pour défendre le théâtre public et soutenir le passage du cinéma au classement « art et essai »,
    – association citoyenne (CIVIFAR) pour réfléchir et proposer des actions sur la vie de la commune,
    – association de développement durable (AMAP La Farigoule) pour soutenir l’agriculture de proximité, offrir une alimentation bio dans une démarche d’engagement et de convivialité,

    Si je fais partie de ce « petit groupe », c’est dans la continuité de mon engagement dans les associations de Fontenay-aux-roses.

    Voilà mes aveux, Monsieur Croland !!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )