29 mai 2024 | 23:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Se doter d’installations sportives en adéquation avec le potentiel sportif des Fontenaisiens

Se doter d’installations sportives en adéquation avec le potentiel sportif des Fontenaisiens

Dans un récent article dans le lien figure ci dessous : 

Les jeunes talents sportifs reviennent à Fontenay-aux-Roses

nous avons évoqué les nombreux talents sportifs de notre ville.

Pour leur permettre d’éclore mais au-delà pour permettre à tous les Fontenaisiens de pratiquer le sport de leurs choix dans de bonnes conditions, il est essentiel d’établir un schéma directeur de nos équipements sportifs et de veiller à leur amélioration étalée dans le temps.

Actuellement, la ville ne dispose plus que de 4 gymnases (celui des Ormeaux qui appartient au collège n’accueille plus les entrainements sportifs des équipes de l’ASF). Celui réalisé au Panorama est une structure métallique, passoire thermique, sensée être provisoire. Cela  ne correspond plus quantitativement à nos besoins. Qualitativement, si le gymnase du Parc a été refait à neuf, les autres gymnases (La Roue et Pervenches) doivent être réhabilités. Le gymnase polyvalent Jean Fournier avait bénéficié d’une rénovation importante et d’un agrandissement sous les mandats de l’équipe précédente de Laurent Vastel. La question du devenir de la halle sensée être provisoire du Panorama devra être examinée dans le cadre du projet de rénovation du stade du Panorama (cf supra).

Concernant les terrains de football, nous sommes en déficit au regard de la progression des adhésions à l’ASF Football et du niveau de nos équipes A et B qui progresse à vitesse grand V. Ni le terrain synthétique des Blagis, ni celui de la Coulée Verte ne sont aux normes pour accueillir des matches officiels. Ce sont des terrains de proximité créés afin d’accueillir du foot loisir. Celui de la coulée verte pourtant bien situé dans la ville ne permet pas non plus en raison de sa taille trop réduite d’accueillir les entrainements des équipes de l’ASF dans de bonnes conditions, excepté les plus jeunes.  Au Panorama l’ex terrain d’honneur est toujours à l’abandon et seul le terrain synthétique est utilisable.

Concernant le rugby, le terrain est de bonne qualité et les vestiaires qui ont coûté un prix d’or font déjà face à des infiltrations car les malfaçons du chantier n’ont pas été mises en exergue par l’équipe municipale. L’offre répond néanmoins aux besoins de la section rugby.

Sur les autres sports collectifs, les possibilités d’entrainement ou de pratique à l’extérieur se sont réduites comme peau de chagrin. Le terrain de basket des Blagis a été démoli sans que l’on sache l’intérêt de le faire si tôt alors que le projet de rénovation du quartier est à l’arrêt. Le terrain de hand du Panorama est inutilisable…

Concernant le tennis, malgré deux terrains refaits en 2018, les équipements du site de l’avenue du Général Leclerc sont plutôt vétustes et seuls deux courts de tennis bénéficient d’une bulle couverte pendant la saison hivernale pour environ 600 adhérents. Une nouvelle bulle sur deux terrains prévue en 2015 a été pour l’instant abandonnée. Au Panorama, le projet de cuisine centrale géante (qui semble avoir du plomb dans l’aile) conduirait à la destruction des deux courts couverts alors qu’il faudrait au contraire les rénover comme cela était inscrit au budget 2014. Seuls l’école de tennis et les cours adultes s’y entraînent par défaut. Les autres adhérents n’y vont plus faute d’entretien.

Sur le tennis de table et le squash, les équipements du Panorama sont plutôt de bonne qualité.

Sur le skate, l’équipement est en cours de rénovation comme nous l’avions proposé. Nous nous en réjouissons même si nous regrettons la dérive des coûts de 70 K€ sur le projet.

Enfin, sur le projet de rénovation du stade du Panorama annoncé en grande  pompe dans le projet électoral de L. Vastel, il est complètement à l’arrêt. Le coût du projet tel qu’imaginé par le Maire  (translation et rotation de tous les équipements sportifs) est exorbitant. La répartition des compétences entre la ville et Vallée Sud Grand Paris est incompréhensible. Rappelons que ce projet était sensé être inauguré avec les JO de Paris l’été prochain…

Il faut en revenir aux fondamentaux sur ce projet en rappelant les équipements nécessaires pour conforter ce site sportif majeur de notre ville: 

  • Deux terrains de football aux normes dont un avec des tribunes et une piste d’athlétisme
  • Un gymnase en « dur »
  • Un espace multisport extérieur (basket/hand…)
  • Trois courts de tennis dont deux couverts
  • Une halle multiport

C’est dans cet esprit que la rénovation du site et la consolidation des sols doivent être pensées et mises en œuvre.

Mener une politique sportive de qualité dans une commune comme la nôtre nécessite une action globale sur :

  • les conditions d’inscription aux sections notamment pour les personnes les plus fragiles financièrement (le chèque sport actuellement existant est une bonne initiative)
  • le soutien financier et logistique à l’ASF et aux sections sportives et l’aide à la recherche de bénévoles et d’entraineurs
  • les dispositifs de sensibilisation et de reprise sportive (comme le dispositif sport ville santé qu’il faudrait dynamiser sur Fontenay-aux-Roses-
  • une vision pluriannuelle des équipements sportifs nécessaires et des travaux à y réaliser.

Nous ferons des propositions encore plus concrètes dans les mois qui viennent.

Lamine Dia et Gilles Mergy

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )