29 mai 2024 | 22:43
Vous etes ici:  / Libre opinion / Encore une opération de promotion de la majorité municipale aux frais du contribuable

Encore une opération de promotion de la majorité municipale aux frais du contribuable

Après les cafés citoyens baptisés “Cafés du Maire” par les fidèles du maire, la majorité municipale vient de lancer les  “Apéros de la majorité” avec des  Fontenaisiens triés sur le volet… mais toujours aux frais du contribuable.

Cette privatisation des moyens municipaux au service d’une action de promotion politique de la majorité municipale est quelque peu surprenante.

Elle est d’autant plus surprenante que le Maire dispose normalement d’une association de promotion politique baptisée « Fontenay Demain » à laquelle les maires adjoints et conseillers municipaux de la majorité devaient verser une partie de leur indemnité d’élu.

Cette association serait-elle désormais boudée par les élus de la majorité ?

En tout état de cause, le futur référent déontologue dont la désignation est imposée à compter du 1er juin 2023 par la loi  n°2022-217 du 21 février 2022 et le décret n°2033-1520 du 6 décembre et dont on espère la désignation lors du prochain conseil municipal de Fontenay-aux-Roses aura de quoi s’occuper…

Gilles Mergy

2 RÉPONSES

  • Stein van Oosteren

    Merci pour l’information. Personne ne doute de l’objectif électoral de ce rdv : se faire réélire en 2026, mais je peux imaginer qu’un.e maire a le droit d’inviter des citoyens pour parler de l’avenir de leur ville. Mais y a-t-il formellement violation d’une règle, et le cas échéant, laquelle ?

  • Il n’y a priori pas d’illégalité manifeste à organiser des apéros avec des Fontenaisiens même triés sur le volet.
    Il s’agit en revanche d’un mélange de genres choquant entre ce qui relève de l’action publique qui peut passer par des temps d’échange avec les habitants et ce qui relève d’une action de promotion politique de la majorité municipale auprès de soutiens potentiels. Ces actions de promotion doivent être financées sur les deniers propres des élus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )