4 décembre 2020 | 15:13
Vous etes ici:  / Libre opinion / Témoignage : les Fontenaisiens veulent du vélo dans leur ville !

Témoignage : les Fontenaisiens veulent du vélo dans leur ville !

J’avoue que j’appréhendais cette rencontre avec les Fontenaisiens samedi dernier devant le marché.

FARàVélo s’était installé devant le marché pour demander à leurs concitoyens la question suivante : « le vélo vous intéresse-t-il ? » Nous voulions motiver les Fontenaisiens de donner leur avis ici (https://www.parlons-velo.fr/): trouvez-vous que l’on peut faire du vélo en sécurité à FAR ?

Parlons Vélo | Baromètre des villes cyclableswww.parlons-velo.frVotre ville est-elle faite pour le vélo ? Répondez à l’enquête Baromètre des villes cyclables !

Je craignais un certain désintérêt pour la question du vélo. Je m’étais sérieusement préparé à être traité de fou. De fou furieux même. Mon appréhension était fondée : une étude récente montre que les Fontenaisiens ont un « taux d’équipement en voiture des ménages élevé »  (https://www.fontenay-aux-roses.fr/190/voirie-et-travaux.htm).

A mon grand plaisir les personnes que nous avons rencontrées ont exprimé au contraire un réel intérêt pour le vélo.

Une dame retraitée m’a dit : « je fais beaucoup de vélo monsieur, mais chez moi en Bretagne. Pas ici car j’ai peur ici ». Elle veut faire du vélo, mais une peur l’en empêche. En discutant, nous sommes arrivés à la conclusion que cette peur était le résultat du fait qu’il n’y a quasiment pas de pistes cyclables à FAR. Certaines ont même été supprimées car jugées trop dangereuses (la piste en contre-sens dans la rue Robert Marchand).

Il faut le dire: le vélo souffre encore de l’image d’une activité de loisir qui doit se pratiquer sur la Coulée Verte mais qui est dangereuse ailleurs. Pour la majorité, le vélo n’est pas encore considéré comme une alternative sérieuse à la voiture. Alors que le vélo est incontestablement le moyen de déplacement le plus économique et rapide en milieu urbain.

Donc pourquoi ne pas profiter de la rénovation de nos routes pour mettre en place systématiquement des pistes cyclables ? Surtout que c’est même obligatoire ? (Lisez :http://oosterenvan.blogspot.fr/2017/10/les-fontenaisiens-veulent-du-velo.html).

Promouvoir le vélo, c’est comme promouvoir la respiration, l’activité physique, la rencontre humaine, la ville vivable. C’est souhaiter aux gens de se rendre à leur travail à Montparnasse en 20 minutes chrono, sans stress, sans bouchon, sans facture d’essence, de contrôle technique et de parking. C’est tellement positif, personne ne peut être contre ça. Même pas les taxis : car chaque trajet en voiture remplacé par un trajet à vélo leur rend la vie plus facile.

Si cette « vélorution » à FAR vous intéresse, participez à notre balade à Jouy-en-Josas (78) le dimanche 22 octobre. Départ à 10 heures devant la Médiathèque. Renseignements : faravelo@outlook.fr.

Stein van Oosteren

 

 

 

5 RÉPONSES

  • Dommage car cela ne se reflète pas dans le choix des habitants pour la rue des Pierrelais qui ont choisi à 70% un réaménagement sans piste cyclable

  • La proposition d’une piste à double sens sur quelques dizaines de mètres sans suite et ayant pour conséquence l’abattage de nombreux arbres ne va pas dans le bon sens, cela va même à l’encontre de la valeur écologique du vélo.

  • Comme Monika Miller, je regrette que la création d’une piste cyclable pour rejoindre le carrefour des Mouilleboeufs génère la suppression de nombreux arbres (je m’étais déjà exprimée sur le sujet). Il m’a été répondu qu’ils seront remplacés mais évidemment par de petits sujets. Sans compter les frais pour remettre en état une route déjà réaménagée il y a peu. Vélos contre arbres : l’écologie est-elle gagnante ?

  • Et puis vous faites l’impasse sur un état de fait auquel vous ne pourrez jamais rien, FAR et tout en côte avec des dénivelées importantes.
    Prenez un vélo et remontez de la gare de FAR jusqu’à la mairie. Vous verrez.
    Je l’ai fait pendant quinze années depuis LAKANAL jusqu’à la rue LA BOISSIERE, j’étais jeune.Maintenant et depuis vingt ans cela m’est impossible.
    Cessez donc d’enfoncer des portes ouvertes et de vous vautrer dans la critique systématique, vous y gagnerez en crédibilité.

  • Le vélo n’est certes pas un moyen de transport de tout repos pour les villes à fort dénivelé comme la nôtre, mais cela suffit-il à le discréditer?
    A chacun sa mesure!
    Si le sportif peut parcourir de longs trajets sans s’effrayer des côtes, le cycliste plus amateur peut se contenter de distances courtes pour les nombreux petits déplacements au quotidien, et pour cela le vélo est idéal!
    Si toutes les personnes qui prennent leur auto pour effectuer des trajets de moins de 3km les faisaient en vélo, quel bénéfice ce serait pour tout le monde : moins de circulation, moins de pollution, moins de bruit!
    Fini le sport dans les salles de gym, vive la liberté en plein air!
    Cela est très crédible!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )