18 novembre 2018 | 04:06
Vous etes ici:  / Libre opinion / Une victoire nette qu’il convient d’analyser avec objectivité.

Une victoire nette qu’il convient d’analyser avec objectivité.

Malgré la belle campagne de J. SEGRE et de son co listier, L. VASTEL remporte une nette victoire à Fontenay aux Roses et dans le canton.

Conformément aux usages républicains, il convient tout d’abord de le féliciter pour sa victoire. Il convient aussi de se garder de toute lecture manichéenne de ce scrutin.

Pour ma part, je n’affirmerai pas que cette victoire illustre la porosité entre le FN et la Droite républicaine car L. VASTEL n’a pas axé sa campagne sur des thèmes extrémistes. En revanche, dépités par le résultat du premier tour, M. VASTEL et son équipe ont fait une campagne de deuxième tour particulièrement agressive en utilisant tous les moyens à leur disposition. C’est très regrettable. En tout état de cause, la droite à Fontenay aux Roses ne doit pas croire que cette victoire constitue un plébiscite de l’action de L. VASTEL. Le score du premier tour (41,19%)  reflète mieux le réel niveau d’adhésion des Fontenaisiens.

L. VASTEL va devoir maintenant démontrer qu’au delà de ses promesses de campagne et d’orientations budgétaires aussi ambitieuses que financièrement non crédibles, il est capable de mettre en œuvre un projet pour la ville et ses habitants. Pour le moment, ce projet reste virtuel.

A gauche, il faut maintenant s’atteler à la reconquête. Cela repose d’une part sur une grande vigilance vis à vis des initiatives futures de L. VASTEL et de son équipe pour soutenir celles qui vont dans le sens de l’intérêt général et combattre les autres. Cela repose surtout sur l’élaboration d’un projet alternatif. Il devra s’appuyer sur le bon bilan de P. BUCHET et de ses équipes sans être pour autant le décalque de ce qui a été fait jusqu’en 2014. En effet, l’évolution des attentes des Fontenaisiens, le sentiment d’abandon d’une partie d’entre eux et les contraintes financières imposées par les gouvernements successifs aux collectivités locales imposent d’être encore plus innovants, solidaires, et rigoureux.

Gilles MERGY
Conseiller municipal
Ancien Maire adjoint

2 RÉPONSES

  • Nul besoin de faire campagne sur des thèmes extrémistes pour amener les électeurs du FN à voter UMP. Envoyer son second couteau discuter avec le FN à l’issue du 1er tour est un moyen moins dérangeant : on n’écrit rien, on cause.
    Je suis très heureuse de pouvoir affirmer ici que ma myopie n’a pas évolué : c’est bien l’adjoint au devoir de mémoire de L. Vastel qui discutait avec le candidat FN. Non, parce qu’après qu’il soit venu me dire que ce n’était pas lui, j’ai cru que j’étais devenue aveugle … Puis quand il m’a affirmé qu’il ne lui avait pas parlé, j’ai pensé : « quoi ? Sourde aussi ?! »
    Tous les moyens dis-tu Gilles ? Oui, tous les moyens … Y compris celui de faire croire qu’il ne s’est pas acoquiné avec un certain parti.
    En ce qui me concerne, j’ai eu la chance d’être accompagnée par un certain nombre de personnes géniales ! Si notre campagne fut belle, c’est grâce à elles.
    Sans manichéisme et l’esprit clair,
    Jacqueline Segré

    • « Tous les moyens », oui c’est le principal problème avec la nouvelle majorité municipale. On peut être de gauche, de droite, d’accord ou pas d’accord avec les objectifs de l’équipe de Laurent Vastel mais « la fin ne justifie pas les moyens ». « Le chemin importe autant que la destination » ou avec Lao-Tseu « Le but n’est pas le but, c’est la voie » C’est là, à mes yeux, la plus grande et la plus inquiétante différence avec l’équipe municipale précédente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )