24 avril 2019 | 20:21
Vous etes ici:  / Démocratie Participative / Démocratie représentative en berne … soutenons la démocratie participative !!!

Démocratie représentative en berne … soutenons la démocratie participative !!!

Le taux d’abstention national est de 50,01% pour ce 2nd tour des élections départementales et malheureusement plus élevé encore pour notre circonscription Chatillon-Fontenay (53,19 %) et pour Fontenay (54,15 %).

Madame Bataille et Monsieur Vastel ont été élus par 57,83 % des suffrages exprimés soit 24,89 % des inscrits sur les listes qui eux-mêmes ne représentent pas toute la population de la circonscription en âge de voter. Je ne conteste pas la légitimité de l’élection de Madame Bataille et Monsieur Vastel, loin de là, mais malheureusement, les élus de notre démocratie représentative … ne représentent plus les citoyens !!! Et encore moins sur notre ville qu’en moyenne sur la France.

La démocratie participative est un ensemble de dispositifs et de procédures qui permet d’augmenter l’implication des citoyens dans la vie politique et d’accroître leur rôle dans les prises de décision. Elle trouve son fondement dans les lacunes de la démocratie représentative comme le taux d’abstention élevé, la faiblesse des contre-pouvoirs, des élus non représentatifs de la diversité des citoyens …
La démocratie participative permet une forme de partage et d’exercice du pouvoir, avec le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision et donc aussi une plus grande reconnaissance.

Que constate-t-on sur Fontenay-aux-Roses depuis un an :

– Place des tribunes dans Fontenay Mag réduite de moitié.
– Conseils de quartiers organisés par les comités d’habitant transformés en réunions de quartier organisées et contrôlées par la majorité municipale.
– Election par les 1500 personnes tirées au sort sur les listes électorales de ceux qui en feront réellement partie « Les 1 500 personnes qui auront été tirées au sort via le logiciel des listes électorales, seront invitées sur carton d’invitation à participer à une élection finale le samedi 20juin 2015. » (réunion du 5 mai 2015) .. encore des élections !!!
– Majorité municipale élue sans avoir encore présentée de programme
– Décisions impactant les citoyens prises sans concertations et sans transparence sur les coûts comme les stationnements minutes, les caméras de surveillance et tasers pour la police municipale, l’installation de la police municipale dans la Maison des associations qui n’en est plus une. …

Monsieur Vastel nous dit aussi que les « Conseillers municipaux peuvent faire partie des comités d’habitants « et affirme la primauté de la démocratie représentative sur la démocratie participative . « Le danger d’une distance vis à vis des élus et d’un mélange des genres dans les comités d’habitants » l’inquiète (réunion du 5 mars)

Ce blog, comme le colibri, fait sa part pour la démocratie alors soutenons-le, contribuons à sa dynamique mais surtout soutenons, par notre engagement et sous toutes les formes possibles, une vraie démocratie participative à Fontenay.

Agnès Gillot

2 RÉPONSES

  • J’observe, sauf à me tromper, que Laurent VASTEL ne retrouve pas, sur Fontenay, son score du second tour des dernières élections municipales.
    J’observe aussi que son succès est lié en grande partie au report des voix qui se sont portées sur le Front National AU 1er tour (quelle belle légitimité !!).

    Je me félicite néanmoins que sur Fontenay aux Roses, le score du Front National soit quand même bas par rapport à ce que l’on voit sur l’ensemble du territoire.

    Je trouve incorrect un des derniers tracts de Laurent VASTEL qui tend, pour des fins électoralistes méprisables et d’un autre temps, à s’approprier les voix de Dominique LAFOND et Michel FAYE du 1er tour des municipales, (à fortiori celles regroupées du second tour), pour une élection d’une autre nature.

    Je regrette que lesdits Dominique LAFOND et Michel FAYE n’aient eu à ma connaissance aucune expression publique à ce sujet.

    La vie politique et la vie de la cité méritent mieux.

  • Extrait de l’interview de Dominique Rousseau – professeur de droit constitutionnel à Paris-I – dans l’hebdomadaire Politis du 28 mai 2015 :
    « Le principe de la démocratie représentative conçoit le peuple comme ignorant ce qui est mieux pour lui. Il faut, au contraire, parvenir à poser comme préalable que le peuple, avec son vocabulaire propre et ses préoccupations, est porteur de normes et de manières de vivre. Et qu’il est capable de produire les règles qui permettent à une société de s’organiser ».
    Dominique Rousseau a écrit plusieurs ouvrages dont « La Vème République se meurt, vive la Démocratie » publié en 2007 et tout récemment « Radicaliser la démocratie : Propositions pour une refondation » en avril 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )