17 janvier 2019 | 03:04
Vous etes ici:  / Conseil municipal / Libre opinion / Vente du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise : monsieur le Maire invoque un sondage qui n’existe pas.

Vente du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise : monsieur le Maire invoque un sondage qui n’existe pas.

Encore une fois au Conseil Municipal du 12 novembre 2018, comme il l’a fait à de très nombreuses reprises, le maire évoque un sondage qu’il aurait fait sur la vente du Conservatoire de la rue du Docteur Soubise, sondage qui aurait donné une large majorité favorable à son idée de vendre plus des 2/3 des bâtiments du conservatoire.

Rappelons ici les faits :

Le maire organise une réunion publique dans la salle Bonnard du conservatoire de la rue du Docteur Soubise le 14 septembre 2017.

Sont présents une grande partie des élus de la majorité du maire, dont la plupart de ceux qui avaient adhéré sous l’ancienne mandature à l’Association Conservatoire Soubise et étonnamment beaucoup de personnes peu vues dans les réunions publiques fontenaisiennnes.

93 personnes  participent à cette réunion. Rappelons qu’il y a 23000 habitants à Fontenay-aux-Roses et plus de 15 000 électeurs.

Soit 0,6% des électeurs Fontenaisiens participaient à cette réunion publique.

Le maire présente son projet de vente de 2/3 du Conservatoire.

Il n’accepte pas que l’association présente le sien qui, en synthèse, consiste à louer 50% du bâtiment couvert ce qui financerait les 50 % conservés pour les besoins divers et variés des Fontenaisiens dont la  salle Bonnard à la très belle acoustique et la salle de danse au parquet remarquable. (Dossier solide, détaillé, candidat à la location identifié, bilan équilibré pour la ville, transmis au Maire plusieurs semaines auparavant). Notons ici que c’est exactement l’idée qu’avait reprise par le 1 er adjoint monsieur Bigret dans sa réunion avec l’association Conservatoire Soubise.

Il n’y a donc pas de débat au cours duquel les différentes propositions auraient été débattues. 

Les règles de base de la démocratie sont bafouées.

En fin de réunion , à l’étonnement de beaucoup, le maire annonce procéder à un « sondage à main levée » pour savoir qui est pour son projet !

C’est un procédé inimaginable dans une réunion publique d’information dont l’annonce n’ indiquait aucunement qu’il y aurait un sondage ou un vote.

Le maire après avoir  jeté un coup d’œil général dans la salle, sans effectuer de comptage précis, déclare qu’une majorité de participants est favorable à son idée. Il nous a été impossible de compter les bras levés puisque le maire a donné le résultat quasi immédiatement, mais il a semblé bien douteux qu’une majorité soit clairement dégagée.

Si le maire souhaitait un vote pour faire approuver ou non sa décision, il fallait au minimum l’annoncer et préciser les modalités du vote, autoriser un débat, définir qui peut voter, et pour éviter toute pression, prévoir un vote à bulletin secret.

Voilà le procédé qui permet au Maire d’affirmer haut et fort dans toutes les réunions et de nouveau en Conseil Municipal du 12 novembre  2018 qu’un sondage a été fait et que dans de telles conditions il s’autorise à en déduire qu’une large majorité de Fontenaisiens a plébiscité son idée de vendre les 2/3 du Conservatoire. 

Le maire s’appuie donc sur des mains levées par une fraction des 0,6% des électeurs de Fontenay pour déclarer qu’une large majorité des Fontenaisiens partagent son idée!

Quelle crédibilité peut-on accorder à de telles affirmations ?

Daniel Marteau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés ( obligatoire )